Comment réaliser une infusion de Thé Gyokuro au glaçon (méthode Shinobicha)

Pour obtenir un bon thé glacé, il existe plusieurs méthodes d’infusion – à température ambiante puis placer le liquide au frigo – l’infusion à froid, réalisée au frigo durant quelques heures – et enfin l’infusion au glaçon.

Ce type d’infusion sied aux thés japonais, alors je choisis un Gyokuro que j’avais aimé, celui du Parti du Thé.

En général, on place feuilles et glaçons dans un hohin mais j’avais peur que le thé prenne une certaine amertume le temps que tout soit fondu, aussi j’ai utilisé un mug avec infuseur.

L’idée étant que la liqueur se déverse dans le mug sans stagner avec les feuilles.

J’ai réalisé ce thé alors qu’il faisait 26° dans mon salon. Je pensais que les glaçons fondraient rapidement. Et bien j’avais tort !

Car compactés dans le mug, ils ont mis plusieurs heures à fondre en totalité… ça m’apprendra à avoir été une piètre élève en physique chimie.

Au bout d’un temps infini, j’ai donc obtenu une belle liqueur agrémentée de quelques menues feuilles.

Les saveurs du Gyokuro sont là, le végétal extrême, la chair de poisson mais en plus fort que dans la version chaude, à mon grand étonnement.

La texture est beurrée aussi.

J’aime ma tasse bien que je trouve l’infusion un peu déséquilibrée par rapport à la version chaude. A contrario d’une infusion à froid classique,ici le glaçon renforce les notes, les exacerbe et ne fait pas ressortir leur finesse et d’autres aspect de celles-ci.

C’est une sorte de shooter version thé.

Pas sûr que j’ai la patience de le refaire mais c’est très intéressant gustativement parlant.

Mode de préparation : au glaçon, méthode Shinobicha

Température de l’eau : sans eau, juste des glaçons posés directement sur les feuilles

Temps d’infusion :  3 à 4 heures

Prix de ce thé :  29,50 € les 50 grammes

Où l’acheter : ici chez Le Parti du Thé, ou en boutique

Publicités

Test – Bancha – Le Parti du Thé

Ce thé est un échantillon glissé dans mon sac lors de mon avant dernier passage dans la boutique parisienne.

bancha-le-parti-du-the-4

Le Bancha est considéré comme « le thé ordinaire », de tous les jours au Japon mais il revêt aussi des aspects très différents selon la région dont il provient. Poëlé ou non, différentes maturations, séchage des feuilles… il peut même ressembler à un thé vert chinois sur certaines productions.

Celui-ci est issu de l’île de Kyushu. Il est constitué des grandes feuilles, situées en bas de la plante,  et qui sont récoltées légèrement plus tard dans la saison par rapport à un Sencha.

Les feuilles ont été légèrement torréfiées même si cela ne se voit pas ici, la photo laissant apparaître une belle verdeur.

bancha-le-parti-du-the-5

Infusion à 70° et 2 minutes.

bancha-le-parti-du-the

L’odeur de la feuille mouillée est très végétale.

bancha-le-parti-du-the-2

La liqueur est plus jaune que les autres thés japonais.

bancha-le-parti-du-the-0

Avec des petites velléités à tirer vers le vert quand même.

bancha-le-parti-du-the-3

J’obtiens un thé doux, sans aucune amertume et relativement rafraîchissant et frais.

Les notes sont principalement végétales et herbeuses. Je n’ai pas senti de notes de légumes cuits comme c’est souvent le cas avec les thés japonais.

La texture est médium, légèrement enveloppante mais elle reste fluide.

Il réinfuse bien une seconde fois mais pas davantage.

Il offre un bon rapport qualité prix.

bancha-le-parti-du-the-1

Mode de préparation : mode occidental et infusions multiples , en théière kyusu

Température de l’eau : 70°c puis 70° et 75°

Temps d’infusion :  2 minutes puis 2 et 3,50

Prix de ce thé :  8,90 € les 100 g en vrac

Où l’acheterIci chez Le Parti du Thé ou en boutique

Test – Kukicha Karigane – Le Parti du Thé

Thé japonais pour inaugurer mon nouveau Kyusu japonais.

kukicha-karigane-le-parti-du-the

Et ce sera un thé doux, un thé des tiges mais Karigane donc de qualité supérieure car les tiges sont mélangées ici aux meilleures feuilles issues de théiers qui ont été ombragés quelques jours avant leur cueillette, ce qui ôte toute amertume à l’infusion.

kukicha-karigane-le-parti-du-the-1

Les  Kariganés sont récoltés en même temps que les grands Senchas et Gyokuro.

kukicha-karigane-le-parti-du-the-0

J’infuse 2 minutes à 70°.

kukicha-karigane-le-parti-du-the-2

La tige a bien reverdi.

kukicha-karigane-le-parti-du-the-4

Elle nous offre une liqueur pâle, de couleur sirop d’orgeat.

kukicha-karigane-le-parti-du-the-6

Mais on sent quand même la volonté de tirer vers le fluo !

kukicha-karigane-le-parti-du-the-3

Je goûte et suis bluffée par tant de douceur, de beurré, d’arômes délicats végétaux de légumes cuits.

kukicha-karigane-le-parti-du-the-5

Cette douceur incroyable et ces arômes intenses me rappellent d’excellents Gyokuros sans toutefois les égaler.

Mais le prix est aussi différent et c’est une bonne surprise.

La longueur en bouche est bonne mais en revanche je n’ai pas retrouvé une intensité suffisante à mon goût en seconde infusion.

Un excellent thé, peu onéreux et parfait en infusion unique en somme.

kukicha-karigane-le-parti-du-the-7

Mode de préparation : mode occidental et infusions multiples , en théière kyusu

Température de l’eau : 70°c

Temps d’infusion :  2 puis 2 minutes

Prix de ce thé :  8,45 € les 50 grammes

Où l’acheter : ici chez Le Parti du Thé, ou en boutique

Test – Pashupatinagar (méthode Sencha) – Le Parti du Thé

Voilà un thé vert népalais surprenant, préparé comme un Sencha Chinois apparemment mais le site ne nous dit pas grand chose (pour ne pas dire rien !) sur sa provenance ni méthode de séchage, roulage etc…

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the-4

A vue d’œil, les feuilles ne sont pas roulées mais traitées en aiguille comme un thé japonais mais elles ont été séchées probablement à la chaleur sèche, et non à la vapeur, selon le mode chinois.

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the-6

Elles sentent délicieusement bon les fruits, comme un Darjeeling ou un thé du Népal noir.

Infusion à 70° et 2 minutes comme indiqué.

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the-5

Liqueur très jaune sur la 1ère infusion et presque identique sur la seconde.

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the-7

La liqueur est un peu opaque et même trouble sur la 1ère infusion (moins sur la seconde)

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the

Les feuilles sont bien déployées et flétries, d’un vert éclatant.

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the-2

 

A quoi dois-je m’attendre ?

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the-7

Je n’ai aimé aucune des 2 infusions… amère amère et amère même si bien moins sur la seconde.

Pourtant pour les 2 j’ai respecté les préconisations à la lettre. Pour la 1ère j’ai cru que j’avais trop tardé en versant et que ça avait altéré la boisson. J’ai donc versé à vitesse grand V la seconde fois et c’est à peine mieux.

Impression de boire un Darjeeling super  capricieux…

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the-3

Je décide de persévérer mais à 60° et 1minute 30.

Cette troisième infusion est la bonne. Ce thé offre de puissante notes umami qui perdurent longuement. Elles supplantent d’ailleurs les notes de fruits mûrs qui sont très ténues.

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the-0

Au final, je trouve ce thé correct mais je suis loin loin loin de la lévitation…je le referai toutefois dès la 1ère infusion à 60° et 1 minute trente.

Avis en suspens donc pour le moment ^^

pashupatinagar-methode-sencha-le-parti-du-the-1

Mode de préparation : mode occidental et infusions multiples , en théière kyusu

Température de l’eau : 70°c puis 70° et 60°

Temps d’infusion :  2 minutes puis 2 et 1,50 pour les suivantes

Prix de ce thé :  7,45 € les 50 g en vrac

Où l’acheterIci chez Le Parti du Thé ou en boutique

Test – Eisai Monogatari Shincha – Le Parti du Thé

Lors de ma visite en boutique il y a quinze jours, on m’a glissé cet échantillon avec mes achats.

Il s’agit d’un Sencha de printemps cultivé sur l’ïle de Kyushu, près de la ville de Kagoshima, face au volcan Sakurajima.

Il semble tirer son nom du moine Eisai, qui est connu comme ayant introduit le thé au Japon au XIIème siècle.
eisai-monogatari-shincha-le-parti-du-the-4

Ravie de découvrir une belle feuille bien verte, plutôt courte et plate. Et toujours les jolis reflets bleutés.

eisai-monogatari-shincha-le-parti-du-the-5

L’infusion demandée est de 3 minutes à 70°. J’effectue une infusion de 2,30 minutes.

eisai-monogatari-shincha-le-parti-du-the

La liqueur est d’un vert très intense et profondément fluo. On note que la feuille a des éléments très fins qui sont passés depuis la théière dans la tasse.

eisai-monogatari-shincha-le-parti-du-the-2

La feuille est très compacte dans la théière.

eisai-monogatari-shincha-le-parti-du-the-0

Ce thé est très vif, les notes végétales de légumes cuits et d’herbe fraîchement coupée sont intenses. Quelques touches de notes de poisson deci-delà mais en retrait par rapport au côté végétal.

La texture est très crémeuse, nappant rapidement le palais créant un sentiment de bien être et de satiété rapide.

eisai-monogatari-shincha-le-parti-du-the-1

Mais le meilleur est encore à venir car la longueur en bouche est incroyable avec ce thé. Le finish se faisant sur une touche umami très puissante et perdurant bien longtemps après avoir terminé la tasse.

Excellent thé, merci de l’avoir mis sur mon chemin 🙂

eisai-monogatari-shincha-le-parti-du-the-3

Mode de préparation : mode semi-occidental et infusions multiples , en théière en céramique

Température de l’eau : 70°c

Temps d’infusion :  2,30 puis 2 minutes puis 2 et 2,5 pour les suivantes

Prix de ce thé :  14 € les 50 grammes

Où l’acheter : ici chez Le Parti du Thé, ou en boutique

Test – Gyokuro « Perle de Rosée » – Le Parti du Thé

Samedi dernier, juste avant d’aller déjeuner chez Amami, je suis passée en courant d’air chez la maison de la rue Faidherbe pour acheter du Gyokuro et de l’Hojicha.

Je ne sais pas pourquoi mais en cette période hivernale que j’adore, j’ai envie de Gyokuro. Souvent.

gyokuro-le-parti-du-the-8

J’en ai aussi profité pour acheter une cuillère en écorce de cerisier.

gyokuro-le-parti-du-the-10

Toujours aussi impressionnée par les magnifiques feuilles façonnées en aiguilles mais surtout par ce vert bleuté, j’infuse à 70°.

gyokuro-le-parti-du-the-9

J’attends moins d’une minute.

gyokuro-le-parti-du-the-4

Ce qui paraît long…

gyokuro-le-parti-du-the-0

On verse le précieux liquide.

gyokuro-le-parti-du-the-2

Qui est bien trouble, semi opaque et d’un jaune vert à la première infusion.

gyokuro-le-parti-du-the-5

puis bien plus jaune à la seconde et troisième.

gyokuro-le-parti-du-the-1

On se jetterait bien dedans.

gyokuro-le-parti-du-the-6

Je ne vais pas tarder d’ailleurs 🙂

gyokuro-le-parti-du-the-3

C’est un très bon Gyokuro que je déguste là : enveloppant, moelleux, crémeux.

Les notes végétales sans aucune amertume prennent leurs marques dans toute la tasse, soutenues par des notes de fruits de mer et de crustacés.

Les théiers ombragés des montagnes Kirishima font des merveilles 🙂

Je pense qu’au printemps il devait être encore plus formidable mais moi c’est en hiver que j’ai envie de boire ces fantastiques thés d’ombre et je ne compte pas m’en priver.

gyokuro-le-parti-du-the-7

Mode de préparation : mode occidental et infusions multiples , en théière en verre

Température de l’eau : 70°c

Temps d’infusion :  1 puis 2 minutes puis 2 et 2,5 pour les suivantes

Prix de ce thé :  29,50 € les 50 grammes

Où l’acheter : ici chez Le Parti du Thé, ou en boutique