Maisons de Thé – Mon expérience avec …THEODOR

Voilà une maison de thés que j’aime énormément. Le ton est donné de suite mais il va y avoir tout de même pas mal de bémols.

Ce que j’aime chez Theodor, en vrac

La boutique de la rue des Sablons à Paris –> les conseils y sont avisés, l’accueil adorable et la boutique est ravissante, que demander de plus ? Juste qu’elle soit un peu plus grande, pour voir encore plus de choses 🙂

La qualité des thés –> difficile de généraliser mais les thés sont soignés, que ce soit dans la sélection des thés d’origine – les thés siglés J.E (Jardins d’exceptions) sont particulièrement savoureux – ou dans le soin apporté à l’aromatisation des thés parfumés. Rien n’est laissé au hasard, on a une grande maîtrise de la chaîne des actions. Les aromatisations sont aussi très souvent originales et on n’en retrouve pas de répliques dans d’autres maisons de thés (à quelques exceptions près)

Le service client –> la commande sur le site est fournie dans les temps, avec des petits échantillons dont les noms sont inscrits à la main. Une carte postale Theodor et un petit mot gentil complètent l’envoi du colis, adorable.

Les principales qualités sont donc remplies pour moi : qualité, accueil, service, disponibilité. J’ajoute quelques qualités en plus… et pas des moindres.

Les boîtes –> elles sont empilables….gros plus à mes yeux et en plus elles sont belles.

Les prix –> sont des prix justes, pas d’esbroufe

Ce que je n’aime pas chez Theodor, en vrac

Le site internet –> qui utilise du Flash… insupportable pour moi et qui sonne daté. Les rubriques ne sont pas assez détaillées, pas de classification en famille de thés pour les natures.

La classification par trait de caractère –> réducteur et imprécis. Parfois même complètement subjectif.

La validation compliquée du panier –> pas très pratique quand on change de famille de thés

Le mystère sur la composition des thés –> cela prévaut pour les thés parfumés…le site donne des évocations plus ou moins fumeuses et pas ce qu’ils contiennent. Personnellement j’achète un thé, pas un concept.

Le prix des thés en boîte –> on est dans le grand n’importe quoi à ce stade. Theodor veut absolument proposer ses boîtes au même tarif…et pour y parvenir fait varier le prix du simple au triple selon qu’on l’achète en boîte ou en vrac…ou bien ajuste le poids du thé en boîte (60g, 80g ou 100g selon les boîtes). J’ai envie de dire à Theodor : regarde le prix de revient de ta boîte (qui est toujours la même donc pas de variation), prend ta marge, fais pareil pour le thé et vend-nous la boîte de thé pour ce qu’elle vaut vraiment…je m’en moque de payer une boîte 12 € et une autre 40 €, ce que je ne veux pas c’est payer entre 2 et 10 € pour financer une boîte identique…

Le culte de la personnalité ? –> le fondateur est un homme formidable. Ok. Est-ce qu’on a besoin de nous le rappeler toutes les 20 minutes ou au détour de chaque page ? Le Community Manager a même trouvé le moyen dans une réponse à une question sur la disponibilité d’un thé J.E de replacer que Guillaume Leleu sélectionnait de merveilleux jardins, oui  c’est vrai , mais moi je sature un peu qu’on me le répète autant, désolée. Cela finit  par ressembler davantage à un prétentieux parisien qu’à un insolent parisien.

Pour synthétiser, pour moi Theodor est une maison incontournable et magnifique bourrée de  défauts liés à la conception de son site emarchand et de positionnements marketing ovnis sur le prix de ses boîtes, ses descriptions produits ou son concept de classification par traits de caractère. Ce ne sont pas ces défauts qui me détourneront de cette maison de grande qualité mais j’espère la voir évoluer rapidement quand même sur au moins quelques uns de ces points.

Et vous ? Quelles sont vos opinions concernant cette maison de thés ?

THEODOR

28 Rue des Sablons, 75016 Paris

 

Advertisements

6 commentaires sur « Maisons de Thé – Mon expérience avec …THEODOR »

    1. En tant que consommatrice lambda je n’irais pas jusque là mais le côté « prétentieux » de la marque avec mon palais qui a évolué a fait baisser ma côté d’amour avec cette marque.

      J'aime

  1. Chère Isaure,

    Me promenant sur Internet, en ce samedi nuageux, je suis tombé par hasard sur votre blog ainsi que sur ce post, m’interpellant plus particulièrement, pour des raisons évidentes, vous en conviendrez.
    Je tenais tout d’abord à vous félicitez (sans flagornerie aucune) pour la qualité générale des quelques articles que j’ai lu (intégrité, succinct et allant à l’essentiel, écriture compréhensible et de bonne « facture » permettant une accessibilité au plus grand nombre, précis).
    Mais ce n’est pas pour cela que je souhaitais vous laisser mon petit commentaire mais plus précisément pour réagir à vos propos.
    En vous remerciant, bien évidemment pour les qualités que vous dénombrez sur la maison ainsi que sur votre fidélité, ce sont les critiques qui m’ont intéressé et sur lesquelles, je tenais à vous dire que je partage quasi à 100% les défauts que vous relevez et vous remercie pour ce retour très constructif.
    – Vous avez parfaitement raison sur le Site Internet, tant sur son côté « désuet » et peu pratique que parfois sur son contenu (traits de caractère, manque d’informations, manque d’aisance…). Vous apprendrez sûrement avec plaisir que nous procédons actuellement à une refonte totale de celui-ci, avec une première mise en ligne prochainement, qui corrigera et prend en considération un grand nombre des points que vous avez soulignés sur lesquels nous avons cherché à apporté des réponses et solutions qui vont, je le crois, dans le sens que vous attendez. Le version définitive ne sera toutefois que disponible au 1er Septembre prochain.
    Il ne sera sûrement pas parfait, mais il nous donnera l’opportunité d’avancer et espère qu’il sera néanmoins plus satisfaisant à vos yeux.

    Je ne vous rejoins pas complètement sur le prix des boîtes. A l’inverse d’il y a quelques mois antérieurs, la critique que vous exprimez a été prise en compte et il y’a maintenant une certaine variation, parfois même importante, tenant compte des caractéristiques des thés conditionnées. Les prix ont été réajustées tant à la baisse qu’à la hausse et plus particulièrement, il est vrai sur les thés natures où les variables peuvent être très importants.
    Pour autant, je ne vous cache que nous essayons, en effet, que le prix ne soit une offre ou un facteur de décision de plus pour nos consommateurs en tentant d’offrir un prix le plus lissé possible en fonction des grandes lignes. C’est pourquoi, nos thés parfumés sont en effet, quasi tous au même prix. Mais soyez assuré que ce n’est pas par le haut qu’ils sont lissés, mais bien au contraire, pas dans l’intérêt de la maison, l’idée étant de rendre accessible des thés qu’ils ne le seraient pas du fait de certaines essences utilisés, etc…
    Peut-être à tort, nous souhaitons avant tout que nos clients puissent se faire plaisir en offrant la meilleure qualité possible, le prix le plus juste et sans que cela puisse devenir un facteur discriminant.Pour autant, je comprends parfaitement votre point de vue.
    Je vous rejoins parfaitement sur la communication et sur cette mise en avant permanente de ma personne, d’autant plus que je n’en exprime ni le souhait, ni la moindre intention derrière cela. Je vous remercie grandement pour cette franchise et je peux vous assurer que cette critique, tout a fait légitime fait particulièrement écho en moi. Je crois qu’il s’agisse plus de maladresse de notre part que d’un axe de communication intentionnel, mais il est évident que cela parait disproportionné et déplacé. Nous avons toujours eu à coeur d’être une maison de proximité, qui au contraire, ne porte pas une expertise complexante pour le consommateur, à l’inverse d’un culte de personnalité. Je constate que nous faisons l’inverse et c’est un point sur lequel je m’engage à ce qu’il soit intégré et vu chez nous dans les meilleurs délais.

    Voilà, j’espère que vous pardonnerez mon « intrusion » sur votre espace, pour vous faire part tant de ma gratitude pour la justesse de vos mots que de l’importance à nos yeux et du plaisir que nous avons de lire des articles tels que les vôtres,

    Bien cordialement et vous souhaitant un délicieux week–end,

    G. Leleu

    J'aime

    1. il n’y aucune « intrusion », c’est un plaisir de partager avec tous et toutes à travers les commentaires de ce blog. Merci beaucoup pour vos précisions et informations.
      Je suis enchantée d’apprendre que le site Theodor est en cours d’évolution et va nous proposer une nouvelle interface dès la rentrée 2015.
      Pour les boîtes…j’avais noté des améliorations en effet par rapport à ce qui se pratiquait il y a quelques mois. Si je ne peux que vous rejoindre sur le fait d’offrir à tous l’opportunité de goûter des thés de qualité, il n’en demeure pas moins que la politique commerciale liée aux tarifs des thés en boîte me laisse dubitative. Prenons un exemple concret en benchmark : Coïncidence noir de Theodor et Marco Polo de Mariage Frères (au hasard 🙂 ) :
      Theodor 19,90 € la boite de 100g= 0.20 € au gramme contre 8,95 € les 125g en vrac = 0.07 € au gramme
      Mariage Frères 15 € la boîte de 100g =0.15 € au gramme contre 9 € les 100g en vrac=0.09 € au gramme
      La différence est donc moins marquée lorsqu’on achète une boîte chez votre confrère. Cela peut jouer certainement pas sur le choix du thé mais sur le choix du conditionnement. C’est dommage car alors même que le thé de MF est plus cher au gramme, sa boite revient à presque 5 € de moins par rapport à celle de Theodor. Et la boîte porte la marque, visuellement, elle entre dans nos placards, dans nos cuisines, dans nos salons. Ne pas acheter la boîte est dommageable, surtout pour la marque qui ne la rend pas suffisamment accessible. Les gens qui viennent chez moi pensent que j’ai des thés Kusmi…or, non, ce sont d’autres thés qui peuplent ces boîtes…mais ils retiennent Kusmi et non le thé dont je leur aurait donné le nom ou la marque. Avoir ses thés favoris dans la boîte de la maison de thé qui nous le fait apprécier est vraiment un plus à mes yeux mais pas à n’importe quel prix.

      Theodor joue sur le fait que le nom de sa marque est aussi un prénom. L’insolent parisien est-il Theodor ou son créateur ? Jusqu’ici effectivement la communication était un peu brumeuse sur ce point. Je suis heureuse que vous le preniez à cœur et que vous souhaitiez en discuter en interne avec vos équipes.

      Merci encore pour votre arrêt sur ce post, vos explications et vos mots sympathiques sur mes billets. Je file de ce pas me préparer une tasse de « Madame » car il est 17h et 17h c’est l’heure du thé 🙂

      J'aime

      1. Ne jugeant pas intrusif mon excursion chez vous, je me laisse alors volontiers à faire suite à votre réponse dont je vous remercie sincèrement, si je peux en retour vous apporter une ou 2 petites précisions.
        Pour le Prix des boîtes, j’ai pensé que c’était plus « l’uniformité » du prix de nos boîtes (la majorité étant à 19.95€) que leur prix, pardonnez moi cette incompréhension.
        Alors, tout d’abord, votre « exemple » de thé comparatif m’a fait sourire, vous vous en doutez 😉 Mais au delà de cela, pour revenir aux prix des boites. Je comprends que nos boîtes puissent paraître élevées, en effet, mais cela n’est pas dû au thé mais aux boites en elles-mêmes (pour vous révéler nos petits secrets) Les boîtes de la maison sont toutes dans leurs fabrications et leurs qualités finales très différentes de celles de nos confrères (ou en tout cas comparables ou pour reprendre celle de votre exemple). En effet, nous n’offrons ‘que’ des boîtes qui sont laquées et sérigraphies, faites mains et non industrielles; elles sont toutes par ailleurs serties d’un ruban posé à la maison, comme vous avez du peut-être le constater. Pour reprendre la boîte noire que vous mentionnez, il s’agit d’une boîte que l’on appelle lithographiées. leurs factures ne sont pas du tout identiques et de même coût.
        La raison à tout cela ? Derrière THEODOR se cache un certain nombre de valeurs importantes dont entre autre celle d’être une entreprise eco-citoyenne la plus exemplaire possible sans que cela soit une contrainte pour nos clients mais en faisant d’eux des acteurs indirects dans la défense de ces valeurs. Le thé est issue de notre Terre et nous estimons que nous avons comme devoir de prendre soin d’elle (tant au niveau environnemental social qu’écologique). Or les boites de thés, principalement conçues à partir du fer ne sont pas recyclables, par définition et en offrant à nos clients une boîte « industrielle » nous avons jugé que nous multiplierions de façon involontaire les déchets indirectement et que notre rôle en tant que marque était donc de réduire ces déchets polluants. Nous avons donc voulu rendre notre boîte plus « éternelle », en diminuant les risques qui pouvaient leur faire perdre leur beauté (en utilisant une plus grande épaisseur de fer pour éviter les coups à chaque prise en main), en les laquant et non juste imprimées, en les cerclant d’un joli Ruban pour en faire un Ecrin que nos clients aient envie de les conserver et de les remplir à nouveau, plutôt que potentiellement les jeter à la poubelle, une fois vides. Voilà l’idée derrière tout cela. Bien entendu, chaque boîte étant quasi unique, ont un coût incomparable qui se retrouve dans le prix de ce produit. Difficile d’expliquer cela en quelques mots, mais vous avez la raison principale. Sachez juste qu’il n’y a pas de surenchère de notre part sous prétexte qu’il s’agit de thé en boîte, juste l’envie d’offrir le meilleur tant dans le contenu que dans le contenant. Je vous reconnais volontiers qu’après nous n’en faisons pas ou peu état dans notre communication car par principe nous pensons que de revendiquer des valeurs et des démarches en permanence est un marketing « déplacé » qui culpabiliserai nos clients ou complexifierai l’information de la véritable raison pour laquelle nous souhaitons être distinctif, à savoir que nos clients achètent nos produits parce qu’ils y prennent du plaisir à travers leurs thés plus que parce que nous serions bios, écolos… qui ne va pas toujours de pair avec qualité.

        Pour le 2me point, je ne sais pas si Theodor joue sur le fait que le nom soit aussi un prénom, sincèrement. Nous aimons énormément ce nom, ce qu’il symbolise, mais nous souhaitons avant tout qu’il soit un référent de confiance, la garanti de quelque chose. Il est évident que tous ces détails qui se cachent derrière Theodor ne sont pas spontanément compréhensibles de nos consommateurs et que nous avons le défaut de ne pas savoir exprimer cela. Mais pour revenir au sujet, l’insolent parisien exprime l’idée de la maison de créateur que nous sommes, l’insolence pour exprimer notre plaisir et notre liberté de créer pour être l’ambassadeur de sourires et je vous dis cela avec beaucoup de simplicité et sans prétention aucune. Or si je suis le créateur de nos mélanges du moment et le sélectionneur de nos thés, demain il peut en être autrement et ce n’est pas tant qui se cache nominativement derrière Theodor qui doit compter mais que cet état d’esprit de création, d’insolence, de bon, de la recherche du plaisir subsiste et soit intimement lié à Theodor.
        Je me rends bien compte, en vous écrivant que tout n’est pas si évident, peut-être même voulons nous, à vouloir trop bien faire, mettre trop de subtilités derrière Theodor, mais cette démarche est dicter par le fait que nous souhaitons pas « être une marque de plus », sans raison d’être, sans légitimé, sans sincérité, sans savoir apporter d’autres choses qu’offre le marché (que nous ne jugeons aucunement, ne le pensez pas).

        Je vais m’arrêter là car je vais vraiment finir par polluer votre blog et je ne le souhaites pas. Par ailleurs étant un grand bavard, je pourrais vous parler de mes convictions, de notre démarche pendant des heures. Aussi, pour conclure, je dirais que nous espérons que tout ces éléments qui paraissent parfois incompréhensibles dans leur lecture pour vous (et je le regrette), que notre discours (qui n’est que le reflet de nos actes ou inversement) se traduisent, se reflètent dans les tasses de thés qui sont les vôtres.

        Je vous laisse sur « les notes de coeur » de « Madame » qui je l’espère vous restent en bouche et vous remercie une nouvelle fois de partager avec nous ce regard extérieur qui ne montre qu’une seule chose, que nous avons encore un grand chemin à parcourir pour que Theodor soit plus ‘que’ synonyme de plaisirs.

        J'aime

      2. merci encore. Explications très claires pour les fameuses boîtes. Je vous confirme que Theodor n’est pas juste une autre marque mais une maison de thés qui pratique des prix justes et nous propose des thés forts savoureux. Ce n’est pas une amie de Thé Lisboète qui me contredirait…elle peste d’avoir tant de mal à en trouver au Portugal et se réjouit de sa prochaine visite à Paris pour faire une halte rue des Sablons.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s