Tea After Work #Teasters chez l’Osmanthe Pâtisserie

Le lieu a été sélectionné par Mathilde pour notre plus grande joie et nous étions pas moins de 11 Teasters (avec Nicolas,  Alice d’ In Food We TrustCécile, Alex Thé,  Mathilde de teatripblog, Adeline, de Thé+Toi, Estelle de Volutes Tea, Zoé de Zoe in the kitchen) plus notre copine Lucie, par visioconférence. Sans oublier Basile bien entendu.

La boutique est vraiment jolie et chic, toute de gris sésame habillée et lumineuse bien que nichée dans une rue plus résidentielle que commerçante.

Le client a le choix d’emporter ou de déguster sur place.

On entre pour tomber nez à nez avec la vitrine qui donne envie de tout acheter !

Nous avons tous choisi nos gâteaux (mais en fait on les coupera pour les partager !)

Dans l’ordre d’apparition (de gauche à droite) nous avons : Le Céline, le Tasha, la tartelette matcha caramel, le BW (au sésame noir), le tutu (litchi et pamplemousse),le Caracoco  , le puits de souvenir et le cassis.

Voilà mon choix ci dessous : un St Honoré au sésame noir.

3 théières de thé nous ont été servies et j’ai choisi un Milky Oolong plutôt bon je dois bien le reconnaître. Et bien infusé, ce qui est primordial.

Nous avons eu la chance d’être servis par la chef, Fang Ji,  qui nous a expliqué qu’elle travaillait auparavant dans la comptabilité avant de se reconvertir dans la pâtisserie après avoir obtenu son diplôme à l’ école Le Cordon Bleu à Paris.

La pâtisserie a ouvert il y a 5 ans et a subi de nombreuses transformations avant de révéler un espace de vente avec 2 tables et un grand atelier de travail, visible de tous.

Les 3 des 4 gâteaux que j’ai pu goûter étaient excellents (Tutu, Cassis et St Honoré), en plus d’être magnifiques. Les saveurs fines et les textures m’ont emportée. Le Caracoco m’a en revanche laissée plus froide.

Une fraîcheur importante se dégage de ces créations originales. La précision d’importance est que je n’ai pas trouvé ces compositions trop sucrées. Légers et aériens,ces gâteaux le sont.

L’addition reste très raisonnable avec un tarif oscillant  entre 4 et 6 € pour une pâtisserie individuelle.

L’Osmanthe

8 rue Tourneux, 75012 Paris

Téléphone : 06 70 02 44 83

Métro ligne 6 ou 8 Daumesnil

Ouvert tous les jours de 10h à 20h excepté le lundi

Publicités

Test & Avis – Vietnam Gaba High Mountain Oolong Tea – What Cha

Ce thé est un échantillon qu’Alistair de What Cha avait glissé dans ma commande.

C’est un GABA, pour acide gamma aminobutyrique. Ce Oolong (mais ça pourrait être un autre type de thé, les gaba ne sont pas sectaires) a subi une oxydation lente. Grâce à ce procédé, la feuille développe donc une forte concentration d’acide GABA.

Très concentré en GABA, grosso modo 6 fois plus qu’un thé classique, il est supposé rendre zen, cool et heureux  grâce à son action sur les neurotransmetteurs. Il diminuerait l’anxiété.

Les Gaba et moi, ce n’est généralement pas l’amour fou. Bizarrement ce type de Oolong sans théine ne présente à mon palais qu’une saveur plate, sans relief, monotone, monocorde, monochiante.

Je ne peux même pas dire que je ne les aime pas , simplement ils m’ennuient au plus au point. Je ne recherche donc pas leur compagnie.

Mais là … il est là. Et c’est un Gaba sélectionné par What Cha … et il vient du Vietnam…

Il provient d’un cultivar Jin Xuan (comme le Milk Oolong naturel) et nous arrive d’une plantation de la province de Lam Dong, située à 1100 mètres d’altitude dans le district de Phuc Tho, Lam Ha.

Je l’infuse à 95° et 3 minutes.

On est saisi par les jolies feuilles d’une taille impressionnante.

La liqueur est d’un joli roux.

Excessivement limpide.

Je goûte et parviens avec joie à déceler d’autres saveurs que la doucereuse note fruitée. Une légère tentative minérale, toutefois rapidement tuée dans l’œuf.

Il réinfuse sur le même mode 3 fois. Je ne lui trouve pas de longueur en bouche.

Je suis sur du Gaba moins plat que d’habitude. Ce doit être un Gaba bien agréable pour ceux qui aiment les Gaba…Mais pour moi définitivement Gaba pas l’faire…

Mode de préparation : mode Gong Fu Cha , en théière kyusu

Température de l’eau : 95°c

Temps d’infusion :  3 minutes et 4 ensuite (3 infusions)

Prix de ce thé : 6,81 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez What Cha

Comment faire un Thé Vert Citron Gingembre & Miel de qualité à la maison ?

Pour réaliser un thé aromatisé de façon 100% naturelle, rien de plus aisé.

Mais comme pour la bonne cuisine, il faut évidemment choisir avec soin ses ingrédients : le thé vert sera le Ganlu de Nannuoshan, difficile de prendre un meilleur thé vert !

La suite est fort simple, il faut le jus d’un citron jaune, du gingembre frais et un bon miel – pour moi ce sera celui d’acacia de mon apiculteur bourguignon favori,  Rucher du Morvan qui n’a pas de site en propre, ce qui est dommage.

Dans une carafe en verre d’un litre et demi, placer au fond une racine de gingembre pelée et coupée en petits morceaux (râpez-la si vous souhaitez un goût plus relevé).

Les recouvrir de 2 cuillères à soupe de miel d’acacia.

Verser le jus d’un citron pressé par dessus.

Placer 3 cuillères à café de thé vert dans le filtre, recouvrir d’un litre 25 d’eau froide, et placer le tout au frigo toute la nuit.

Le lendemain, c’est un délice : on sent très nettement l’excellent Ganlu, le citron apporte une touche acidulée, le gingembre ne pique presque pas et joue davantage la carte de l’exotisme, enfin le miel sucre très légèrement l’ensemble sans alourdir la boisson.

C’est frais, rafraîchissant et plutôt sain pour 1,80 € le litre et demi.

On peut aussi faire la même chose en version chaude, dans ce cas infuser sur la base de l’indication donnée pour le thé vert (80° et 2 ou 3 minutes)

Tu vois, ça ne coûte pas plus cher de bien picoler ! Et quant à picoler, si le cœur t’en dit, une pointe de rhum peut aussi se marier à merveille ^^

Mode de préparation : Maison, dans une théière en verre.

Température de l’eau : froide

Temps d’infusion :  1 nuit au frigo

Prix de revient ce thé : Ganlu est à 14 € les 50 g en vrac, ici on a dû utiliser 5 g donc 1, 40 € de thé + 1 citron 50 cents + 1 racine de gingembre 60 cents + 2 cuillères de miel 30 centimes + eau municipale gratuite = 1,80 €

Où  l’acheter: ici chez Nannuoshan pour le thé, Miel ici, gingembre et citron au supermarché ou au marché.

Un Jour, Une Tasse … La Tasse Tourbillon Grenat de Gilles Le Goff

Cette tasse a été dénichée dans une boutique d’artisanat de la ville close de Concarneau et était désignée comme une création du céramiste Gilles Le Goff, céramiste breton implanté dans les côtes d’Armor, à Guingamp.

Ce céramiste est apparemment spécialisé dans les objets du quotidien et travaille le grès ou la porcelaine sur un tour. Il le laisse ensuite sécher deux semaines, puis le cuit à 1 000°. Ensuite le fait tremper dans un émail puis recuit à une température de 1 300°. Les oxydes  colorent l’émail durant la cuisson.

Très simple, cette tasse évasée en hauteur a retenu toute mon attention par sa simplicité de forme et mouvement mais surtout par sa fantastique teinte grenat, peu usitée.

L’effet de volume créé par les spirales est accentué par l’émail grenat travaillé en estompes à certains endroits.

On sombre donc avec le breuvage dans une sorte de puits sans fond peut être, qui sait ? C’est assez hypnotique ^^

A l’usage, le « bec » est fin et il est agréable d’y boire. Le contact est lisse car la tasse est vernissée, à l’intérieur comme à l’extérieur.

La prise en main est excellente grâce à cette forme fine à sa base.

Une tasse bien agréable pour utiliser au quotidien.

Céramiste & Distributeur : Poterie aux Grès de l’Eau, l’atelier de Gilles Le Goff

Matière : Porcelaine cuite

Capacité : 10 cl environ

Diamètre : 7 cm

Hauteur : 8 cm

Achat : Septembre 2017

Prix : 10 €

Test & Avis – Diamant Noir – Goutte de Thé

Après le très bon Diamant Vert, je teste enfin le Diamant Noir issu du même jardin et de ma commande Goutte de Thé.

Ce thé chinois est une qualité premium et provient lui aussi de Guizhou.

Goutte de Thé ne donne pas d’autres informations hormis que les feuilles de thé sont soigneusement cueillies à la main au printemps.

Ce thé est façonné en toute petites perles roulées un peu comme un Oolong mais en bien plus petit. J’imagine que c’est de sa forme que ce thé tire son nom même si je me sens peu l’âme d’un acheteur anversois de diamant !

L’infusion offre une robe d’un orange pâle et translucide et très fluide.

 

La feuille se déplie facilement dès la 1ère infusion et totalement dès la seconde.

Je ne vais pas ménager davantage le suspense intenable…j’ai bien moins apprécié ce diamant noir que son homologue vert.

J’ai bien relevé la note florale mise en avant par la marque mais je ne l’ai pas trouvée si tranchée et la note pyrogénée, trop importante, de ce thé m’a un peu gênée tout au long de la dégustation.

La texture est fluide et limpide et la longueur en bouche moyenne.

Soit je suis passée à côté de ce thé soit il n’est pas fait pour moi mais une chose est certaine : c’est bien dommage.

Mode de préparation : mode gong fu cha en infusions courtes et multiples en théière kyusu céramique.

Température de l’eau : 90° c

Temps d’infusion : 1 minute puis 1 et 1 (3 infusions)

Prix de ce thé :  9,90 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Goutte de Thé

Test & Avis – Long Jing Supérieur 2017 – Terre des Thés

Quel délicieux thé que le Long Jing. Je suis bien heureuse que Fabrice m’ait donné un peu de son trésor 2017 sélectionné par Terre des Thés et je me régale d’avance.

Cet opus 2017 provient de la région originelle pour ce type de thé, le Zhejiang, près de la ville d’Hangzhou. Cette récolte à bénéficié d’une torréfaction légère.

Une feuille plié en deux, dans la longueur, très plate, un vert captivant, une odeur végétale fraîche… je sens que je vais vraiment apprécier ce thé !

Je l’infuse donc 1 minute à 70°.

On trouve une belle feuille repulpée.

Pour ce qui concerne la liqueur,nous sommes sur un jaune extrêmement pâle.

La texture est d’une grande fluidité.

Les saveurs toutes végétales, d’une grande vivacité offrent le fameux final sur une note noisettée, fine et douce.

La longueur en bouche est excellente et ce thé bien entendu ré-infuse très facilement jusqu’à 5 fois.

Une touche d’agrume, de pamplemousse pour moi, termine la dégustation sur une petite touche acidulée bien agréable.

Un bien bon Long Jing à déguster à toute heure. Je l’adore !

 

Mode de préparation : mode Gong Fu Cha en théière céramique.

Température de l’eau : 70° c

Temps d’infusion : 1 minute (5 infusions)

Prix de ce thé :  14,90 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Terre des Thés