Test- Wuliang Black Tea – Bannacha

1er thé de la maison Bannacha pour moi, je remercie Fabrice de me faire découvrir ce thé et cette maison par la même occasion. Bannacha existe depuis 2012 et source lui-même du thé – essentiellement Pu-erh- issu de petites plantations du Yunnan uniquement.

Là, il est question d’un thé noir, rare sur le site apparemment. Il provient de plantations situées sur les contreforts de la montagne Wuliang  à proximité de la ville de Jing Dong.

La feuille est duveteuse, longue et fine.

Wuliang Blak Tea - Bannacha 3

Je l’infuse à 95° comme recommandé et 3 minutes car je méfie des thés golden tips qui sont très souvent plus forts que ce que laisse paraître leur couleur dorée.

Wuliang Blak Tea - Bannacha 1

La couleur  de la robe est d’un orange profond.

Wuliang Blak Tea - Bannacha 0

Ce thé s’avère, comme je le pressentais, assez corsé, malté avec des notes fumées et boisées mais aussi cacaotées avec une pointe d’épices.

Wuliang Blak Tea - Bannacha

La persistance en bouche est très importante.

Wuliang Blak Tea - Bannacha 2

La texture quant à elle est franchement enveloppante, épaisse sans néanmoins être veloutée.

Une impression de petits grains légèrement râpeux se fait ressentir après avoir avalé chaque gorgée.

Indéniablement un thé de caractère, plutôt complexe et absolument idéal pour le matin.

Wuliang Blak Tea - Bannacha 4

Mode de préparation : occidentale MAIS en infusions multiples, en théière en terre chinoise

Température de l’eau : 95° c

Temps d’infusion :  3 minutes puis davantage pour les infusions suivantes (4,5,6) 4 infusions

Prix de ce thé :  8 € les 100 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Bannacha

Publicités

13 commentaires sur « Test- Wuliang Black Tea – Bannacha »

  1. Merci Isaure pour ce bel article sur cette maison qui mérite vraiment le détour. William est un jeune ingénieur agronome français qui va et vient entre la France et le Yunnan où sa jeune et talentueuse compagne (relève de génération) fait sa cueillette et tout le processus jusqu’à l’obtention de pu erh très délicats même jeunes. Ses jardins sont surtout situé à Jingmai. C’est par Eric Lombard que j’ai découvert cette maison.J’ai donc à ce jour goûté tout ce qui est disponible (et d’autres qui ne le sont plus) sur leur site en échantillons de 25 gr avant de commander tos ces thés dégustés (sauf un, qui m’a moins embarqué) en galette dans le but de les laisser vieillir. Comme on achète ici directement au producteur les prix sont très intéressants également. Les thés noirs qu’il vend sur son site son ses coups de coeur, ses thés qui l’accompagnent quotidiennement et qu’il aime partager…

    J'aime

    1. Merci beaucoup Fabrice pour ces explications complémentaires. Et merci à Eric par ricochets de nous avoir fait connaître ce site.Les passionnés de thés nous réservent souvent de belles surprises lorsqu’ils se lancent dans le commerce de thé.

      J'aime

      1. même pas mal, les bourgeons, en effet ! je me demande ce que ça donne en comparaison du dian hong jin hao de thé calin qui reste mon préféré

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s