Test – Supreme Organic China Fujian Bohea Wild Black tea -Dragon Tea House

Merci Fabrice pour ce thé, le 1er de Dragon Tea House pour moi. Dragon Tea House est une maison de thé basée à Shanghaï et distribuant des thés chinois de qualité.

Le thé de ce matin est un thé de la province du Fujian.

Fujianmap

Pas trop loin de Taïwan, donc…voilà qui me plaît beaucoup !

Très belle feuille torsadée à la bonne odeur chocolatée et maltée.

Supreme Organic China Fujian Bohea Wild Black tea -Dragon Tea House

De près, c’est encore plus joli.

Supreme Organic China Fujian Bohea Wild Black tea -Dragon Tea House 0

Je décide d’infuser à 95° et pendant 4 minutes.

J’admire la taille impressionnante des feuilles.

Supreme Organic China Fujian Bohea Wild Black tea -Dragon Tea House 2

La couleur de la liqueur rappelle la robe des thés noirs taïwanais.

Supreme Organic China Fujian Bohea Wild Black tea -Dragon Tea House 1

Au goût, on retrouve des notes très maltées sans qu’elles ne soient corsées (ce qui est à mon palais un très bon point).

Contrairement à ce qui est indiqué par Dragon Tea House, je goûte peu les fruits et le miel. J’ai davantage de retour sur des arômes chocolat et même plutôt cacao amer, sec.

Ce thé est texturé, velouté, il nappe le palais et la langue d’un voile de douceur en contraste avec le malt.

Un thé complexe, très intéressant et franchement très bon. Merci encore Fabrice ! 1er thé de cette maison, 1ère réussite.

Supreme Organic China Fujian Bohea Wild Black tea -Dragon Tea House 3

Mode de préparation : à l’occidentale, en théière en terre

Température de l’eau : 95° c

Temps d’infusion :  4 minutes

Prix de ce thé :  7,90 € les 100 grammes

Où  l’acheter: ici chez Dragon Tea House

Publicités

8 commentaires sur « Test – Supreme Organic China Fujian Bohea Wild Black tea -Dragon Tea House »

  1. C’est marrant que tu dises que le Fujian est proche de Taiwan et que donc ça te plait, parce que moi je vois ça dans le sens inverse.

    Le Fujian, c’est là qu’on a inventé le thé noir, le thé blanc et le oolong. Et si en français ont dit « thé » et pas « cha », c’est à cause du dialecte du Fujian parce qu’on fait partie de ceux qui ont découvert le thé par la mer et non pas par les caravanes de la route de la soie. Donc le Fujian, c’est toujours bien !

    J'aime

  2. Je ne le connaissais pas du tout non plus avant de l’avoir goûté et tu te doutes que je l’ai apprécié aussi 🙂 Tes magnifiques photos mettent les feuilles bien en valeur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s