Test – Zhu Ye Qing Exclusive – MingTea

Merci à Cidö qui m’a envoyé de son thé, qu’elle a de son côté plutôt apprécié.

Zhu Ye Qing Exclusive - MingTea 4

Nous avons donc une belle feuille originaire du Sichuan, toute en bourgeons.

Zhu Ye Qing Exclusive - MingTea

J’infuse à 70°, dans la fourchette basse indiquée par Cidö, qui, cela me rassure sur mon cas, a l’air aussi douée en chinois que moi puisqu’elle a oublié le h de Zhu sur la pochette 🙂

Oui, oui…c’est bas, mesquin…mais on se rassure comme on peut sur ses capacités linguistiques !

Zhu Ye Qing Exclusive - MingTea 2

1 minute 30 plus tard les feuilles sont à peine mouillées, les insolentes.

Zhu Ye Qing Exclusive - MingTea 3

La liqueur est d’un jaune à peine perceptible.

Zhu Ye Qing Exclusive - MingTea 0

Bon, ce thé est un caprice en feuille. C’est peu dire qu’il m’a donné du fil à retordre pour se laisser infuser, une vraie bête sauvage.

Et on comprend là toute la signification de cette expression improbable autant que datée :  » en baver des ronds de chapeau ».

Après lutte avec ces feuilles de 3 cm de long au garrot,  je constate qu’elles virent facilement à l’amertume.

Les notes sont toutefois très végétales, fraîches et surtout sucrées par une note fruitée qui m’a sauté à la gorge à la 1ère infusion : le pamplemousse !

C’est super de sentir le pamplemousse dans un thé nature !

Est-ce accentué par l’amertume naturelle de ce thé ? Je ne sais pas mais en tout cas j’adore cette note. Sans doute plus que le thé lui-même dont j’apprécie toutefois les qualités mais moins l’amertume un poil trop prononcée pour mon goût.

Un thé bel & rebelle 🙂

Zhu Ye Qing Exclusive - MingTea 1

Mode de préparation : mode occidental , en mug en verre avec infuseur

Température de l’eau : 70°c

Temps d’infusion :  1,5 minutes

Prix de ce thé : 7,25 €  pour 50 g

Où l’acheter : ici chez MingTea

Publicités

11 commentaires sur « Test – Zhu Ye Qing Exclusive – MingTea »

  1. Ah ZHUT! J’ai fait une faute de chinois!!! Toutes mes excuses! 😄
    Je l’ai bu justement avant-hier et je le trouve vraiment très capricieux! Un rien trop infusé et l’amertume prend le dessus. Par contre, je n’ai pas senti de pamplemousse… Mais on revient toujours aux mêmes conclusions: le palais de chacun des différents et pour rejoindre Lionel sur un de ses commentaires ailleurs, ça dépend aussi fortement du vécu et des expériences de chacun. Mais je ne le trouve pas incontournable, il y en a d’autres bien plus savoureux.

    J'aime

  2. Puisque tu es basse et mesquine je vais l’être aussi 🙂

    C’est un thé du Sichuan, pas du Sihuan qui n’existe pas. Je sais, c’est écrit comme ça chez Mingtea, mais quand on va voir chez des specialistes de la localisation, il n’y a plus de doute :

    http://camellia-sinensis.com/fr/zhu-ye-qing

    Sinon, plus sérieusement, Cidö m’avait donné envie mais tu modères un peu mon enthousiasme avec le pamplemousse parce j’aime moins cette bête-là.

    J'aime

    1. Oui comme le poivre du Sichuan…je m’étais interrogée mais avec toutes ces variantes en chinois j’ai cru que c’était le vrai nom en chinois de Chine traduit par X méthodes 😀 J’en perdrai mon latin avec tout ça, le Chinois ce n’est pas pour moi j’en ai peur.
      C’est ce que j’ai senti, le pamplemousse mais tu as vu Cidö n’a pas du tout trouvé les mêmes notes et MingTea n’évoque nullement le pamplemousse. C’est peut être simplement l’association fruitée/sucrée et amertume qui m’a déclenché la perception de cette note.

      Tu devrais essayer pour nous dire.

      J'aime

      1. Bien sûr que je dois essayer, comme tout le reste 🙂

        Sinon, Sichuan est le vrai nom chinois, ça veut dire « quatre rivières ». La seule que je connais c’est la Tuo, qui a donné son nom au thé compressé en forme de nids. Après, le problème est toujours le même avec la traduction des idéogrammes en alphabet latin. On trouve aussi Séchouan mais c’est un vieux nom. Les Chinois qui aiment les abréviations disent aussi Chuan ou Shu.

        Enfin le poivre du Sichuan n’est pas vraiment du poivre, ça on le sait, mais je viens de découvrir qu’il provident d’arbustes qui sont de la même famille que les agrumes et ça c’est dingue !

        J'aime

      2. Tu expliqueras à M.Savourer le Thé que le poivre du Sichuan n’est pas du poivre…on le sait tous mais lui m’a tendu un flacon en guise de poivre noir  » allez, c’est du poivre, c’est pareil » … Je n’ai pas de gif de ma tête à cet instant mais ça devait être épique !

        Aimé par 1 personne

      3. Hé bien moi, je dois être un peu inculte car je ne connaissais pas cette épice (bouuuh pas taper!) et donc ce soir grâce à vous, je me coucherai un peu moins bête! Alors je dis: Merci les copains!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s