Test & Avis- Matcha Sencha – Palais des Thés

Cette boîte m’a été offerte par Palais de Thés lors de l’atelier de thé consacré au Matcha.

Pour être juste, à la place de la marque parisienne je n’aurais pas appelé ce thé Matcha Sencha mais Sencha Matcha ou Sencha au Matcha. Vous devinez que le matcha pèse 3% de dans ce blend de thés verts japonais.

On voit donc de petites feuilles de Sencha recouvertes de poudre de Matcha.

J’infuse à 75° comme requis.

C’est une feuille de Sencha bien verte que l’on récupère dans le filtre.

La couleur déjà verte et fluorescente d’un Sencha est renforcée par l’aide du Matcha.

La poudre opacifie le liquide.

Au goût, le blend fonctionne bien. L’équilibre est bon entre Sencha aux notes de légumes cuits et le poudré si végétal du Matcha.

Pas d’amertume, de la fluidité et de la souplesse.

Ce n’est pas un Matcha ni un Sencha de cérémonie qui ont été réunis en cette boîte mais toutefois 2 très corrects thés et l’harmonie opère et nous offre une tasse de qualité, facile d’accès qui sera impeccable pour ceux qui débutent ou connaissent mal les Sencha et thés japonais.

Pas d’amertume, un goût végétal bien enveloppant, une tasse équilibrée et très satisfaisante.

Il réinfuse bien 3 fois.

Que demander de plus pour un blend de thés verts japonais natures ? Impeccable pour le quotidien.

Mode de préparation : mode occidental en théière en verre

Température de l’eau : 75° c

Temps d’infusion : 2 minutes (3 infusions)

Prix de ces thés :  22 € les 100 g en vrac

Où  les acheter: ici Palais des Thés

Publicités

Test & Avis – Taiwan Sencha Green Tea – What Cha

Lorsque j’ai croisé ce thé sur le site de What Cha, je me suis empressée de l’acheter…pensez-donc, un Sencha taïwanais… de Longten, cultivé à 400 mètres d’altitude…à quoi ce thé atypique pouvait-il bien ressembler ?

Ce thé est issu du cultivar taïwanais Qingxin Da Pa, en général utilisé pour l’Oriental Beauty.

A l’ouverture du sachet, l’odeur est douce, longue et plutôt mixte, entre végétale et fruitée. Étonnante.

La feuille ressemble à un Sencha japonais, mais en moins verte, moins bleutée, plus jaune.

70° et 45 secondes de rendez-vous avec mon hohin.

Feuille à peine mouillée à la 1ère infusion.

qui se repulpe bien dès la 3ème.

La liqueur est jaune pâle.

Mais s’intensifie si l’on pousse à 1 minute.

Au palais, c’est un thé végétal mais modéré. Sa texture n’est que légèrement beurrée en texture, mais peu au goût.

Ce qui frappe, c’est ce côté agrumes, pamplemousse, associé à des touches herbeuses un peu effacées.

On est un peu éloigné d’un thé japonais et plus proche d’un thé chinois, avec une touche de sucré qu’on trouve aussi dans les Biluochun.

Bon, sans être exceptionnel, c’est un thé très agréable et facile à boire.

Contente de l’avoir goûté, je préfère néanmoins Taïwan pour ses Oolongs.

On va dire que pour les Sencha c’est Japon 1 Chine 0 et Taïwan 0,5.

Mode de préparation : Mode occidental en hohin en terre

Température de l’eau : 70°c

Temps d’infusion : 45 puis 60 secondes (3 infusions)

Prix de ce thé : 5,71  € les 25 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez What Cha

Test & Avis – Colombia Verde – Palais des Thés

Second thé colombien issu de mes derniers achats en boutique Palais des Thés à Levallois.

Comme son compatriote thé noir, il provient du même jardin, dans la cordillère des Andes.

On observe une feuille assez sombre, d’un vert peu classique.

Hop, infusion à 80° et 2 minutes.

Et non, je ne me suis pas trompée de pochette, par erreur il a été collé l’étiquette du thé noir sur ma pochette de thé vert ^^

… mais je la laisse sur les photos quand même pour faire parler les sceptiques ^^

La feuille mouillée est à peine éclaircie après son bain.

La liqueur est d’un jaune bien énergique et translucide.

Pour mes papilles, ce thé offre principalement une note végétale balancée par une note forte minérale.

Les légumes cuits sont à la fête, artichaut, haricot vert.

Mais c’est la touche minérale qui domine mes papilles à la première gorgée et que je garde en mémoire.

Ce thé offre une belle longueur en bouche et réinfuse bien 3 fois.

Même si je lui ai préféré sa version noire, il demeure extrêmement intéressant et agréable.

Mode de préparation : mode occidental en théière en verre

Température de l’eau : 80° c

Temps d’infusion : 2 minutes (3 infusions)

Prix de ces thés :  14 € les 100 g en vrac

Où  les acheter: ici Palais des Thés

Comment réaliser une infusion de Thé Gyokuro au glaçon (méthode Shinobicha)

Pour obtenir un bon thé glacé, il existe plusieurs méthodes d’infusion – à température ambiante puis placer le liquide au frigo – l’infusion à froid, réalisée au frigo durant quelques heures – et enfin l’infusion au glaçon.

Ce type d’infusion sied aux thés japonais, alors je choisis un Gyokuro que j’avais aimé, celui du Parti du Thé.

En général, on place feuilles et glaçons dans un hohin mais j’avais peur que le thé prenne une certaine amertume le temps que tout soit fondu, aussi j’ai utilisé un mug avec infuseur.

L’idée étant que la liqueur se déverse dans le mug sans stagner avec les feuilles.

J’ai réalisé ce thé alors qu’il faisait 26° dans mon salon. Je pensais que les glaçons fondraient rapidement. Et bien j’avais tort !

Car compactés dans le mug, ils ont mis plusieurs heures à fondre en totalité… ça m’apprendra à avoir été une piètre élève en physique chimie.

Au bout d’un temps infini, j’ai donc obtenu une belle liqueur agrémentée de quelques menues feuilles.

Les saveurs du Gyokuro sont là, le végétal extrême, la chair de poisson mais en plus fort que dans la version chaude, à mon grand étonnement.

La texture est beurrée aussi.

J’aime ma tasse bien que je trouve l’infusion un peu déséquilibrée par rapport à la version chaude. A contrario d’une infusion à froid classique,ici le glaçon renforce les notes, les exacerbe et ne fait pas ressortir leur finesse et d’autres aspect de celles-ci.

C’est une sorte de shooter version thé.

Pas sûr que j’ai la patience de le refaire mais c’est très intéressant gustativement parlant.

Mode de préparation : au glaçon, méthode Shinobicha

Température de l’eau : sans eau, juste des glaçons posés directement sur les feuilles

Temps d’infusion :  3 à 4 heures

Prix de ce thé :  29,50 € les 50 grammes

Où l’acheter : ici chez Le Parti du Thé, ou en boutique

Test & Avis – Gyokuro – Maison des Trois Thés

Maison des Trois Thés vend aussi des thés japonais, mais oui. Et ils sont précieusement emballés, dans un sachet doré à la texture douce et indéchirable.

La récolte de 2017 a été franchement bien conservée, à l’ouverture du sachet, je prends un plein bol d’air végétal bien frais.

Je trouve la feuille très fine, quasiment de la poudre libre de Gyokuro. Son coloris vert anglais est de bon augure en plus de cette belle odeur végétale.

J’infuse à 60° et une minute vingt.

Feuille bien compactée après ce traitement.

Et le fameux vert fluo radioactif des thés verts japonais pour coloris de robe, même si ce vert tend vers le jaune.

Au goût, je suis ravie et bien récompensée d’avoir fait le choix d’un thé japonais dans l’antre consacré aux thés taïwanais et chinois.

Frais, végétal porté sur les haricots verts et brocolis vapeur, il n’offre aucune amertume, ni en premier lieu, ni à la seconde, ni à la troisième infusion.

Surtout, la texture est précisément ce que j’attends d’un Gyokuro, très onctueuse, beurrée, fondante en bouche, elle nappe le palais avant de glisser tout doucement dans la gorge et s’évanouir lentement.

La longueur en bouche est bonne et les 3 premières infusions ont été tout à fait jouissives.

Mode de préparation : mode occidental , en kyusu

Température de l’eau : 60°c

Temps d’infusion :  1 minute et 20 s

Prix de ce thé : 26 € pour 50 g

Où l’acheter : Chez Maison des 3 Thés à Paris

Test & Avis – Souvenir de Bai Juyi- Goutte de Thé

Ce thé vert  est un Yun Wu, cueilli dans un des jardins du Nord de la province du Jiangxi, connue pour ses brumes bien hydratantes pour les feuilles de thé ^^

C’est un thé que j’ai déjà bu l’an dernier mais j’ai eu une expérience un peu différente cette fois-ci et je pense aussi que c’est un type de thé déjà croisé sur mon chemin en 2016. Même si la feuille n’est pas exactement façonnée à l’identique dans ce dernier cas.

On observe ici de jolies feuilles torsadées et fines, d’un vert bien foncé, anglais, indiquant une probable légère torréfaction.

On verse dans la nouvelle théière Taï Chi.

J’infuse dans ma nouvelle théière-éprouvette magique à 80° et 60 secondes.

On ressort le filtre (petit poke à Xin 😉 )

La feuille est très reverdie, fraîche, repulpée à l’extrême.

La liqueur est d’un jaune tonique et tirant vers un léger jaune-vert fluo. Elle aussi légèrement trouble.

J’ai fait ce thé avec 2 eaux différentes et j’ai pu réaliser 6 infusions, toutes très intéressantes.

Ce thé m’a évoqué un thé coréen ou japonais dans une moindre mesure. Il offre en effet des notes iodées assez nettes et une fine astringence, ténue mais existante.

Très végétal également, ce thé n’oublie pas ses origines chinoises en mettant à l’honneur sur la longueur en bouche une note noisettée proche de celle révélée par les Long Jing.

Sa longueur en bouche est bonne et son origine chinoise se rappelle à nous également par de très belles capacités à réinfuser.

Frais, délicat, très agréable.

Mode de préparation : mode gong fu cha en théière en verre.

Température de l’eau : 80° c

Temps d’infusion : 60 s (6 infusions)

Prix de ce thé :  9,90 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Goutte de Thé