Test – Jeoncha Céleste – Dammann Frères

Un thé acheté lors de ma dernière visite place des Vosges parce que Coréen et que j’avais envie d’explorer un peu ces territoires de thés.

Jeoncha Céleste - Dammann Frères 7

Ce thé provient du sud de la Corée mais nous n’en saurons pas davantage si ce n’est que sa cueillette s’opère durant 10 jours/an seulement. Il est très probablement originaire de l’île de Jeju.

Jeoncha Céleste - Dammann Frères 4

On a de jolies feuilles effilées d’un vert profond.

Jeoncha Céleste - Dammann Frères 6

Infusion à 75° et 2,5 minutes.

Jeoncha Céleste - Dammann Frères 5

La liqueur s’avère d’un vert/jaune presque fluo (pas bien rendu sur les photos) à l’instar d’un thé japonais.

Jeoncha Céleste - Dammann Frères

Au goût, le végétal est au rendez-vous : épinards cuits, haricots verts et pois gourmands sont présents dans ce thé un peu velouté en texture.

Jeoncha Céleste - Dammann Frères 2

La fraîcheur semble être le fil conducteur de ce thé coréen un peu astringent, principalement lorsqu’il refroidit.

Jeoncha Céleste - Dammann Frères 0

La longueur en bouche est moyenne.

La seconde infusion est nettement inférieure à la première. je n’en ferai donc pas de troisième.

Jeoncha Céleste - Dammann Frères 1

Je garde de ce thé une excellente impression mais axée sur la 1ère infusion vraiment excellente, fraîche, végétale avec une pointe umami.

Jeoncha Céleste - Dammann Frères 3

Mode de préparation : mode occidental, en théière en terre, infusions multiples

Température de l’eau : 75°

Temps d’infusion :  2,5 minutes 1ère infusion puis 3 minutes pour la 2nde

Prix de ce thé : 19 € les 100 g en vrac

Où  l’acheter: Ici chez Dammann Frères

Advertisements

10 commentaires sur « Test – Jeoncha Céleste – Dammann Frères »

  1. Toi aussi tu es attirée par les thés coréens ? Mon préféré reste le Daishan Nokcha de Théodor avec son gout d’épinard.

    C’est bien vu de le comparer à un thé japonais parce que le Jeoncha est fabriqué exactement comme le Sencha. Pour la localisation, on en trouve effectivement à Jeju, mais en cherchant un peu, j’ai trouvé qu’il est originaire de la province de Gyeongsangnam et qu’il est aujourd’hui majoritairement produit dans celle de Jeollanam. Et comme l’indique le suffixe « nam », c’est tout au sud de la péninsule. Donc ce n’est peut-être par un Jeoncha insulaire.

    J'aime

    1. J avais trouvé sur le site d Alain que ce thé venait de l île de Jeju. Dammann ayant changé son site l info n y était pas. Mais Alain a fait sa revue en 2013 et l origine a pu changer en effet depuis. DF ne sourcant pas toujours au même endroit ses thés.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s