Test & Avis – Divine Rose – Dammann Frères

Second thé issu du coffret « parfums de saison » et que j’avais aussi goûté lors de l’après-midi de lancement.

Nous sommes sur une base de thé noir (probablement Chine & Ceylan, la base classique et sempiternelle de la maison – qui fonctionne bien mais qu’on aimerait voir un peu bousculée par d’autres bases de thés nouvelles pour leurs gammes aromatisées)

Toujours de jolis sachets fins, l’odeur de rose est déjà délicieuse.

Deux minutes dans un bain à 90°.

Je ne vais pas cacher que j’aime beaucoup ce thé, il partait il faut l’avouer ,avec un énorme avantage, le litchi comme la framboise figurant dans mon top 5 fruits personnel…et les thés à la rose, j’ai toujours adoré ça.

Et même si dorénavant je ne bois de thés parfumés que pour les besoins du blog et plus par goût personnel, je dois concéder que les aromatisations Dammann Frères sont souvent très réussies et qu’il n’est pas difficile de terminer mes tasses.

Framboise légère, litchi délicat et rose un brin dominante sur les 2 autres selon mon palais, ce blend tout doux, fin et raffiné est impeccable et très équilibré.

Évidemment le thé est perceptible, bien que très en retrait, mais c’est le jeu d’un thé aromatisé.

Très très très réussi, bravo une fois de plus à Aline Taillefer, l’aromaticienne Dammann Frères.

Mode de préparation : en sachet dans un mug

Température de l’eau : 90° c

Temps d’infusion :  2 minutes

Prix de ce thé :  8,00 € les 100 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Dammann Frères

Publicités

Comment réaliser une infusion de Thé Gyokuro au glaçon (méthode Shinobicha)

Pour obtenir un bon thé glacé, il existe plusieurs méthodes d’infusion – à température ambiante puis placer le liquide au frigo – l’infusion à froid, réalisée au frigo durant quelques heures – et enfin l’infusion au glaçon.

Ce type d’infusion sied aux thés japonais, alors je choisis un Gyokuro que j’avais aimé, celui du Parti du Thé.

En général, on place feuilles et glaçons dans un hohin mais j’avais peur que le thé prenne une certaine amertume le temps que tout soit fondu, aussi j’ai utilisé un mug avec infuseur.

L’idée étant que la liqueur se déverse dans le mug sans stagner avec les feuilles.

J’ai réalisé ce thé alors qu’il faisait 26° dans mon salon. Je pensais que les glaçons fondraient rapidement. Et bien j’avais tort !

Car compactés dans le mug, ils ont mis plusieurs heures à fondre en totalité… ça m’apprendra à avoir été une piètre élève en physique chimie.

Au bout d’un temps infini, j’ai donc obtenu une belle liqueur agrémentée de quelques menues feuilles.

Les saveurs du Gyokuro sont là, le végétal extrême, la chair de poisson mais en plus fort que dans la version chaude, à mon grand étonnement.

La texture est beurrée aussi.

J’aime ma tasse bien que je trouve l’infusion un peu déséquilibrée par rapport à la version chaude. A contrario d’une infusion à froid classique,ici le glaçon renforce les notes, les exacerbe et ne fait pas ressortir leur finesse et d’autres aspect de celles-ci.

C’est une sorte de shooter version thé.

Pas sûr que j’ai la patience de le refaire mais c’est très intéressant gustativement parlant.

Mode de préparation : au glaçon, méthode Shinobicha

Température de l’eau : sans eau, juste des glaçons posés directement sur les feuilles

Temps d’infusion :  3 à 4 heures

Prix de ce thé :  29,50 € les 50 grammes

Où l’acheter : ici chez Le Parti du Thé, ou en boutique

Test & Avis – Ceylan OP Cecilyan – Dammann Frères

Ceylan… nom désuet qu’on n’utilise plus que pour désigner le thé depuis que le Sri Lanka est apparu en 1972.

Thé que, souvent, j’apprécie peu… le trouvant peu complexe et ayant des tendances à monter trop vite en force.

Celui-ci est une nouveauté sélectionnée par la maison parisienne. J’ai eu l’occasion de la goûter lors de la soirée dédiée aux thés de printemps en avril dernier.

Feuille classique du Ceylan noir, médium, fine, sentant très bon les fruits secs.

Méfiance….infusion à 80° et moins d’une minute. L’eau se colore très vite.

feuille bien compactée.

Très belle robe brune et ambre, comme à son habitude. c’est un Ceylan très sympa, doux, boisé et qui offre une touche de fruits jaunes un peu miellée.

Dammann précise que ce thé provient d’une des plantations les plus prestigieuses de Ceylan et qu’il serait comparable aux meilleures récoltes du jardin de Kenilworth.

Pour mon palais, c’est un bon Ceylan noir, qui peut offrir un certain moelleux si bien infusé. Il garde une pointe d’amertume très légère en fin de gorgée. Son prix en fait aussi un allié de taille pour débuter la journée en douceur.

Merci à Sandrine et Pierre de Dammann Frères pour m’avoir donné un petit sachet de  vrac de ce thé pour le tester à la maison 🙂

Mode de préparation : mode occidental , en mug testeur

Température de l’eau : 80°c

Temps d’infusion :  45 secondes

Prix de ce thé : 8,50  € les 100 g

Où l’acheter: ici chez Dammann Frères

Test & Avis – Matcha Cacao – Palais des Thés

Lors de notre passage à l’atelier Matcha de l’école du thé, on nous a remis une boite de ce Matcha Cacao que nous avions préparé avec l’équipe en latte végétal.

J’avais déjà goûté ce matcha mélangé à de la fève de cacao concassée avec du lait froid et je l’avais trouvé moyen.

A l’atelier, avec du lait d’amandes, je l’avais nettement préféré. Donc, je vais le refaire avec ce lait végétal – pas folle la guêpe…

La dosette étant bio, le lait le sera aussi !

Nous sommes sur des proportions de Thé vert matcha bio (Japon) (60%) et cacao bio (40%).

Je sors quand même un chawan pour boire ce thé peu orthodoxe pour un matcha. Mais pas de chasen.

45 s au blender plus tard, mousse importante et ferme.

Je suis sur goût de matcha et de cacao. Petit avantage au cacao non sucré. L’amande accompagne parfaitement le cacao pour un moment de gourmandise non sucrée.

Vous pouvez ajouter du miel ou du sucre pour sombrer dans la décadence totale. Et même croquer des carrés de chocolat blanc au matcha.

Éloigne de la cérémonie du thé japonais mais franchement très sympa de temps en temps.

Mode de préparation : en mode hérétique, au blender

Température du lait d’amandes : froid, sortie de frigo

Temps de mixage :  45 secondes  en alternant position forte et extra forte

Prix de ce thé :  9,90 € la boîte de 10 dosettes de 1g

Où l’acheter : ici chez Palais des Thés

Test & Avis – Gyokuro – Maison des Trois Thés

Maison des Trois Thés vend aussi des thés japonais, mais oui. Et ils sont précieusement emballés, dans un sachet doré à la texture douce et indéchirable.

La récolte de 2017 a été franchement bien conservée, à l’ouverture du sachet, je prends un plein bol d’air végétal bien frais.

Je trouve la feuille très fine, quasiment de la poudre libre de Gyokuro. Son coloris vert anglais est de bon augure en plus de cette belle odeur végétale.

J’infuse à 60° et une minute vingt.

Feuille bien compactée après ce traitement.

Et le fameux vert fluo radioactif des thés verts japonais pour coloris de robe, même si ce vert tend vers le jaune.

Au goût, je suis ravie et bien récompensée d’avoir fait le choix d’un thé japonais dans l’antre consacré aux thés taïwanais et chinois.

Frais, végétal porté sur les haricots verts et brocolis vapeur, il n’offre aucune amertume, ni en premier lieu, ni à la seconde, ni à la troisième infusion.

Surtout, la texture est précisément ce que j’attends d’un Gyokuro, très onctueuse, beurrée, fondante en bouche, elle nappe le palais avant de glisser tout doucement dans la gorge et s’évanouir lentement.

La longueur en bouche est bonne et les 3 premières infusions ont été tout à fait jouissives.

Mode de préparation : mode occidental , en kyusu

Température de l’eau : 60°c

Temps d’infusion :  1 minute et 20 s

Prix de ce thé : 26 € pour 50 g

Où l’acheter : Chez Maison des 3 Thés à Paris

Test & Avis – Souvenir de Bai Juyi- Goutte de Thé

Ce thé vert  est un Yun Wu, cueilli dans un des jardins du Nord de la province du Jiangxi, connue pour ses brumes bien hydratantes pour les feuilles de thé ^^

C’est un thé que j’ai déjà bu l’an dernier mais j’ai eu une expérience un peu différente cette fois-ci et je pense aussi que c’est un type de thé déjà croisé sur mon chemin en 2016. Même si la feuille n’est pas exactement façonnée à l’identique dans ce dernier cas.

On observe ici de jolies feuilles torsadées et fines, d’un vert bien foncé, anglais, indiquant une probable légère torréfaction.

On verse dans la nouvelle théière Taï Chi.

J’infuse dans ma nouvelle théière-éprouvette magique à 80° et 60 secondes.

On ressort le filtre (petit poke à Xin 😉 )

La feuille est très reverdie, fraîche, repulpée à l’extrême.

La liqueur est d’un jaune tonique et tirant vers un léger jaune-vert fluo. Elle aussi légèrement trouble.

J’ai fait ce thé avec 2 eaux différentes et j’ai pu réaliser 6 infusions, toutes très intéressantes.

Ce thé m’a évoqué un thé coréen ou japonais dans une moindre mesure. Il offre en effet des notes iodées assez nettes et une fine astringence, ténue mais existante.

Très végétal également, ce thé n’oublie pas ses origines chinoises en mettant à l’honneur sur la longueur en bouche une note noisettée proche de celle révélée par les Long Jing.

Sa longueur en bouche est bonne et son origine chinoise se rappelle à nous également par de très belles capacités à réinfuser.

Frais, délicat, très agréable.

Mode de préparation : mode gong fu cha en théière en verre.

Température de l’eau : 80° c

Temps d’infusion : 60 s (6 infusions)

Prix de ce thé :  9,90 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Goutte de Thé