Test & Avis – Vietnam Gaba High Mountain Oolong Tea – What Cha

Ce thé est un échantillon qu’Alistair de What Cha avait glissé dans ma commande.

C’est un GABA, pour acide gamma aminobutyrique. Ce Oolong (mais ça pourrait être un autre type de thé, les gaba ne sont pas sectaires) a subi une oxydation lente. Grâce à ce procédé, la feuille développe donc une forte concentration d’acide GABA.

Très concentré en GABA, grosso modo 6 fois plus qu’un thé classique, il est supposé rendre zen, cool et heureux  grâce à son action sur les neurotransmetteurs. Il diminuerait l’anxiété.

Les Gaba et moi, ce n’est généralement pas l’amour fou. Bizarrement ce type de Oolong sans théine ne présente à mon palais qu’une saveur plate, sans relief, monotone, monocorde, monochiante.

Je ne peux même pas dire que je ne les aime pas , simplement ils m’ennuient au plus au point. Je ne recherche donc pas leur compagnie.

Mais là … il est là. Et c’est un Gaba sélectionné par What Cha … et il vient du Vietnam…

Il provient d’un cultivar Jin Xuan (comme le Milk Oolong naturel) et nous arrive d’une plantation de la province de Lam Dong, située à 1100 mètres d’altitude dans le district de Phuc Tho, Lam Ha.

Je l’infuse à 95° et 3 minutes.

On est saisi par les jolies feuilles d’une taille impressionnante.

La liqueur est d’un joli roux.

Excessivement limpide.

Je goûte et parviens avec joie à déceler d’autres saveurs que la doucereuse note fruitée. Une légère tentative minérale, toutefois rapidement tuée dans l’œuf.

Il réinfuse sur le même mode 3 fois. Je ne lui trouve pas de longueur en bouche.

Je suis sur du Gaba moins plat que d’habitude. Ce doit être un Gaba bien agréable pour ceux qui aiment les Gaba…Mais pour moi définitivement Gaba pas l’faire…

Mode de préparation : mode Gong Fu Cha , en théière kyusu

Température de l’eau : 95°c

Temps d’infusion :  3 minutes et 4 ensuite (3 infusions)

Prix de ce thé : 6,81 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez What Cha

Publicités

Test & Avis – Oolong oxydé à 10% – Au Cœur du Thé

Ce thé est le dernier acheté lors  lors de mon unique et épique visite chez Au Cœur du Thé il y a déjà presque 11 mois.

Il s’agit d’un Oolong de Taïwan mais le paquet ne donnant aucune indication, je ne peux que dire qu’il est oxydé à 10%.

On observe de belles petites billes d’un camaïeu vert foncé et vert clair.

J’infuse à 95° en Gong Fu Cha, 45 secondes puis 45, 45 et 1 minute.

La feuille dépliée révèle des tiges d’une grande longueur et des feuilles de taille imposante.

La liqueur est d’un jaune pâle translucide, néanmoins un peu plus foncé que ce que rend la photographie.

Comme avec tous les thés achetés dans cette boutique, la qualité est là.

Ce Oolong développe des notes florales très classiques pour ce type de thé  : un panier de fleurs de type lys, gardénia s’affirme d’emblée.

La texture est très légèrement beurrée, veloutée.

Ce thé ne présente pas le côté légèrement râpeux que l’on retrouve souvent sur les Oolongs, il est donc plutôt lisse.

Cela ne lui ôte pas pour autant de personnalité car en plus de ré-infuser à la perfection jusqu’à 7 fois, sa longueur en bouche est vraiment très bonne.

Ayant déjà goûté leur Bao Zhong aet leur thé de haute montagne, je peux à présent réaffirmer qu’Au Cœur du Thé offre des tarifs défiant toute concurrence pour des thés taïwanais de très bonne qualité.

Celui-ci était néanmoins un peu plus cher, à 9 € les 50 grammes mais demeure bien meilleur marché que certains thés de même qualité vendus 2 fois ce prix en boutiques de thé nationales.

Mode de préparation : mode Gong Fu Cha, infusions multiples , en théière en céramique

Température de l’eau : 95°c

Temps d’infusion :  45 secondes puis 45, 45 puis 1 minute pour les suivantes – 7 infusions

Prix de ce thé :  9 € pour 50 g en vrac

Où l’acheter :  chez Au Cœur du Thé à Paris 19ème

Test & Avis – LiShan – Thé Câlin

Ce LiShan est un thé de très haute montagne taïwanaise, il provient très précisément des jardins de Fu Shou Shan, situés sur les versants de la montagne Li, entre 2000 et 2400 mètres
d’altitude.

Le Cultivar utilisé est Qing Xin WuLong.

La feuille est roulée et d’un vert assez profond, à sec. On décèle déjà de la tige dans la feuille.

J’infuse à 95° et 1 minute.

La feuille se déplie mais sera plus intéressante à la seconde infusion où l’on pourra déceler deux ou trois feuilles sur tige.

La liqueur est d’un jaune franc mais translucide.

Le goût, sans surprise, porte sur des saveurs essentiellement florales de gardénia, muguet et lys.

Les saveurs florales se succèdent pour aller crescendo, sans jamais se mélanger véritablement, ce qui confirme la qualité et la complexité d’un thé à mes papilles.

Une pointe de fruit, pêche ou nectarine, parachève la complexité de ce thé sans apporter néanmoins de touche trop sucrée.

La texture est opulente et beurrée. Très riche de cet or liquide, la bouche est vite tapissée.

La longueur en bouche est intense et cette sensation de fraîcheur végétale intense perdure longtemps après avoir consommé la boisson.

Évidemment les infusions multiples sont recommandées et quasi inépuisables. Ce thé, cher mais à juste titre, est finalement très rentable au vu du nombre d’infusions.

Mode de préparation : mode Gong Fu Cha , en théière Yixing

Température de l’eau : 95°c

Temps d’infusion :  1 minute (8 infusions)

Prix de ce thé : 22 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Thé Câlin

Test & Avis – China Fujian Zhangping Light Roasted Shui Xian « Fruit » Cake Oolong Tea – What Cha

Ce thé du Fujian est un Oolong compressé, à l’inverse de son nom ! What Cha s’est fourni dans une plantation spécialisée dans ce type de thé.

Wha Cha nous apprend que le Zhangping Shui Xian est le seul Oolong à être ainsi compressé traditionnellement depuis près d’un siècle.

On déballe donc son petit carré composé de feuilles entières, dans un camaïeu de verts et de bruns.

Pas facile à doser, je choisis de casser mon carré en 2.

J’infuse comme requis 2 minutes à 95°.

Les feuilles se déplient à merveille.

La liqueur est bien saturée à 2 minutes, très dorée.

J’avais déjà eu la chance de goûter ce Oolong indéfectible lors des journées de dégustation Nannuoshan à Paris.

Celui de What Cha est excellent, hyper floral, saturé en notes beurrées, moelleux en texture.

Ses notes très aromatiques perdurent au fil des infusions et je me suis arrêtée à 8 sans que ma tasse ne faiblisse en goût.

La couleur s’amenuise en infusant plus doucement à 85° et la liqueur se révèle plus alors plus subtile mais toujours aussi intéressante.

Bref, j’aime ce thé compressé !

Mode de préparation : mode Gong Fu Cha en infusions multiples , en théière yixing

Température de l’eau : 95°

Temps d’infusion :  2 minutes  puis 2 minute puis 1 puis 3 minutes (8 infusions)

Prix de ce thé : 6,17 € les 40 g en vrac (5 cakes)

Où  l’acheter: ici chez What Cha

Test & Avis – DaYuLing Cha Wang – Thé Câlin

Ce thé est issu de ma toute récente commande Thé Câlin.

Il y a 3 semaines, en versant comme une bourrine le contenu de ma théière en verre dans une tasse, le couvercle a glissé et s’est brisé sur la carrelage… Heureusement Thé Câlin propose sur son site d’acheter uniquement le couvercle de ses théières, donc j’ai passé une petite commande incluant du thé mais aussi les tasses que vous verrez dans ce test.

On observe un joli Oolong faiblement oxydé et bien roulé.

Il s’agit d’un Oolong de haute montagne, il provient de jardins DaYuLing situés dans la montagne des Acacias, à Taïwan, à plus 2400 mètres d ‘altitude. Ce sont les plus hauts jardins de Taïwan.

Le cultivar utilisé est le Qing Xin. J’infuse en mode Gong Fu Cha.

La liqueur est translucide et d’un jaune très pâle.

En terme de goût, ce grand cru remplit bien sa fonction et les attentes y étant liées : floral, sur des notes principales de fleurs blanches comme le gardénia, la puissance est contrôlée sur la longueur et non pas surpuissante en attaque.

Une fois , dépliées, les feuilles révèlent un bourgeon et 2 ou 3 feuilles.

La longueur en bouche est excellente et une impression de grande fraîcheur persiste longtemps.

Une sensation légèrement grainée demeure aussi en gorge.

Le nombre d’infusions successives peut atteindre sans mal les 4 sans déperdition.

Il ravira sans aucun doute les amoureux de thés peu oxydés et je l’ai personnellement beaucoup apprécié. Il a cependant un coût élevé mais on peut l’acquérir en 7 grammes.

Mode de préparation : Gong Fu Cha, infusions multiples en théière céramique

Température de l’eau : 95° c

Temps d’infusion :  30 secondes puis 40 et 50 (4 infusions au total)

Prix de ce thé :  32€ les 50 g en vrac

Où  l’acheter:   ici chez Thé Câlin

Test & Avis – Vietnam Gui Fei Oolong Tea – What Cha

Voilà un thé que l’excellente maison anglaise est allée sourcer directement auprès de petits producteurs.

Ce thé vietnamien, cultivé à 1000 mètres d’altitude, est issu d’un cultivar Jin Xuan, est originaire de la province Lam Dong,  plus précisément du district Phuc Tho, Lam Ha.


Le Gui Fei est un thé taïwanais dont la particularité est d’avoir des feuilles mordues par une sauterelle ce qui lui confère une grande douceur et un goût miellé, mais on en trouve aussi en Chine,en Thaïlande et en donc au Vietnam.

Ce Gui Fei vietnamien utilise le cultivar Jin Xuan, qui est le cultivar du Milky Oolong.

J’infuse à 95° et 1 minute et demie.

On observe de grandes feuilles bien dentelées et entières.

La liqueur, orange pâle demeure très cristalline.

Le goût est à la hauteur surtout : fruité et miellé sans être trop sucré, il développe des notes de fruits jaunes – abricot voire pêche mais pas uniquement.

De toutes petites touches acidulées d’orange sont aussi présentes au cours de la dégustation tout comme des notes minérales très fines et légèrement granuleuses en arrière plan.

La longueur en bouche est bonne et ce thé supporte sans faiblir 4 infusions.

Encore une très belle sélection What Cha et à prix tout doux.

Mode de préparation : mode occidental en infusions multiples , en théière en verre

Température de l’eau : 95°

Temps d’infusion :  1 minutes  puis 2 minute puis 3 minutes (4 infusions)

Prix de ce thé : 8,94 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez What Cha (récolte mars 2017)