Test- Feng Huang Dan Cong – MingTea

Merci à Cidö pour ce Oolong de la fameuse maison de thé belge MingTea. Vous pouvez d’ailleurs lire sa revue ici.

Les feuilles de ce Dan Cong semblent très sèches, j’entends plus que la moyenne 🙂

Feng Huang Dan Cong MingTea 5

La taille des feuilles est aussi inégales entre petite et moyenne et de couleur marron et chocolat. Fermentation à 60%

Feng Huang Dan Cong MingTea 4

MingTea nous informe que ce thé provient de la province du Guandong et cultivé à une altitude maximale de 1000 mètres en  climat humide.

J’infuse à 95° et pendant 3 minutes seulement car je me méfie de la forte fermentation mentionnée.

Feng Huang Dan Cong MingTea 6

J’utilise ma Yixing dédiée aux Oolongs.

Feng Huang Dan Cong MingTea

La feuille mouillée est bien verte et marron.

Feng Huang Dan Cong MingTea 3

La liqueur quant à elle est d’un jaune orangé qui deviendra opaque en refroidissant mais pas à chaud.

Feng Huang Dan Cong MingTea 0

Les saveurs sont assez déconcertantes pour moi car je ne m’attendais pas à cela (même si j’avais lu le test de Cidö !)

Sur ma première infusion, j’ai ressenti des arômes proches de ceux que j’obtiens avec un Pu-erh Sheng. Pas du tout un Oolong. Une âcreté importante, des notes fleuries un peu acides.

J’ai donc refait une seconde infusion avec moins de feuilles, toujours 3 minutes.

Pour MingTea ce thé « fait penser à des céréales torréfiées avec des fleurs. Le goût est fin et élégant avec un arrière-goût de litchi ».

Feng Huang Dan Cong MingTea 2

Pour moi, les notes de Sheng demeurent : une amertume et une âcreté assez importantes, des notes fruitées en arrière plan. Pas de céréales du tout. Trop d’amertume pour que je puisse déceler du litchi.

3ème infusion, moins chaude, 90° et plus courte , 1,30 minutes comme pour un sheng. Et j’enlève encore des feuilles.

Ça va bien mieux pour mon palais, des notes florales surtout et fruitées mais sans amertume sont bien présentes. Mais ce thé est très différent des Oolongs auxquels j’ai eu affaire jusqu’ici.

Il m’en a fait franchement baver pour l’infusion 🙂

Feng Huang Dan Cong MingTea 1

Mode de préparation : à l’occidentale, infusions multiples en théière Yixing

Température de l’eau : 95 puis 90° c

Temps d’infusion :  3 minutes puis 3 et 1,30

Prix de ce thé :  5,75 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez MingTea

Publicités

17 commentaires sur « Test- Feng Huang Dan Cong – MingTea »

  1. J’ai été très surprise en lisant ton compte-rendu car même si j’ai relevé un petit côté acide à la première infusion, je n’ai pas du tout ressenti cette âcreté dont tu parles. Sans doute est-il très sensible, ce petit, il ne faut pas le bousculer! La dernière photo est juste parfaite! ;D

    J'aime

    1. Merci Cidö pour ma photo (un peu floue quand même !)
      Je suis très sensible à l’amertume et y ai une tolérance basse ce qui explique en partie sans doute mon impression. Mais avec lui je crois avoir découvert une nouvelle variété de thé, le shengOolong 😀

      Aimé par 1 personne

    1. Ces oolongs ne se ressemblent pas d’un fournisseur à l’autre. Par contre, le point commun à tous les dan cong, c’est que ce sont des thés très techniques à infuser. Il ne faut pas seulement jouer sur le temps d’infusion mais aussi sur la température de l’eau…

      Aimé par 1 personne

      1. Oui mais c’est vrai pour tous les thés, pour trouver son infusion idéale il faut jouer sur les 3 paramètres : rapport feuilles/eau, température de l’eau et durée d’infusion et quand on a trouvé la bonne on est conquis 🙂

        J'aime

      2. Je sais cela… Ce que je voulais dire, c’est que par exemple, lorsque j’infuse un dan cong, la température de l’eau est différente entre la première infusion, la seconde et la troisième. Sinon, on risque vite astringence et amertume 🙂

        J'aime

  2. Les Dan Cong, c’est une épopée à eux seuls ! Déjà il parait qu’en chinois ça se prononce « tan song », mais surtout cela signifie « un seul arbre » parce qu’à l’origine on n’utilisait les feuilles que d’un seul théier pour produire un thé. Et comme le théier mute facilement, on a parfois de grandes différences de goût d’un arbre à l’autre. Finalement, on a fini par bouturer ceux qu’on trouvait les plus intéressants pour les multiplier, mais il reste toujours des differences par suprenantes d’un Dan Cong à l’autre.

    Ici, il s’appelle simplement « FengHuang DanCong » (donc « arbre unique de la montagne du phénix ») maiis on en trouve certains avec un qualificatif en plus, faisant soit référence au cultivar utilisé (et il y en a beaucoup !) soit le goût qui ressort le plus de la liqueur (généralement des fleurs, comme l’iris ou l’orchidée au miel).

    Enfin, c’est aussi utile de savoir que celui est cultivé à 1000 mètres d’altitude, car selon Thécalin, les meilleurs sont plantés entre 800 et 1300 mètres. On est donc dans la bonne fourchette !

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s