Un thé chez Jugetsudo

Vendredi après-midi, une visite de Chajin était programmée avec Alain (Savourer le Thé). Malheureusement nous découvrons que Chajin n’ouvre désormais ses portes que pour des cérémonies de thé et des ateliers de dégustations sur réservation. Impossible donc d’y boire simplement un thé.

Nous organisons donc un repli vers notre 2nd choix, Jugetsudo.

Jugetsudo 21

Après avoir appuyé sur la petite sonnette, nous voici placés autour de la belle table centrale, sous un plafond composé de bambous de tailles différentes -offrant ainsi une impression de relief et de densité -tel une forêt de bambous.

Jugetsudo 13

Ce design est le travail de l’architecte Kengo Kuma

Alain choisit un Sencha Haru et moi un Gyokuro Misho. Le thé est servi avec des douceurs que l’on peut choisir, nous avons opté tous deux pour des sablés au Matcha.

Voici les feuilles sèches de mon Gyokuro posées dans un Hohin extra plat. Éclatantes et brillantes.

Jugetsudo 2

La jeune femme puise l’eau à l’aide d’un ustensile qui ressemble à une louche dans une sorte de grande jarre en fonte qui trône sur la table. Cette jarre repose sur une plaque qu’on imagine chauffée.

Jugetsudo13

Tous les récipients à la droite de cette jarre sont utilisés pour infuser ou recueillir l’eau provenant de cette jarre (eau jetée ou bien eau en transit vers un autre récipient)

Jugetsudo 19

Pour mon thé, l’eau puisée a été placée dans un premier grand Hohin pour être un peu refroidie, puis placée dans ma toute petite tasse et enfin versée dans mon Hohin, sur les feuilles et recouvertes par le couvercle.

Jugetsudo

Jugetsudo 3

L’infusion a duré quelques secondes à peine, probablement en raison du fait que l’accessoire est très plat et le volume d’eau faible, donc absorption rapide.

La liqueur obtenue pour cette première infusion est d’un jaune moyen mais assez opaque.

Jugetsudo 11

Je goûte et là tous mes doutes sur les thés japonais s’évanouissent. Je n’ai probablement jamais bien su le préparer, c’est certain.

Jugetsudo 5

Jugetsudo 17

Le thé est complexe, marin, profond avec des notes fluctuantes et en intensité et en profondeur.

La texture est d’un moelleux incomparable.

Jugetsudo 6

La longueur en bouche est exceptionnelle.

Jugetsudo 15

On me proposera 3 infusions de ce Gyokuro. Leur moelleux est allé decrescendo mais les notes marines et végétales n’ont pas faibli.

Jugetsudo 7

Voilà le Sencha d’Alain à sa seconde infusion.

Jugetsudo 10

Entre chaque infusion, j’ai pu apprécier mes petits sablés, tous quatre différents et tous quatre excellents, croquants, fins et délicats.

Jugetsudo 8

Le sablé plat a remporté ma palme personnelle, un peu citronné et végétal. Alain a quant à lui préféré le rose, au sakura (fleurs de cerisier), à la fois fleuri et fruité, un peu acidulé.

Jugetsudo 14

Dans une petite timbale fermée, étaient cachés des citrons confits (je dirais même des Yuzus car le goût différait des citrons confits classiques). Là encore, réussite totale.

Jugetsudo 9

Après la dernière infusion, on m’a proposé de manger les feuilles de Gyokuro et apporté de la sauce soja salée pour les agrémenter.

Jugetsudo 16

L’iode est la saveur principale et ces petites feuilles se laissent manger très facilement.

Jugetsudo 20

En toute fin de dégustation, deux petites tasses nous ont été offertes,contenant pour l’une un thé froid au Yuzu et un thé froid Sencha pour l’autre.

Jugetsudo 18

Ces jolis thés froids trônaient devant nous dans des fioles depuis notre entrée dans le salon.

Jugetsudo 0

Quelles jolies couleurs.

Jugetsudo 1

J’ai apprécié ce moment : service attentionné et discret, douceur dans le maniement des ustensiles et objets, raffinement tout est luxe, calme et volupté.

J’ai moins aimé la table commune, mon côté barbare probablement. Disons que c’était sympa tant que nous étions seuls. Ensuite ça s’est un peu gâté avec nos 2 voisines de droite puis 2 autres voisines à gauche qui bavardaient assez fort.

Verdict : pour une première visite j’ai été totalement conquise. J’adore cet endroit et rêve déjà d’y retourner.

Jugetsudo 4

Jugetsudo

95 Rue de Seine, 75006 Paris

01 46 33 94 90

Ouvert du Lundi au Samedi de 11h à 19h

Métro Mabillon (Ligne 10) ou Odéon (Lignes 10 et 4)

Compter de 17 à 25 € pour un thé accompagné de douceurs selon votre choix (Sencha, Gyokuro, Matcha ou autre)

Advertisements

25 commentaires sur « Un thé chez Jugetsudo »

  1. Avec un Gyokuro, c’est facile d’aimer le thé japonais : c’est la Rolls Royce du genre, même si sur es photos c’est le Sencha d’Alain qui m’intétesse le plus, à cause de sa couleur (et parce que personnellement je suis fan du Sencha)

    Aimé par 2 people

    1. et bien figures-toi qu’avec le Gyokuro j’ai quand même dû attendre quelques années avant de l’aimer…
      A la couleur oui le Sencha d’Alain est plus beau (mais il a une tasse à fond blanc) mais ayant goûté les 2 j’ai préféré mon Gyokuro – et lui a préféré son Sencha- comme quoi on a bien choisi d’emblée 🙂

      J'aime

    1. le pauvre … il a dû insister plus d’un an avant que je veuille bien y mettre les pieds ! Comme je n’aimais pas jusqu’ici le thé japonais, je n’en voyais pas l’utilité. Mais voilà, c’est réparé : j’aime aussi les thés japonais à présent et j’adore Jugetsudo 🙂

      J'aime

      1. Aynat depuis de longues années préféré les thés verts japonais (en même temps, je n’avais pas trop testé de vrais bons thés chinois non plus), il n’a pas eu à me convaincre, c’était ma demande d’y penser ^_^
        Reste que même en connaissant les thés verts chinois, je reviens au japonais, même si j’aime bcp les Long Jing (très végétal aussi, en fin de compte).

        J'aime

      2. J’aime bien les verts coréens. Je dois dire que je n’ai jamais eu à lutter pour les apprécier ! Long Jin j’adore et le Taiping Houkui aussi

        J'aime

      3. Ah oui les thés coréens sont top aussi !
        Un bon compromis entre le chinois et japonais, j’ai envie de dire. Pas mal pour aller vers les japonais en douceur.

        En tout cas, comme on dit « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis » : tu apprécies désormais les thés verts japonais, j’apprécie les chinois (et même le Darjeeling, si on m’avait dit ça il y a 5 ans LOL).

        J'aime

      4. ah oui les Darjeeling j’ai pas mal lutté aussi et heureusement j’étais tombée sur un Sungma de chez Harney & Sons qui m’a donné envie d’aller plus loin (celui de Mariage est top d’ailleurs) et j’ai pu commencer petit à petit à aimer d’autres jardins, mais toujours pas le Margaret’s Hope.

        J'aime

    1. je te conseille alors d’attendre d’être bien familiarisée pour peut être mieux l’apprécier. J’ai mis beaucoup de temps à les apprivoiser de mon côté, je te souhaite une route bien moins longue car c’est assez exceptionnel une fois qu’on a exercé ses papilles 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Ouaw ! Je suis sur les fesses! Ça a l’air vraiment parfait (mis à part la table commune mais bon, on ne peut pas tout avoir!). Et ton thé me fait vraiment envie! La couleur des feuilles est juste magnifique!

    J'aime

      1. oui et le service à la japonaise aussi, il y a beaucoup d’interactions du personnel donc tout ça a un coût. Je voudrais bien être riche tiens, pour aller y prendre mon thé tous les jours (car bien sûr si j’étais riche je ne bosserais plus et j’habiterais dans le 6ème arrondissement de Paris, bien évidemment) 😀

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s