Yunnan DianHong théiers sauvages – Thé Câlin

Mon second échantillon Thé Câlin sera donc un Yunnan Dian Hong. Merci encore à Philippe de Thé Câlin pour cet envoi.

Ce thé est issu de théiers sauvages du Fengqing, qui sont protégés en Chine. Les théiers utilisés pour produire ce thé poussent à une d’altitude d’environ 2.000 mètres et sont également utilisés pour la fabrication du Pu-erh.

Yunnan DianHong théiers sauvages

La feuille de Dian Hong est magnifique : très longue mais vraiment très très longue et torsadée, elle sent délicieusement bon le malt et les fruits secs.

Yunnan DianHong théiers sauvages 2

Thé Câlin préconise une eau à 85° ce que j’ai tenté de respecter (au travail, pas facile avec la bouilloire) et une infusion de 3 à 6 minutes.

Ce sera 2 minutes pour ma première (un peu clairette à mon goût) alors j’ai retenté à 95° et 4 minutes pour ma seconde et c’est celle-ci que je vais détailler ici.

Ma feuille de seconde infusion est modérément dépliée.

Yunnan DianHong théiers sauvages 4

La liqueur est sombre mais reste translucide, il semble y avoir peu de tanins.

Yunnan DianHong théiers sauvages 3

Je déguste un thé assez léger de corps, très fluide, très facile à boire. Les notes les plus évidentes sont le malt et les fruits secs. Une sensation de sucre reste en bouche.

En refroidissant, les notes de fruits demeurent mais se font dépasser par des notes de cacao. La texture devient aussi plus veloutée.

C’est un thé très désaltérant, il est aisé de le boire chaud même en été selon moi. Il comporte un degré de complexité assez intéressant. C’est un Yunnan que j’apprécie beaucoup (j’en suis à ma troisième théière…)

Yunnan DianHong théiers sauvages 5

Mode de préparation : mode occidental, en théière céramique

Température de l’eau : 95° c seconde infusion (85° la première)

Temps d’infusion :  4 minutes seconde infusion (2 minutes la première)

Prix de ce thé : 16,50 € les 50 grammes

Où  l’acheter: http://www.thecalin.com/yunnan-dianhong-theiers-sauvages/

Publicités

4 commentaires sur « Yunnan DianHong théiers sauvages – Thé Câlin »

  1. Je suis fou des Dian Hong de Thécalin ! Depuis que je les ai découverts, je trouve le Grand Yunnan Impérial du Palais des Thés fade alors que je l’adorais avant. Mon préféré reste le Jin Hao mais je n’ai pas encore essayé le théiers sauvages.

    J'aime

    1. Les thés Teavivre et Thé Câlin évincent les maisons classiques…moi j’ai du mal à racheter des natures chez MF ou DF à présent depuis que j’achète chez eux et Taiwan Tea Crafts.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s