Test & Avis -Paris for Him Paris for Her – Palais des Thés

Cap sur les derniers-nés de Palais des Thés, genrés et parfumés sortis pour la fête planétaire la plus nunuche, la St Valentin.

Nous sommes ici clairement dans le domaine du parfum et plus du tout du thé. Et dans le parfum cucul la praline avec une affreuse police de caractère, cette bouche rouge maquillée et ce nœud papillon de garçon de café… supposés évoquer à priori le chic parisien en mode stylisé naïf cool ?

Je trouve aussi exceptionnel pour célébrer Paris d’utiliser l’anglais mais c’est aussi plus facile à vendre aux touristes probablement.

Bref, je déballe les 2 sachets.

Je vire les deux affreuses toiles de jute faisant office de sachets dits « mousseline » pour voir les feuilles.

Le blend « hôôômmme » est réussi visuellement avec son thé noir, ses écorces d’agrumes, ses graines de coriandre et son odeur vanillée.

Il est qualifié d’ « intense » à contrario du blend « fââââââmme »affublé lui de l’adjectif « délicat » forcément et évidemment c’est un thé vert parfumé à la rose, framboise et litchi.

Infusons selon les recommandations.

Nous sommes donc sur des couleurs de liqueur tranchées.

Et des feuilles mouillées pas si différentes : coupées, de segments de même taille, parsemées de leurs additifs d’apparat.

Au goût, le thé « for Her » est assez plat, les arômes de litchi, rose et framboise s’agglomèrent sans trop se détacher. Le tout est sans surprise, ni bon ni mauvais et laisse plutôt indifférent. La base de thé vert utilisée n’est pas pour relever l’ensemble (Sencha chinois probablement)

La « femelle » Palais des Thés fait davantage office de Pot de Fleur que de femme de caractère.

Passons à « For Him », plus plaisant, rond en bouche où les notes d’agrumes et de coriandre se détachent légèrement. La base de thé noir n’a pas non plus un caractère époustouflant.

Le « mâle » Palais des Thés sonne quand même très métrosexuel  ! Pour un thé genré ça sent la panne de testostérone… où est le musc où est le vétiver où est la goutte de transpi 😀 ?

Bref, ces thés en plus d’être un concept marketing assez ridicule -comme le soulignait si justement il y a quelques mois Émilie  qui nous expliquait pourquoi elle n’achèterait pas ces 2 thés – n’ont rien de transcendant. Ni bons ni mauvais.

Moi je ne les aurai pas achetés non plus et pour les mêmes raisons mais j’en ai eu 2 échantillons en achetant du thé et un accessoire ^^ alors je les ai goûtés.

Sur ce, je reprends mon mode de consommation et mon rapport animal au thé et vais me faire un Oolong, peut-être le futur thé transgenre de PDT ? Ni vraiment noir ni vraiment vert…

Animal…ni bien ni mal…comme l’écrivait Victor Hugo.

Mode de préparation : mode occidental en mugs avec infuseurs

Température de l’eau : 80° c et 90°

Temps d’infusion : 3 minutes et 5 minutes

Prix de ces thés :  12€ les 100 g en vrac

Où  les acheter: ici et ici chez Palais des Thés

Test & Avis – Grand Earl Grey – Comptoirs Richard

Voici le type de thé qu’on peut se voir servir dans un café lorsqu’on a un peu de chance.

Les sachets utilisés par la marque Comptoirs Richard sont fins, laissent la feuille – même coupée – s’exprimer et sont donc de qualité.

Le mélange est composé de thé noir et de pétales de fleurs de bleuet et de carthame.

On observe, au bout de 2 minutes d’infusion, une liqueur ambrée.

Le corps est léger, l’aromatisation subtile, fine et zestée mais laisse le thé (probablement un Ceylan) se faire une place avec ses petites touches boisées toutes douces.

Pour un thé en sachet servi sans que le personnel ne prête grande attention à l’infusion, c’est bien plus qu’honorable.

Pas mal du tout.

Compter entre 3,40 et 5 € selon les cafés ou en vente ici

Test & Avis – Easter Tea – Dammann Frères

C’est le moment ou jamais n’est-ce pas ? Voici le thé de Pâques version Dammann Frères qui m’a été adressé par la maison parisienne.

Merci Sandrine d’avoir pensé à moi bien que je n’ai pas pu venir à la dégustation des nouveautés mi mars.

Une jolie boîte classique de forme mais pas en illustration : elle réveille cette boîte Or aux jolies fleurs fuchsia (ce sont des églantines dirait-on ?).

A l’ouverture l’odeur est enivrante à double titre : forte mais je sens une sorte de vapeur d’alcool dans l’air.

Au nez c’est sucré et vanillé en plus d’être alcoolisé 😀

J’infuse mais moins chaud et moins longtemps que préconisé, à 80° et 2 minutes car je ne veux pas être trop gênée par l’aromatisation qui semble puissante.

Buvant désormais très peu de thés aromatisés, je suis devenue hyper sensible aux aromatisations à base d’huiles essentielles (qui, je le rappelle, constituent la quasi totalité des aromatisations puisque les fleurs et les fruits parfument peu un blend sauf si de grandes quantités sont utilisées ce qui rendrait le blend inabordable en terme de coût. Les blends réalisés au seul contact de fleurs sont généralement les thés au lotus, au jasmin ou à la rose)

Après ma très précautionneuse infusion, voici la feuille détendue.

Le blend reste élégant une fois mouillé et la liqueur est ambrée.

J’ai bien fait d’infuser à ma manière car l’aromatisation reste très présente mais agréable et bien tonique.

Indéniablement gourmand, ce thé est assez équilibré. En note de fond, le chocolat et une pointe de cerise acidulée (le marasquin probablement) et citronnée (le naranquilla peut être bien mais je ne connais pas ce fruit exotique) et dans le rôle de la star, en note de tête, une vanille sucrée.

Et la base ? le thé en somme ? il est là, sans mal détectable, doux et rond et je l’imagine comme d’habitude originaire de Sri Lanka et de Chine. La base est ici la facilitatrice de l’aromatisation, réussie.

Un agréable thé gourmand à ne pas infuser trop longtemps ni trop chaud.

Mode de préparation : à l’occidentale, en mug avec infuseur

Température de l’eau : 80° c

Temps d’infusion :  2 minutes

Prix de ce thé :  12,50 € les 125 g en boîte

Où  l’acheter: ici chez Dammann

Test – Pouchkine – Betjeman & Barton

Un thé parfumé que j’ai beaucoup aimé,que je continue à apprécier et auquel je n’ai pourtant jamais consacré d’article ici…

Rectifions donc cela de suite d’autant que le 7 janvier est la date du Noël Orthodoxe russe (en raison de l’utilisation du calendrier Julien) et que B&B a choisi le nom du célèbre écrivain russe pour son thé « goût russe ».

pouchkine-betjeman-barton-4

Rien d’exceptionnel dans la feuille coupée, c’est un classique blend de thés de Chine et de Ceylan .

Je l’infuse à 90° et 3 minutes.

pouchkine-betjeman-barton-1

Betjeman & Barton nous joue la carte des cachotiers en refusant de dire ce que contient le blend en plus de bergamote et d’autres d’agrumes.

pouchkine-betjeman-barton-0

Ce thé est à la carte de la maison depuis plus de 40 ans.

La liqueur est d’un brun ambré classique pour un thé de Ceylan et de Chine.

pouchkine-betjeman-barton-2

Le goût de ce thé est légèrement fumé et à ce titre il est proche du thé de Mariage Frères, Tzar Alexandre. Mais pas de pointes argentées dans Pouchkine, ni à priori de Lapsang Souchong dans la base…

pouchkine-betjeman-barton-3

L’aromatisation est fine et délicate, les agrumes que je crois détecter sont la bergamote, le citron et l’orange.

bref, matin ou après-midi un thé parfumé intemporel et raffiné.

pouchkine-betjeman-barton

Mode de préparation : à l’occidentale en théière porcelaine

Température de l’eau : 90°c

Temps d’infusion : 3 minutes

Prix de ce thé : 6,14 € les 100 g en vrac

Où l’acheter : ici chez Betjeman & Barton

Test – Anichaï – Dammann Frères

Le second chaï de la maison Dammann Frères et pour moi le 1er, devant le Thé des Mille Collines qui a tendance à être le chouchou des buveurs de thés.

Anichaï est plus puissant et sur une base de thé noir indien (enfin de Ceylan je pense) et est réhaussé d’épices indiennes mais aussi de morceaux de gingembre, clous de girofle, baies rouges et cardamome.

anichai-dammann-freres-5

Pour une fois je ne vais pas faire ce chaï dans du lait mais dans de l’eau.

90° et 3 minutes d’infusion.

anichai-dammann-freres-6

On obtient une liqueur ambrée et odorante en épices.

anichai-dammann-freres

Au goût, le thé est puissant mais pas par sa base. La base de ce Ceylan est douce, neutre. C’est peut être même le fameux mélange habituel que Dammann utilise pour tous ses thés noirs parfumés ou presque.

La puissance mais sans exagération vient des épices et plus exactement de la cardamome.

anichai-dammann-freres-0

Mais la cardamome est tout de même bien épaulée et notamment par le poivre rose ou baies roses qui donne un petit peu de piquant au blend.

anichai-dammann-freres-3

Le chaï testé hors lait permet de davantage détailler les saveurs.

Bien évidemment l’effet cocooning n’est pas tout à fait le même.

anichai-dammann-freres-2

La manière indienne reste et demeure d’ajouter le thé au lait lorsque celui-ci arrive à ébullition. Mais la méthode occidentale n’est pas mal non plus, plus thé de Noël que Chaï.

Et avec deux bâtons d’encens au patchouli on se croirait à New Delhi … mais en hiver 😉

anichai-dammann-freres-1

Mode de préparation : mode occidental , en théière verre

Température de l’eau : 90°c

Temps d’infusion :  3 minutes

Prix de ce thé :  6,50 € pour 100 g en vrac

Où l’acheter : Ici chez Dammann Frères

Test – Mandalay – Mariage Frères

Voilà un mi-thé de Noël mi-Chaï. Et un thé que j’ai toujours beaucoup aimé chez Mariage.

Mandalay est un cousin du blend Esprit de Noël. Un cousin par une filiation cannelle & cardamome. Mais il y a beaucoup d’autres d’épices.

mandalay-mariage-freres

Les épices sont dites « birmanes » (mais mystère…on ne saura pas lesquelles), d’ailleurs Mandalay est la seconde ville de Birmanie, ancienne capitale royale du pays, toute proche du Yunnan Chinois.

mandalay-mariage-freres-2

Je ne pense pas que le thé de base soit un Yunnan néanmoins 😉

Le parfum à sec est fortement épicé, pas floral du tout. On a une feuille lambda agrémentée d’une grande quantité de pétales de tournesol mélangée avec quelques épices rouges.

mandalay-mariage-freres-0

Infusé quatre minutes seulement pour s’assurer de ne pas avoir une tasse trop épicée, le thé était parfaitement équilibré entre les notes épicées et la note de rose.

mandalay-mariage-freres-1

Pour apprécier ce thé, il faut être amateur d’épices autrement on peut être très déçu.

Liqueur sombrissime.

mandalay-mariage-freres-3

La saveur de Rose adoucit vraiment  la liqueur et est vraiment présente même si les notes principales restent les épices, la cannelle et la cardamome.

La base de thé noir est très douce et moelleuse sans rester dans les annales du thé … mais elle accueille bien cette aromatisation.

C’est un des thés parfumés que je recommanderais sans réserves pour Noël bien que Mariage Frères ne le « markete » pas en thé de Noël.

mandalay-mariage-freres-4

Mode de préparation : mode occidental, en théière en verre

Température de l’eau : 90° c

Temps d’infusion : 4 minutes

Prix de ce thé :  7,50 € les 100 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Mariage Frères