Atelier Matcha à l’École du Thé de Palais des Thés

Samedi 14 avril, j’ai eu la chance d’être invitée à l’École du Thé avec plusieurs blogueurs ( Thé+ToiThé Mon Oolong , Zoe in the kitchen  , Inside Lyon, Tast’Tea, Le Paris de Lou) pour découvrir le matcha.

Comme vous vous en doutez, je connais le matcha mais fort mal il faut bien le reconnaître et surtout je réalise souvent une préparation très « bourrine » de cette pauvre poudre de thé.

Pour ce rendez-vous, Palais des Thés nous a gâtés en nous concoctant un programme très qualitatif.

Accueillis par toute l’équipe spécialement là ce samedi – Aurélie, Alex, Manuela et Michaël – nous avons bu 2 thés d’accueil, tous deux japonais, l’un froid et le second chaud.

Manuela, formatrice à l’Ecole du Thé, nous a ensuite accueillis dans la salle où nous allons assister à une très belle surprise : une vraie cérémonie du thé Matcha – Chanoyu en japonais.

Avant tout, il faut comprendre que la cérémonie n’est pas uniquement une façon codifiée de préparer le thé, c’est une voie vers la spiritualité et l’esprit Zen.

L’apprentissage de la cérémonie du thé (accessoires, gestes à effectuer, éléments additionnels de la cérémonie) nécessite plusieurs années voire même toute une vie. Manuela l’étudie depuis 6 ans déjà.

Nous sommes donc invités à saluer le lieu avant de prendre place sur les coussins disposés autour de notre hôte.

Notre maître de thé va réaliser des gestes précis et très codifiés, impliquant des positions des mains, du corps tout en : purifiant les instruments à l’aide de linge de soie, amenant l’eau à la température adéquate ici à l’aide d’une tetsubin. Le matcha est déposé à l’aide de la longue cuillère appelée chashaku dans le bol à matcha (Chawan), l’eau versée et le tout fouetté à l’aide du chasen (fouet en bambou).

 

Il convient ensuite de tourner le chawan d’un quart de cercle, afin de présenter une face pure à l’invité.

Nous avons reçu une pâtisserie japonaise à base de pâte d’azuki (haricots rouges). Cette collation préliminaire à la dégustation du thé est nommée kaiseki.

L’invité est supposé boire son matcha en 3 gorgées ou 3 gorgées et demi.

Le matcha bu est un thé sélectionné pour ses hautes qualités gustatives et il était effectivement délicieux et sans aucune amertume.

Après ce moment, nous avons été conviés à rejoindre la salle de cours pour découvrir les thés genmaicha et Matcha et Sencha et Macha.

On nous avait aussi préparé des douceurs : cake au matcha, entremets fruits rouges- crème graines de chia et matcha, crackers au matcha et bien entendu le fameux chocolat blanc matcha.

Nous avons ensuite préparé une des nouveautés de la marque, le thé matcha chocolat (fèves de cacao simplement). Poudre, lait d’amandes et un petit coup de mousseur à lait et c’est prêt.

J’avais déjà goûté ce thé à la maison avec du lait de vache et il ne m’avait pas déplu mais je le trouvais assez lambda. Ici, avec le lait végétal d’amandes, le matcha et le chocolat prennent une bonne ampleur en bouche et le résultat est bien plus gourmand, l’amande jouant un rôle de révélateur assez puissant.

idem ensuite, mais avec un lait de soja pour préparer le matcha-curcuma, qui a ma faveur entre les deux matcha aromatisés.

Un petit je ne sais quoi d’atypique et cette épice douce m’a toujours séduite.

Un énorme merci à toute l’équipe et aux participantes pour ce superbe moment de partage !

École du Thé du Palais des Thés

7 rue de Nice 75011 Paris

Métro Charonne (ligne 9) ou Philippe Auguste (Ligne 2)

Publicités

# Rencontre Teasters – A la découverte de Tea Project , Une belle idée qui a besoin de Nous !

Hier soir, les #Teasters  Adeline, de Thé+Toi, Alex Thé,Cécile,  Morgane de Thé Mon Oolong ont bravé la grève et la pluie pour rencontrer Hélène et Ludovic, deux amis épris de culture asiatique et ayant séjourné plusieurs années en Chine où,fatalement, ils ont découvert le thé de qualité.

Nous avons pris place autour d’une table cosy pour découvrir leur projet, soumis en ce moment sur le crowdfunding Kisskissbankbank , et goûter leurs 6 sélections.

L’idée –> faire découvrir des thés de qualité, en infusion à froid, faciles à réaliser et à emporter partout.

Présentés en sachets dosés pour une infusion à froid en bouteille de 50 cl, ces thés sont au nombre de 6 dont 4 natures, ce qui est vraiment une belle idée et un challenge. Une boîte contient 12 sachets.

Pour le sourcing, Stéphan Erler du blog Tea Master a guidé nos deux hôtes pour sélectionner des producteurs et des grossistes de thé asiatiques de qualité. Hélène et Ludovic ont goûté plus de 300 thés avant de sélectionner ces 6 thés.

Tea Project souhaite aussi proposer à la vente une jolie bouteille de 50 cl en verre borosilicate mais le thé pourra être infusé dans tout autre récipient de votre choix à condition de respecter le volume d’eau requis.

Alors… après tout ce temps à ingurgiter d’affreux thés glacés industriels pour vous exhorter à ne surtout pas les boire, la créature de Thévangéliste est-elle capable d’apprécier les thés natures, sans additifs de Tea Project ?

Oui et sextuple fois oui.

Mon favori ? le Wuyi, thé des roches que j’aime peu chaud, Oolong mal aimé de mes papilles car très torréfié et oxydé. Et bien en froid, il m’a totalement bluffée, surprise.

L’Oriental Beauty m’a aussi surprise avec ses notes fleuries que je n’attendais pas aussi aromatiques (totalement différent des versions chaudes)

Le Sun Moon Lake et le Four Season étaient aussi très agréables, l’un avec sa douceur sucrée, l’autre avec un moelleux enveloppant et ses pointes torréfiées fines.

Je suis un peu moins la cible pour le thé au jasmin et celui au Gingseng mais ils tirent franchement bien leur épingle du jeu.

Les besoins de Tea Project –> Comme évoqué dans le titre, les deux créateurs ont besoin de nous et de vous pour financer ce beau projet qui s’inscrit dans une démarche de qualité et de partage de la culture du thé chinois et taïwanais.

Démarrer la production d’une gamme de thé nécessite un investissement initial très significatif. Et c’est pour cela que notre aide est requise.

Si l’objectif de 15 000 € est atteint, l’équipe de Tea Project pourra lancer la production d’une gamme de 3 thés différents : un thé rouge, un thé oolong et un thé parfumé. Et à chaque palier de 10 000 € supplémentaires un nouveau thé pourra être lancé.

Tous les détails sont disponibles ici. Vous pouvez donner avec ou sans contrepartie (vous recevez du thé voire thé + bouteille selon le don accordé)

C’est un projet que je trouve excellent et que je soutiens avec grand plaisir car il promeut le thé glacé (ou à température ambiante) de qualité pour tous.

# Rencontre Teasters – A la découverte d’Instants Botaniques, une nouvelle marque théinée

Cette rencontre avec l’attachante Élodie Crochet (en pull bleu) la fondatrice d’Instants Botaniques nous a été concoctée avec amour par Adeline (merci Adeline !). Aurélia,en pull noir,a œuvré sur le compartiment communication.

Nous étions 8 Teasters pour l’occasion : Alice d’ In Food We Trust, Madeline @amaurea , Adeline, de Thé+Toi, Alex Thé,Cécile, Zoé de Zoe in the kitchen

Élodie entame une seconde carrière placée sous le signe de sa passion pour le thé.

Elle a rigoureusement sélectionné ses produits et ses fournisseurs qu’il s’agisse de la maison de thé & aromatiseur français, aux herbes et fleurs (fournies par un réseau de cueilleurs producteurs en plantes biologiques corrézien),en passant par les boîtes à double couvercle.

L’identité visuelle a été très travaillée par Noémie Cédille afin de répondre aux souhaits d’Élodie qui désirait un packaging homogène, doux, rappelant les végétaux.

Je dois dire que le pari est réussi. Tout évoque un cocon végétal poudré. Nous sommes assez proches du monde des cosmétiques élégants.

Nous sommes ensuite passés aux dégustations. Forte de 15 références, la jeune maison nous a proposé 4 thés différents, que nous avons choisis.

Un thé blanc à la rose, au goût boisé bien prononcé, on sent le thé Bai Mu dan.

Un thé à la bergamote sur base Oolong peu oxydé. Assez subtile, douce.

Un thé noir aromatisé à la cerise – très végétale, évoquant les feuilles, les fleurs et les tiges, plus encore que la chair du fruit. très étonnant.

Enfin nous avons terminé par un thé nature, un Long Jing, classique et révélant bien les qualités de ce type de thé vert chinois.

L’ensemble des thés parfumés ont été conçus en utilisant la moitié des doses d’arômes généralement utilisés et fatalement on sent parfaitement le thé dans tous ces blends.

Les arômes sont aussi tous naturels, pas d’arôme de synthèse.

La marque propose aussi des rooibos et des thés natures.

A l’avenir une gamme biologique sera aussi proposée.

Voilà un projet cohérent, qualitatif, mené avec sérieux par une passionnée de thé accessible et tournée vers autrui. Quel plaisir de rencontrer de vrais passionnés souhaitant travailler leur boisson favorite avec amour.

Le positionnement prix est tout à fait efficace et la gamme est proposée entre 7,50 € (pochettes de 100g) à 16 € pour une jolie boîte. Pour le moment pas de thé en sachet mais cela est prévu dans un second temps.

Instants Botaniques souhaite poursuivre la tradition française du thé parfumé en y ajoutant sa touche personnelle mais offre aussi la possibilité d’explorer quelques thés natures, des rooibos et des infusions biologiques.

Certains d’entre-vous ont ils déjà eu l’occasion de goûter cette nouvelle marque ?

Instants Botaniques

Thés d’origine

Thés parfumés avec des arômes naturels et des huiles essentielles naturelles,

Infusions Bio et sans ajouts d’arômes, certifiées Ecocert

Rooibos

Maison de Thés ,mon expérience avec … What-Cha

Depuis le temps que je promets un article sur What-Cha … le voilà !

La maison de thés en ligne britannique en mériterait même 4 ou 5 tant elle est intéressante.

Lancée le 1er juin 2014 par Alistair afin de partager son amour du bon thé, What-Cha, a plus que réussi à trouver une place de choix sur le marché du thé et je vais détailler en quoi.

Ce que j’aime chez What-Cha, en vrac

Le choix des thés natures –> What-Cha n’est pas une maison de thé généraliste comme un Palais des Thés mais une maison de thés natures généraliste. C’est rare pour un pure-player car, généralement limités par leurs capacités d’achat et de stockage, beaucoup se spécialisent dans une famille de thés ou un pays.

Alistair n’a pas fait ce choix, bien au contraire et son catalogue est un tour du monde du thé : on y trouve des thés chinois, japonais, géorgiens, vietnamiens, coréens, thaïlandais mais aussi des thés australiens, brésiliens, kenyans… la soif de découverte et de curiosité est récompensée sur son site.

La qualité des thés –> La sélection pointue des thés natures est surtout au rendez-vous car ce n’est pas tout de proposer des thés du monde entier, encore faut-il savoir les sélectionner. Aucune crainte avec les sélections réalisées par Alistair, je n’ai jamais bu de thé médiocre chez What-Cha.

Alistair a fait le choix de sourcer autant que possible directement chez des producteurs et en évitant les grossistes. Mais attention, lorsque que cela n’est pas possible, c’est un grossiste spécialisé qui est choisi. Et tout est indiqué sur le site, en transparence avec le consommateur.

Le grammage disponible –> What-Cha permet d’acheter de petites quantités, au 10g mais aussi du 50g por monter à 100 ou 250g si l’on souhaite. Rare et tellement pratique !

La site internet –>  Clair et détaillé, ses rubriques sont faciles à identifier, une bonne vitesse de navigation. Il propose des rubriques très détaillées – très bien pensées en terme de navigation : par famille, par origine, par pays et met l’accent sur les nouvelles récoltes.

Le site permet de laisser un avis en ligne et ne prend en compte que les avis des consommateurs ayant acheté en ligne (afin de certifier l’achat).

Les détails sur les thés –> alors là on peut difficilement être mieux servis. What-Cha est LE site européen le plus complet car on nous révèle tout sur l’origine, la date de récolte, les lieux géographiques, l’altitude, le cultivar du thé mais aussi  le degré d’oxydation et de torréfaction et où le thé a été sourcé.

Conseils d’infusion mais aussi saveurs détectables ne sont pas en reste.

What Cha pousse même jusqu’à indiquer la part en % touchée par l’agriculteur, je ne l’ai jamais vu nulle part ailleurs.

On a donc un  excellent aperçu avant d’acheter.

La charte morale –> What-Cha prône la transparence  et se l’applique en fournissant toutes les informations possibles sur le thé, y compris la provenance du thé et la part du prix revenant directement à l’agriculteur. Pour Alistair, il est primordial qu’un pourcentage important de la vente revienne à l’agriculteur et que ses clients connaissent le montant qui lui revient.

A l’identique, les tarifs appliqués au consommateur sont doux et très justes  Pour Alistair, les prix ​​et les tarifs d’expédition doivent être équitables. 

Les Prix –> exceptionnellement bas pour cette qualité. De plus un thé du mois est proposé à prix réduit et des promotions sont fréquentes sur ce site.

Les frais de ports sont peu onéreux voire gratuits à l’international pour toute commande  à partir de 38 €.

Le service client –> une petite note manuscrite est glissée dans le colis par Alistair ainsi que des échantillons pour découvrir encore plus de thés. La commande est expédiée rapidement et arrive sous 5 à 7 jours en France depuis la Grande-Bretagne.

Ce que je n’aime pas chez What-Cha, en vrac

J’ai du mal à remplir cette rubrique…mais j’ai quand même trouvé quelques bricoles.

Le graphisme du site web –> qui manque peut être d’une pointe de modernisme. Mais c’est une question de goût.

Les mentions légales –> que je n’ai pas trouvées sur le site. Mais c’est peut être moi qui cherche mal ou bien ce n’est pas obligatoire en UK (non je ne pense pas en fait pour avoir dans le passé beaucoup bossé sur des adaptations des terms & conditions pour mon ancienne boîte basée en UK). Ceci étant What-Cha est un site très sérieux, n’y voyez pas un frein à l’achat. On trouve simplement ces infos mais rien sur le N° de compagnie et son adresse. ais on reçoit une facture en bonne et due forme dans son colis, alors pas de souci.

Idem je n’ai rien trouvé sur la protection des données mais ce doit être un oubli ou bien je cherche mal. Mais on n’est de toutes façons tranquilles, pas d’emails marketing ou autres intrusions de la part de What Cha.

Pour résumer, What-Cha est une fantastique maison de thés en ligne. Pour moi incontournable.

Et vous ? Quelles sont vos opinions et votre expérience concernant What-Cha?

Rencontre du 3ème type chez Au Cœur du Thé

Il y a 2 semaines de cela, Cidö et moi sommes allées à une dégustation de thés chez Au Cœur du Thé situé rue de Joinville dans le XIXème arrondissement de Paris.

Nous avions peur d’arriver en retard mais au final le nouveau gérant, trouvé perché dans un faux-plafond, avait totalement oublié que nous venions.

au-coeur-du-the-2

Qu’à cela ne tienne, nous voici attablées sur une table toute pensée et dévouée au thé. Car elle comprend tout : robinet pour verser de l’eau ou rincer les ustensiles, plaque pour chauffer l’eau dans une bouilloire et elle évacue même directement l’eau. Et tout ça en étant jolie.

au-coeur-du-the-0

La suite est plus étrange car la dégustation était brouillonne et très imprécise. Les thés dégustés étaient corrects mais ne m’ont pas transcendée. J’en ai acheté 2 pour les refaire au calme et voir réellement ce qu’ils valent.

au-coeur-du-the

Notre hôte ne savait pas exactement ce qu’il nous faisait goûter et ne nous parlait pas vraiment des différences entre ses thés mais était très sympathique.

Pas de prix pour une dégustation aussi complète, étonnée je me suis dit que j’allais acheter des thés ou accessoires pour m’assurer de rentabiliser cette séance pour notre hôte.

au-coeur-du-the-1

Il a d’ailleurs été potier et semblait s’y connaître davantage en céramique, à une exception : leurs prix.

Car ce fut une gageure pour Cidö d’acheter sa théière et pour moi mon gaiwan.

La plupart des prix étant manquants sur les articles,les prix annoncés étaient hors marché (et X 4  ou 5 fois les prix du net…). Pour nous donner le prix d’une tasse le patron a même vérifié sa transparence à la lumière avant de nous en demander 100 € (celle-ci aurait du taper dans les 35 ou 40 €).

Sympa, il a dépareillé son service pour que j’en prenne juste le gaiwan qu’au final j’emporte à 15 €.

au-coeur-du-the-4

J’ai retenu qu’une salle de lecture de la Bible était intégrée au lieu. Un pasteur y vient apparemment en discuter. Et il y a une église évangélique asiatique en face.

Bref, je n’ai pas tout compris sur ce lieu, son but, ses finalités.

Je les invite vivement à clarifier tout ça, à mieux appréhender leurs thés et à étiqueter au bon tarif les céramiques.

L’accueil y est très chaleureux. Je suis certaine qu’il s’agit d’une question de rodage car l’on sent tout de même un intérêt pour le thé.

au-coeur-du-the-3

2 Rue de Joinville – 75019 Paris
Téléphone : 07 52 46 48 58
Ouvert du Lundi au Samedi de 14h00 à 20h00
Métro : Crimée (ligne 7)

Mon expérience avec … Palais des Thés

Enfin un article et mon avis sur la grande maison que j’oublie sans cesse.

Car au tout début de ma vie de buveuse compulsive de thés, j’ai bien davantage avalé de thés Dammann Frères et Mariage Frères que de Palais des Thés. Pourquoi ? Tout simplement parce que leurs thés parfumés ne m’ont jamais transportée. je les trouvais gentillets, biens sous tout rapport « olfacivement » parlant mais décevants en tasse. Et au début, on commence par des thés parfumés… pas de chance.

Bao Zhong Impérial - Le Palais des Thés 5

Pourtant, avec son maillage de boutiques en nom propre et le développement de boutiques franchisées dans toute la France, j’aurais vraiment pu acheter davantage de leurs thés.On retrouve aussi la marque chez des petits détaillants mais plutôt en boîtes. Seules quelques boutiques indépendantes -plus grandes- semblent avoir adopté les grandes jarres de thés en vrac.

Pour connaître l’histoire de PDT, voici les liens vers la page wikipédia (épinglée pour son contenu un peu trop publi-reportage) et celle du site (qui reste assez succinte…enfin moi je reste sur ma faim)

Depuis, je me suis bien rattrapée et ai bu de nombreuses références de la marque que vous pouvez retrouver ici sur le blog.

Ce que j’aime chez Palais des Thés, en vrac

Le choix des thés natures –> bien sûr, nous sommes sur une maison généraliste et fatalement on y trouve de tout : parfumés, natures… je le redis à longueur de billets : j’aime les maisons généralistes pour leur diversité et le respect des goûts de chaque client. Donc j’aime PDT pour cela comme les autres.

Mais chez PDT ce qui est encore plus intéressant, c’est la sélection pointue des thés natures. Il y en a pour toutes les bourses mais surtout pour tous les goûts. Les sélections de thés népalais sont particulièrement bonnes – je ne peux pas dire pour les Darjeeling n’en ayant que peu goûtés chez PDT- tout comme celles des Oolongs ou thés noirs de Chine. Bravo donc pour le choix et la qualité globale des grands crus particulièrement.

La site internet –>  Je n’ai jamais acheté sur le site en ligne et n’émettrai aucun avis sur les « achats en ligne » mais il est d’excellente facture avec des rubriques faciles à identifier, une bonne vitesse de navigation et relativement clair. Il propose des rubriques très détaillées – très bien pensées en terme de marketing (thés de Noël, agrumes, thés du moment, du lieu (bureau) etc…)

Qimen Da Bie - Le Palais des Thés 6

Le site permet de laisser un avis en ligne, rare dans le monde du thé généraliste français (à l’exception de Dammann Frères) mais ne prend en compte que les avis des consommateurs ayant acheté en ligne (afin de certifier l’achat).  Les avis étant surtout dithyrambiques (mais pas que), à voir ce que cela donne en terme de modération.

Il propose aussi de trouver un thé par accord mets thé, une bonne idée qui est à la mode.

Les détails sur les thés –> pour une maison généraliste, on est aux anges ! Plein de détails sont donnés sur l’origine (même si on pourrait pousser encore en termes de géographie), la composition des thés, les conseils d’infusion  mais aussi sur les saveurs des thés d’origine. On a donc un bon aperçu avant d’acheter.

La modernité de l’identité visuelle –> claire nette et précise, épurée, allant à l’essentiel sans chichis. Immédiatement reconnaissable. Parfaite. Et puis j’aime le vert, alors… 🙂

L’accueil en boutique –> le personnel est bien formé et très accueillant.Minuscule bémol, parfois un peu solennel quand on commence à demander un grand cru.

Le partage, via l’existence du Blog –> Le fondateur, François-Xavier Delmas, et son équipe postent des informations et impressions et photos sur le blog « chercheur de thés » et c’est bien sympa pour créer du lien et communiquer.

L’école du Thé –> créée en 1999, une des pionnières, elle est orientée vers la dégustation de thés et l’apprentissage mais s’adresse aux néophytes comme aux amateurs plus avancés ou encore aux professionnels. Même si je n’ai jamais pris de cours (pour une raison simple de choix économique – je préfère acheter plus de thés et accessoires et faire moins d’ateliers, salons de thés etc…), j’aime cette idée de transmission et de partage via ce dispositif.

Sencha Ariake - Le Palais des Thés 2

Ce que je n’aime pas chez Palais des Thés, en vrac

Comme pour les autres maisons il y a quelques points que j’apprécie moins.

La quasi totalité des thés parfumés –> à l’exception de quelques thés comme le Thé du Hammam Black, j’ai souvent été déçue par ma tasse de thé parfumée Palais des Thés. Les bases choisies sont en cause selon moi.

Les Sachets « mousseline » –> qui comme celles de George Cannon ou certains Mariage Frères sont de vulgaires « toiles à beurre ». Impression de tremper un mouchoir dans l’eau. PDT pourrait nous agrémenter de sachets dits cristal quitte à nous demander +1 € la boîte.

Beaucoup de Marketing –> la communication est bien rodée. Trop ? Exemple, le thé Fleur de Geisha « dédié aux femmes de Kyoto »…et fait à base de Sencha chinois et bien ça c’est ce que j’appellerais du marketing limite… même si il est bien écrit « chinois » sous la boîte…

Une certaine froideur des boutiques –> en dépit de la superbe identité visuelle et de l’accueil des équipes, je trouve que les boutiques sont tout de même assez « cliniques » et manquent d’une certaine forme de chaleur. C’est un petit bémol car elles sont aussi bien agencées et pensées.

Les prix des thés natures et des accessoires –> je les trouve un peu excessifs. Comme s’ils compensaient les petits prix des thés parfumés ou le fait de n’avoir pas été achetés en volume. Et c’est dommage au vu de la jolie carte de la maison.

L’impossibilité d’acheter moins de 100 grammes en ligne –> alors qu’en boutique, pour les thés à partir de 15 € cela est possible. Et ce n’est probablement pas si compliqué à développer sur le site.

De même en boutique, cela signifie que la marque préfère vendre un thé parfumé en 100 g à 6 € que 50 grammes de nature à 7 € …incompréhensible pour moi. Et même si on achète pour 60 € de thés au total. Pas beaucoup de souplesse

A la décharge de PDT, ils ne sont pas les seuls. Mais un client qui peut goûter davantage de références, c’est un client qui potentiellement viendra racheter du thé en plus grande quantité.

Shiraore Kuki Hojicha - Le Palais des Thés 4

Pour résumer, Palais des Thés est une maison bien ancrée dans le paysage du thé en France depuis 1986 et qui nous propose une belle carte de thés natures (un peu chers) et de belles découvertes. Aguerrie aux principes efficaces du marketing, elle a su bien faire la balance entre les différents univers du thé – école du thé, blog, ateliers gratuits à certaines périodes, sélections pointues et une grande carte de thés parfumés. Incontournable.

Et vous ? Quelles sont vos opinions et votre expérience concernant Palais des Thés ?