Test – Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 – Yunnan Sourcing

Un thé vert signé Yunnan Sourning et bien entendu envoyé par Christelle D que je remercie hautement !

Simao – je me suis demandée où cela était – semble être à la fois un district du Yunnan et l’ancien nom de la ville de Pu-erh.

Il s’agit d’un thé vert plutôt joli aux feuilles constituées d’un dégradé de jaune et vert.

Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 - Yunnan Sourcing 4

Torsadée et longiligne.

Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 - Yunnan Sourcing 5

Infusion à 75° car YS précise que la variété est un Assamica…méfiance ! et 2 minutes.

Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 - Yunnan Sourcing 7

Je ressors la feuille de la petite théière et elle s’est bien dépliée pour une infusion courte et peu chaude.

Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 - Yunnan Sourcing

La liqueur est à peine jaune, très pâle.

Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 - Yunnan Sourcing 0

Ce thé est sympa, végétal avec une note astringente quand bien assez prononcée.

La réinfusion est bonne, on peut effectuer jusqu’à 4 infusions sans problème.

Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 - Yunnan Sourcing 2

Il laisse une impression de propre après ingestion, la liqueur est très légère, fine.

Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 - Yunnan Sourcing 3

La longueur en bouche est vraiment excellente et le côté frais et végétal de ce thé perdure.

A ne pas laisser refroidir toutefois car là l’astringence devient gênante – surtout pour moi qui déteste ça.

Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 - Yunnan Sourcing 1

Mode de préparation : mode occidental , en théière porcelaine

Température de l’eau : 75°c

Temps d’infusion :  2 minutes

Prix de ce thé :  4 USD pour 50 g en vrac

Où l’acheter : Ici chez Yunnan Sourcing

Publicités

7 commentaires sur « Test – Yunnan Silver Strands Green Tea of Simao spring 2016 – Yunnan Sourcing »

  1. Je te confirme que Simao c’est Pu’er. La ville a été rebaptisée comme ça dans les années 1950 mais a repris son ancien nom en 2007 à cause du prestige grandissant du thé. Mais le district a gardé le nom de Simao sans que ça ne semble gêner personne. Il y a la meme chose en Russie où Saint Petersbourg a retrouvé son nom à la chute de l’URSS mais où il existe toujours un oblast de Leningrad…

    Sinon, voilà encore un thé intéressant ! C’est souvent le cas avec les thés verts provenant d’un terroir plutôt connu pour le noir. Par contre, je vais peut-être te faire peur, mais les thés du Yunnan sont souvent faits avec la variété Assamica : les théiers sauvages que les Chinois appellent Da Ye Zhong sont en fait des Camelia sinensis assamica.

    J'aime

    1. Oui mais c’est vrai que certains sont plus ou moins puissants. Là ce qui m’a surprise, c’est le fait que d’habitude les thés verts chinois que j’ai bus étaient assez doux, ce qui n’est pas le cas de celui-ci

      J'aime

      1. C’est pour ça que je trouve intéressant les thés verts qui viennent d’un terroir connu pour ses thés noirs, ils ont toujours une petite saveur qui sort de l’ordinaire

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s