Test & Avis – Printemps sur le Lac – Dammann Frères

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, Printemps sur le Lac n’est pas un thé parfumé mais d’un thé vert chinois d’origine, cultivé dans la province de Zhejiang, sur les bords du lac Qian Dao.

Je remercie Sandrine de Dammann Frères de m’en avoir adressé un échantillon pour que je m’en fasse une idée.

La feuille est d’un vert sombre et plutôt longue et torsadée.

Infusion à 80° et 3 minutes.

La feuille recouvre donc une certaine verdeur.

La liqueur est quant à elle d’un jaune soutenu, très légèrement trouble.

La texture du jus est assez lisse et onctueuse et les notes légères qui s’en détachent sont végétales sans que l’on puisse véritablement trancher si elles sont herbacées ou légumes cuits.

Ce thé hésite un peu entre plusieurs registres, on sent une pointe un peu sucrée sans que l’on puisse déterminer de note fruitée en tant que telle.

C’est donc plutôt un thé en demi-teinte pour moi. Il reste néanmoins très accessible pour quelqu’un qui débuterait son approche des thés verts chinois : aucune astringence, pas d’amertume du tout, un certain velouté, des notes douces et son prix est aussi léger, 11 € les 100 grammes.

Donc pas pour les palais avancés selon moi mais idéal pour une initiation aux thés verts chinois d’origine et sans se ruiner.

Mode de préparation : mode occidental , théière en verre

Température de l’eau : 80°c

Temps d’infusion :  3 minutes

Prix de ce thé :  11 € les 100 g en vrac

Où l’acheter : ici chez Dammann Frères

Test & Avis – Printemps Éternel – Dammann Frères

Je remercie une nouvelle fois Sandrine de m’avoir adressé cette nouvelle création Dammann Frères parfumée.

La feuille sèche ressemble à un Sencha chinois et est agrémentée de pétale de fleurs- notamment des roses . Elle sent bon l’amande et la fleur de cerisier.

Dammann Frères propose de l’infuser à 90° et 3 minutes, je ne vais pas suivre ce conseil et le faire à 80° comme tout thé vert parfumé et me limiter à 2 minutes.

La liqueur est d’un jaune orangé pâle.

Le blend reste joli même mouillé.

Le goût est extrêmement fleuri, sur des tons de rose et de fleur de cerisier majoritairement – du moins en première impression à mes papilles.

Mais l’amande est une note forte, continue qui tourne en arrière plan de ce blend et en fait la force.

Il s’agit d’une amande sucrée, plus frangipane qu’amaretti.

En fait, la star, c’est elle mais elle se cache derrière ses fleurs, nous laissant imaginer que ce sont elles les élues de ce blend.

Ici les starlettes de printemps ont bien besoin de ce fruit à coque automnal pour révéler leur pimpant. Une petite pointe acidulée vivifiante rappelle que la bergamote fait partie des ingrédients.

Une pointe d’épice extrêmement légère offre aussi un brin de piquant à ce doux printemps. Probable que ce soit le poivre annoncé par la marque.

Le thé vert reste perceptible mais reste avant tout une base d’accueil assez neutre destiné à valoriser l’aromatisation.

Un thé qui symbolise bien le printemps, destiné aux amoureux de notes fleuries et de douceur.

Création aromatique réussie car les ingrédients – malgré un nombre important- sont assez clairement identifiables et s’additionnent harmonieusement.

Mode de préparation : mode occidental , en mug avec infuseur

Température de l’eau : 80°c

Temps d’infusion :  2 minutes

Prix de ce thé :  8,50 € les 100 g en vrac

Où l’acheter : ici chez Dammann Frères

Test & Avis – Easter Tea – Dammann Frères

C’est le moment ou jamais n’est-ce pas ? Voici le thé de Pâques version Dammann Frères qui m’a été adressé par la maison parisienne.

Merci Sandrine d’avoir pensé à moi bien que je n’ai pas pu venir à la dégustation des nouveautés mi mars.

Une jolie boîte classique de forme mais pas en illustration : elle réveille cette boîte Or aux jolies fleurs fuchsia (ce sont des églantines dirait-on ?).

A l’ouverture l’odeur est enivrante à double titre : forte mais je sens une sorte de vapeur d’alcool dans l’air.

Au nez c’est sucré et vanillé en plus d’être alcoolisé 😀

J’infuse mais moins chaud et moins longtemps que préconisé, à 80° et 2 minutes car je ne veux pas être trop gênée par l’aromatisation qui semble puissante.

Buvant désormais très peu de thés aromatisés, je suis devenue hyper sensible aux aromatisations à base d’huiles essentielles (qui, je le rappelle, constituent la quasi totalité des aromatisations puisque les fleurs et les fruits parfument peu un blend sauf si de grandes quantités sont utilisées ce qui rendrait le blend inabordable en terme de coût. Les blends réalisés au seul contact de fleurs sont généralement les thés au lotus, au jasmin ou à la rose)

Après ma très précautionneuse infusion, voici la feuille détendue.

Le blend reste élégant une fois mouillé et la liqueur est ambrée.

J’ai bien fait d’infuser à ma manière car l’aromatisation reste très présente mais agréable et bien tonique.

Indéniablement gourmand, ce thé est assez équilibré. En note de fond, le chocolat et une pointe de cerise acidulée (le marasquin probablement) et citronnée (le naranquilla peut être bien mais je ne connais pas ce fruit exotique) et dans le rôle de la star, en note de tête, une vanille sucrée.

Et la base ? le thé en somme ? il est là, sans mal détectable, doux et rond et je l’imagine comme d’habitude originaire de Sri Lanka et de Chine. La base est ici la facilitatrice de l’aromatisation, réussie.

Un agréable thé gourmand à ne pas infuser trop longtemps ni trop chaud.

Mode de préparation : à l’occidentale, en mug avec infuseur

Température de l’eau : 80° c

Temps d’infusion :  2 minutes

Prix de ce thé :  12,50 € les 125 g en boîte

Où  l’acheter: ici chez Dammann

Test et Avis – Darjeeling Sungma 2nd Flush – Dammann Frères

Je suis contente de goûter à ce Darjeeling car j’ai toujours beaucoup aimé les Sungma. C’est d’ailleurs grâce à eux que j’ai commencé à explorer les Darjeeling car, jusqu’à leur rencontre, j’étais persuadée de ne pas les aimer.

darjeeling-sungma-2nd-flush-dammann-freres-4

Ce Darjeeling est introuvable sur le site de Dammann donc je vais me contenter de décrire ce Sungma  d’été à la feuille plutôt sombre et courte.

darjeeling-sungma-2nd-flush-dammann-freres-6

J’infuse à 80° comme demandé et 2 minutes.

darjeeling-sungma-2nd-flush-dammann-freres-7

L’odeur est déjà prometteuse. La feuille mouillée recouvre un peu de verdeur et on reconnait bien mieux la feuille typique du Darjeeling avec ce camaïeu de marron et vert.

darjeeling-sungma-2nd-flush-dammann-freres-0

La liqueur est brillante, fluide et orangée.

darjeeling-sungma-2nd-flush-dammann-freres-2

C’est un appel à la boisson ce coloris !

darjeeling-sungma-2nd-flush-dammann-freres

Sans surprise ce Sungma me plait : très aromatique, il développe des notes profondes boisées et vanillées et offre un final sur une note muscatée enveloppante.

Il est assez charpenté et robuste et développe une petite âpreté qui ne gêne pas.

darjeeling-sungma-2nd-flush-dammann-freres-5

Je remercie Alain pour m’avoir octroyé un peu de son échantillon, vous pouvez d’ailleurs lire son avis ici, avis un peu différent du mien.

darjeeling-sungma-2nd-flush-dammann-freres-3

Car s’il est effectivement proche du Sungma de Mariage Frères, je le trouve plus vanillé et boisé et moins rond. Il ne s’agit probablement pas de la même récolte.De mémoire, le Mariage est bien plus fruité et compoté.

Sa texture est très veloutée et ourle agréablement le palais.

J’aime décidément les Sungma.

darjeeling-sungma-2nd-flush-dammann-freres-1

Mode de préparation : mode occidental , en théière en céramique

Température de l’eau : 80°c

Temps d’infusion :  2 minutes puis 2 et 3

Prix de ce thé :  je ne sais pas

Où l’acheter : chez Dammann Frères mais pas ou plus en ligne

Test – Anichaï – Dammann Frères

Le second chaï de la maison Dammann Frères et pour moi le 1er, devant le Thé des Mille Collines qui a tendance à être le chouchou des buveurs de thés.

Anichaï est plus puissant et sur une base de thé noir indien (enfin de Ceylan je pense) et est réhaussé d’épices indiennes mais aussi de morceaux de gingembre, clous de girofle, baies rouges et cardamome.

anichai-dammann-freres-5

Pour une fois je ne vais pas faire ce chaï dans du lait mais dans de l’eau.

90° et 3 minutes d’infusion.

anichai-dammann-freres-6

On obtient une liqueur ambrée et odorante en épices.

anichai-dammann-freres

Au goût, le thé est puissant mais pas par sa base. La base de ce Ceylan est douce, neutre. C’est peut être même le fameux mélange habituel que Dammann utilise pour tous ses thés noirs parfumés ou presque.

La puissance mais sans exagération vient des épices et plus exactement de la cardamome.

anichai-dammann-freres-0

Mais la cardamome est tout de même bien épaulée et notamment par le poivre rose ou baies roses qui donne un petit peu de piquant au blend.

anichai-dammann-freres-3

Le chaï testé hors lait permet de davantage détailler les saveurs.

Bien évidemment l’effet cocooning n’est pas tout à fait le même.

anichai-dammann-freres-2

La manière indienne reste et demeure d’ajouter le thé au lait lorsque celui-ci arrive à ébullition. Mais la méthode occidentale n’est pas mal non plus, plus thé de Noël que Chaï.

Et avec deux bâtons d’encens au patchouli on se croirait à New Delhi … mais en hiver 😉

anichai-dammann-freres-1

Mode de préparation : mode occidental , en théière verre

Température de l’eau : 90°c

Temps d’infusion :  3 minutes

Prix de ce thé :  6,50 € pour 100 g en vrac

Où l’acheter : Ici chez Dammann Frères

Test – Lung Ching des Dieux – Dammann Frères

Aller, je me bois mon thé vert offert par Dammann Frères durant la journée du #DammannDay.

On notera le soin que la marque a apporté à ce type de cru en l’enveloppant dans une pochette noire plate et mate, très élégante.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres

Dammann Frères pousse la précision jusqu’à nous indiquer les jours de la cueillette de cette récolte 2016 : récolté manuellement le 26 et 27 mars 2016.

Ce thé est classé grand cru par la marque et provient du village de Mei Jia Wu. Cette plantation et ce village près de Hangzhou-  dans la province chinoise du Zhejiang- est réputée pour ses Long Jing (Dragon Well  ou Lung Ching !) et c’est bien de ce type de thé dont il s’agit bien qu’il se cache sous ses nombreuses appellations (désormais fameux supplice chinois des traductions)

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-2

L’ouverture du sachet est un ravissement : des notes fraîches et végétales s’en échappent.

Les feuilles sont d’un vert assez vif et très plates. On aperçoit très nettement qu’il s’agit de bourgeons.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-1

Plaçons ce délicat thé vert dans son engin de torture : la théière.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-3

Une eau à 80° va bientôt le recouvrir pour 3 minutes, pas davantage.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-0

Plus de couvercle, alors moyens du bord.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-4

Quels jolis bourgeons. C’est si relaxant de les regarder infuser, même dans une tasse.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-7

La feuille mouillée a retrouvé du volume, elle est joliment dodue à présent.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-10

Elle a conservé son vert tonique également.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-11

La liqueur en revanche est d’un vert jaune très peu marqué.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-6

Alors, ce grand cru, quel goût a-t-il surtout ?

Très frais et hyper végétal dirais-je. Il conserve une petite pointe d’astringence tout au long de la dégustation, depuis l’attaque jusqu’à la persistance après la dernière gorgée.

Je précise que cette astringence est tout à fait agréable. Une note « noisettée » est aussi détectable.

Indéniablement fin et délicat, il s’agit d’un excellent thé long jing. Très bonne longueur en bouche qui plus est.

Preuve s’il en est que les maisons généralistes savent faire des sélections très pointues.

lung-ching-des-dieux-dammann-freres-9

Mode de préparation : mode occidental, en théière en terre, infusions multiples

Température de l’eau : 80°

Temps d’infusion :  3 minutes 1ère infusion puis 3 minutes pour la 2nde et les 3èmes et 4èmes.

Prix de ce thé : 38 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: Ici chez Dammann Frères