Yôichi Korogi invité chez Lupicia Paris

Dimanche, passage express chez Lupicia pour assister à la démonstration et dégustation du thé torréfié au chaudron par le maître de thé selon la méthode kama-iri

Ce thé vert japonais est différent car l’oxydation est obtenue par ce chauffage « au wok, chaudron » alors que les thés verts japonais subissent généralement un traitement à la vapeur.

Voilà le chaudron en question dont on sentait la tiédeur en se plaçant à proximité.

lupicia-event-7

Et voici le maître à l’œuvre, chauffant le thé sans jamais le laisser trop longtemps en contact avec la paroi du kama (chaudron) afin de ne pas sur-oxyder.

lupicia-event

lupicia-event-0

lupicia-event-2

Le thé est ensuite placé dans un panier.

lupicia-event-3

lupicia-event-1

Voilà le thé dans son panier.

lupicia-event-5

Un thé préparé au préalable nous a été servi afin de goûter ce thé réalisé selon la manière ancestrale. En voici la feuille et la liqueur.

lupicia-event-6

On nous a aussi donné quelques feuilles sèches afin de les manger, cela croustille sous la dent, on sent bien l’action du chauffage sur la feuille.

Le thé était bon, notes marines et herbacées. Il faudrait que j’en achète pour le faire au calme.

Il y avait en effet beaucoup de monde et c’était assez compliqué d’entendre les explications ou même de boire avec concentration. C’est un peu mon regret mais c’est la rançon du succès de ces sessions. Tant mieux pour Lupicia et pour le travail de ce maître de thé primé 14 fois par le ministère de l’agriculture japonais.

J’ai acheté 4 thés Lupicia mais pas celui-ci. J’y retournerai un jour plus calme 🙂

Publicités

19 commentaires sur « Yôichi Korogi invité chez Lupicia Paris »

  1. Coucou ! Je te conseille le Kama-iri de Maître Korogi, j’ai vraiment adoré ce thé de très bonne qualité. Et les feuilles sont vraiment très bonnes avec de la sauce soja ou du vinaigre de riz 😉

    J'aime

  2. Lors d’une dégustation de oolongs au Palais des Thés, j’ai aussi souffert de la présence de la foule et je pensais avec nostalgie à un autre dégustation en couple à l’Heure bleue. Quel contraste !

    Et donc il y a des Japonais qui font autre chose que le séchage à la vapeur, voilà qui est intéressant. Et tu as gouté la difference par rapport à un thé japonais classique ?

    Par contre, c’est le chauffage à la vapeur qui est la methode ancestrale, c’est celle que les Chinois ont utilisé en premier pour faire le thé vert et qu’ils ont donc transmise aux Japonais. Ensuite les Chinois se sont diversifiés et on adopté le chauffage au wok et si on trouve encore des thés verts chinois à la vapeur c’est l’exception, mais les Japonais ont conserve la methode originelle et le chauffage à la vapeur est devenu leur marque de fabrique.

    J'aime

  3. Ah c’est chouette que tu y sois allée, j’en avais entendu parler sur un autre blog! Ca doit être intéressant de voir un peu le processus de preparation en tout cas!
    Moi, je rêve de trouver des chaussettes japonaises, bien que je me vois mal me balader dans mon village « agatlée » de la sorte mais ca doit être super confortable!! 😄

    Aimé par 1 personne

    1. Disons que l’écoute n’est pas optimum malheureusement car beaucoup de monde, c’est dommage.
      Des chaussettes japonaises il y en a chez Ikat et thé bleu et le chat huant, si tu en veux, tu me dis et à l’occasion je t’en envoie 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s