Un Thé chez Thé-Ritoires – Un thé avec un renard ?

Dimanche dernier, je suis allée chez Thé-Ritoires dont j’avais tant entendu parler en bien. Le slogan au lancement de la boutique était « avez-vous déjà pris le thé avec un renard ? »

Le renard est le logo de la marque mais je n’apercevrai qu’une jolie peluche sur un fauteuil.

J’étais donc en confiance quasi totale lorsque j’ai passé la porte et cela s’annonçait très bien au vu de la très jolie boutique qui joue sur le vintage, l’esprit club anglais et brocante.

Accueil chaleureux, on nous a demandé où l’on préférait s’assoir et apporté une carte de type carte au trésor parchemin où des thés était proposés + une petite ardoise de suggestions d’autres thés. Immense majorité de thés natures, j’étais ravie.

On nous explique la carte, les types de thés, très bon accueil.

D’emblée je tique un peu sur le prix du thé mais après tout pourquoi pas puisqu’il s’agit de très grands crus sélectionnés avec soin.

Il manque des thés verts à la carte, quoi de plus normal à cette saison précédant les récoltes, aucun souci. J’opte pour un Taiping Houkui et mon ami pour un thé jaune.

je peux observer d’autres tables où je vois d’énormes théières (de plus d’un litre je pense) mais je me dis que ces clients ont dû choisir des thés parfumés.

En vision périphérique, je vois la préparation des thés de notre table et de celle de nos voisins.

Ce sera en grande théière. Je me dis alors qu’au final 15 € la théière est sans doute correct pour un très grand thé en grande quantité.

Je vois aussi le filtre utilisé….et là je tique. Il s’agit d’un filtre dit « chaussette » en tissu. Je suis très étonnée en imaginant mon Taiping Houkui passer par ce filtre… mais bon, j’attends de goûter.

On nous apporte les théières et des tasses en céramiques.

Je suis étonnée, il n’y a plus le filtre et on ne nous présente pas non plus les feuilles utilisées. Là je commence à être déçue car pour un lieu présenté partout comme une boutique où d’excellents crus rares etc… sont servis, je pensais qu’on laissait admirer les feuilles aux clients comme chez George Cannon – L’essence du Thé par exemple.

Mais bon…après tout Mariage Frères ne présente pas les feuilles… voyons le goût car au final il n’y a que ça de vrai.

Et c’est là que la déception se transforme en une sorte de colère froide. D’une la tasse est très chaude, surprise, généralement on n’a pas vraiment ça après s’être versé un thé vert.

De deux,le Taiping Houkui est un thé vert fin et raffiné mais là je détecte à peine une misérable note végétale dans un océan d’eau.

Je le fais boire à mon ami, après tout je peux avoir les papilles engourdies. A voir sa tête ce n’est pas le cas…

Je goûte son thé jaune : c’est mieux mais franchement pas transcendant, loin de là.

Il doit y avoir un gros souci de rapport feuille/eau et il y a un souci de température pour mon thé vert mais qui n’a pas été impactant.

Je suis agacée d’avoir emmené mon ami dans ce lieu que je pensais dédié au thé d’excellence et obtenir ce qui m’a été servi.

Du genre tenace, je me dis qu’on peut rater une infusion, voire 2, avoir choisi une mauvaise contenance de théière et un filtre pas terrible pour les thés natures mais sélectionner et vendre du bon thé.

Je vais donc au comptoir -où se trouvent de très jolies petites yixing qui seraient, elles, bien adaptées aux thés natures servis en salle -où je suis toujours très bien accueillie et apprends qu’on peut commander aux 10 grammes.

Ça c’est un point génial et très positif. Je choisis 2 thés (revues à venir) et demande où sont sourcés les thés de la maison.

C’est une question que je pose souvent en boutique et toujours sans malice et malheureusement parfois les gens paraissent la percevoir comme une quasi agression.

Ce n’est pas le cas ici et le jeune homme m’explique que c’est Arnaud Bachelin – le propriétaire des lieux- qui va les sélectionner directement auprès de petits producteurs.

Alors là… décharge de taser dans mes veines…je demande si c’est le cas pour tous les thés (car ils ont des origines diverses), je fais préciser « même pour le Japon ? » On m’assure que oui.

Je croise le regard de mon ami…ah non, il ne vaut mieux pas que je le croise !

Hum…Je ne connais pas le volume débité par Thé-Ritoires mais j’imagine alors que la société a des activités parallèles car il semble peu rentable de se déplacer dans divers pays d’Asie pour les seuls volumes d’une boutique et de multiplier les échanges avec des fermiers locaux. J’aurais plutôt pensé à des achats centralisés auprès de très bon grossistes asiatiques.

Je doute fortement mais après tout je ne connais pas la vie du fondateur qui est présenté sur le site de la marque comme expert et historien du thé et ancien archéologue.Toutefois sans plus de détails et je n’ai pas non plus trouvé de détails additionnels ailleurs sur le web à ce sujet.

Pour finir, j’aperçois un thé de Noël sur les rayons, je demande sa composition : orange et pomme, on me le fait sentir. L’odeur est entêtante et il reste l’équivalent de 2 cuillères à café dans cette boîte d’environ 100 g.

Je demande qui réalise cette composition parfumée pour Thé-ritoires.Le jeune homme pense que c’est 100% réalisé maison mais va chercher Arnaud Bachelin.

Celui-ci rectifie, non c’est une recette créee par Thé-ritoires mais réalisée en laboratoire. Mais il ajoute qu’il n’y a pas d’arômes dans cette composition, que des morceaux de fruits et de fleurs ajoutés. Je tique et demande « il n’y a pas d’huiles essentielles du tout ? » Non est la réponse obtenue.

J’ai acheté cette boîte qui ne comporte aucune indication de composition, le site ne donne plus aucune info sur les thés mais au vu du prix (16 € les 90 g) et de l’odeur d’une force exceptionnelle, des explications de l’aromaticienne de Dammann Frères et de celles des Jardins de Gaïa, j’ai là encore de très sérieux doutes.

Résumé –> Je ne suis pas une ayatollah du thé : pas de souci pour une grande théière, pas en gong fu cha ça m’est égal… mais le minimum c’est une infusion réussie surtout quand on pratique un tarif aussi élevé pour des thés dits triés sur le volet (pardon, achetés directement au petit producteur par un expert du thé).

J’ai 3 thés à tester, j’en ai goûté 2 – 1 correct et un vraiment bon. Je n’ai pas encore tenté le thé de Noël. Le souci semble donc se concentrer sur la dégustation en salon et sur le discours.

La boutique est très jolie à l’ambiance réussie et objets neufs et anciens chinés avec goût et on y bénéficie d’un très bon accueil.

Je vous invite donc à essayer cet endroit et à me donner votre propre avis.

Thé-ritoires

5, rue de Condé 75006 PARIS

01 42 03 31 51

Métro Odéon ligne 4 et 10

du mardi au dimanche de 11h30 à 19h30

compter entre 10 et 15 € la théière et 7 ou 8 € une pâtisserie

Publicités

11 commentaires sur « Un Thé chez Thé-Ritoires – Un thé avec un renard ? »

  1. Mon seul essai chez Thé-Ritoires est semblable à la vôtre. Séduite par l’accueil, le lieu & la carte, j’avais choisi un sencha japonais. Quand j’ai vu arriver l’énorme théière, j’ai compris que j’avais commis une erreur, cela s’est confirmé à la dégustation, beaucoup trop d’eau, pas assez de thé.Aucun goût. Quelle déception ! Je ne sais pas si je retenterais l’expérience avec un autre thé.

    J'aime

  2. bonjour et merci pour ton billet sur thé-ritoire. Je lis toujours tes billets avec attention et celui ci m’interpelle. Thé-ritoire est un lieu que je trouve sympa et dont j’apprécie les gens, le décors et les thés (comme ça c’est plus clair !) Alors oui la théière d’un litre est un peu discutable quant à sa quantité … mais du coup ça peut être sympa d’avoir une bonne contenance lorsque tu passes pas mal de temps sur place ! Et d’un autre côté je pense que le choix de cette théière est un clin d’oeil au côté anglais du lieu. Pour la non présentation des feuilles infusées oui pourquoi pas, mais effectivement il n’y a que chez canon qu’on te les amène d’office. Chez Thé-ritoire, elle ne sont pas présentées d’office mais une simple demande et on te les montre facilement. L’infusion en chaussette, n’est elle pas plus qualitative que dans un filtre métal ? Par contre, oui, tous les thés du coup sont infusés dans les mêmes chaussettes ce qui peut être « génant » . Le Taiping Houkui est un thé si spécial que oui, ça pourrait demander un traitement de faveur je suis d’accord, et j’espère que t n’as pas hésité à en discuter avec eux. Pareil pour le rapport thé/eau il ne faut pas hésiter à échanger avec eux si tu n’as pas en tasse ce que tu imaginais. Je suis sure qu’ils auraient refait l’infusion avec plaisir. Je l’ai moi même déjà fait. Et oui la température est toujours un peu poussée chez eux, j’en conviens et par rapport à nos « standards » c’est perturbant. Je pense que c’est un point sur lequel ils pourraient s’améliorer.
    Sur ton questionnement à « comment peut on être rentable en vendant 1é thé, en ayant un employé , un corner ds le 6eme et en voyageant autour du monde pour se sourire… » effectivement la question peut se poser, toutefois est-on en droit de porter un jugement de valeur sans effectivement connaitre la vie du fondateur ou n’avoir échangé avec lui sur le sujet, puisqu’il était présent ? Pourquoi ne pas imaginer qu’A. Bachelin ne cherche pas à faire de Th-ritoire une cash-machine à l’instar de Mariage Frère par exemple ? et qu’il préfère parcourir le monde pour nous faire découvrir des thés qu’il a aimé et pour lesquels il peut en raconter l’histoire ?
    Pour ma part je trouve sa démarche interessante …. je pense qu’A. Bachelin a une vraie honnêteté intellectuelle et qu’il pourrait être sympa de prendre le temps de discuter avec lui .
    Des emballages papier écologiques, des dates de récoltes sur chaque thé, des tasses uniques et fabriquées à la main, voir même les décors de sa boutique qu’il réutilise dans une démarche encore là écolo (ex : citrouilles de Noël utilisées dans les plats qu’il propose)….
    Bon en conclusion, nous nous retrouverons surement sur le fait qu’un bon thé est celui qui te plait, une température d’infusion est celle qui te plait…. et que c’st grâce à nos différences que toutes les maisons de thé ont leur place !
    Et encore une fois, j’ai plaisir à te lire et je continuerai avec plaisir ! Bon dimanche de thé !

    J'aime

    1. alors … je suis ennuyée pour te répondre car je ne sais pas qui tu es exactement.
      Je n’ai pas l’impression de « casser » la boutique et quelque part je me contrefous d’avoir une théière en un litre : le seul standard pour moi c’est d’avoir une bonne infusion. Ce n’est pas le cas, ça ne l’a pas été sur nos deux thés.
      Si je vais chez « Mamie Dugenou » qui me propose ce type d’infusions et qui n’a aucune prétention je ne vais pas m’offusquer (sauf du prix !) mais quand on te vend un lieu comme un lieu d’ultra qualité en terme de grands crus bah non désolée, je ne suis pas d’accord pour avoir une eau chaude parfumée au thé léger.
      Et je ne devrais pas avoir à redemander une infusion. Quand je vais quelque part si je n’aime pas ce qui m’a été servi je ne discute jamais la viande pas cuite trop cuite, les légumes crus etc…je n’ai jamais fait renvoyer un plat en cuisine de ma vie.Je paye et je pars et choisis d’y revenir une autre fois ou pas.
      Enfin je n’ai pas »porté de jugement » de valeur, j’ai énoncé des doutes et moi-même expliqué qu’après tout je ne connais pas la vie de M.Bachelin.
      Enfin pour la discussion avec lui, je ne me crois pas si importante à aller enquiquiner les gens pour le seul plaisir de ma pauvre discussion.
      Il est descendu pour le thé parfumé à la demande du jeune homme au comptoir (dont j’ignore s’il est ou non le seul employé) et sa réponse ne m’a pas convaincue. Après cela je n’ai pas eu envie d’aller plus loin et d’ailleurs lui non plus puisque qu’après une courte pause de ma part il était reparti.
      Et je pense avoir été honnête en précisant d’emblée que j’ai goûté les thés chez moi et qu’ils étaient corrects.
      Je le redis : j’ai une relation « animale » avec le thé : je ne suis pas à cheval sur un tas de choses et n’ai pas besoin qu’on me raconte l’histoire du thé, de sa cueillette etc…même si ce sont des plus, ce dont j’ai juste besoin c’est que le thé soit bon.
      Je te souhaite également un beau dimanche en compagnie de thés que tu aimes.

      J'aime

    2. Je partage globalement le sentiment d’Isaure.
      J’ai trouvé le thé bu très insipide, et c’est très dommage pour un thé jaune. Ce qui me gêne le plus est que je n’ai pas pu me faire d’avis sur la qualité des feuilles, ne les ayant pas vues et ayant bu avec un dosage feuilles/eau plus adapté.
      C’est un peu frustrant, d’autant que la qualité y était peut être.
      Ensuite, nous sommes allés chez M3T, où j’ai pris exactement le même thé, pour un coût certes légèrement plus élevé, mais avec une expérience gustative toute autre.

      J'aime

      1. et tu préfères le filtre chaussette au filtre acier, toi ?
        Personnellement je conserve ma préférence au filtre acier, j’ai oublié de le préciser dans ma réponse à Ouessant.

        J'aime

    1. ah je n’avais rien lu encore à ce sujet côté négatif ! Sinon je n’y serais pas allée boire un thé à 15 € ahaha
      zut j’ai loupé ça
      Les thés achetés sont corrects à bons mais pas de quoi non plus crier au génie.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s