Retour chez Les Jardins de Gaïa à Wittisheim

J’avais eu la chance de visiter Les Jardins de Gaïa l’an dernier et j’ai réitéré cette année avec notre groupe Teasters, groupe composé de 18 amateurs de thés et gastronomie.

Pour l’occasion nous étions 7 Teasters et avons étés accueillis par Anne et Michaël.

Un thé d’accueil tout en douceur, un thé blanc , Rêve Éveillé, nous est immédiatement proposé pour notre plus grande joie. Rien de tel qu’un thé aromatisé au gingembre et à la vanille pour se mettre en mode dynamique pour entamer la journée.

Nous avons commencé avec une présentation des Jardins de Gaïa dans le superbe salon de thé dont je vous avais parlé en détail ici.

Les lieux sont toujours aussi enchanteurs et reposants !

Et le salon aussi bien équipé ! Un système d’eau filtrée équipe la cuisine et pour les thés glacés ou les cocktails, la superbe carafe est là, minéralisant l’eau grâce aux pierres contenues en son centre (quartz rose et améthyste).

Cette année, un nouvel objet assez stupéfiant trônait dans le salon : ce salon personnel en bambou réalisé par un ancien employé des Jardins Gaïa bien talentueux.

Nous sommes ensuite passés aux choses sérieuses avec la visite de l’usine. Je ne vais pas davantage la détailler puisque je vous en avait fait un compte-rendu complet l’an passé.

Nous avons ensuite fait connaissance avec Arlette Rohmer, la créatrice des Jardins de Gaïa.

Très accessible et naturelle, Arlette a de quoi être fière de son parcours et de sa société.

D’abord éducatrice, elle aspire à plus d’indépendance et passe d’abord six mois en Afrique.

De retour en Alsace, elle commence à assembler ses propres tisanes qu’elle propose à un salon bio.Le bio était à l’époque peu développé et Arlette s’achalandait en Allemagne pour les ingrédients.

Mais rapidement, cela ne lui suffit, et elle ressent le besoin de se confronter au terrain, de rencontrer des producteurs. Elle choisira l’Inde où le thé bio est déjà présent en petites parcelles et pour la qualité des thés de Darjeeling.

Arlette nous confie d’ailleurs toujours boire un bol de Darjeeling chaque matin.

Peu à peu, Arlette impose le commerce équitable  afin d’assurer des salaires convenables, l’absence de travail des enfants dans les plantations.

Surtout, sous son impulsion, Les Jardins de Gaïa proposent le préfinancement de la récolte, offrant ainsi une sérénité indéniable aux patrons de plantations.

L’humain, les gens, la joie sont au centre de sa parole.

Nous sommes ensuite allés déjeuner avec Arlette, Anne et Aurélie (la créatrice des blends parfumés de la marque) au Moulin Kircher à Ebersheim, un lieu choisi pour ses engagements mais aussi pour ses préparations maison très goûteuses.

L’après-midi a été consacré à la dégustation de thés.

Dans du très joli teaware admirablement manié par Aurélie.

Pas moins de 9 thés dégustés !

En voici la liste exhaustive :

Nepali Gold Bourgeons Dorés, un thé himalayen doux et assez atypique pour un thé de l’Himalaya car plutôt cacaoté.

Selimbong Golden Flower , un thé aux notes chocolatées prononcées mais aussi boisées , avec une pointe d’acidité. Peu tannique.

Mystical Dream, ce grand cru Darjeeling de printemps aussi rond et doux, fruité à souhait et presque gourmand.

Spring Needle Song Zhen, thé vert aux sublimes parfums de fruits, très fin et raffiné, complexe et rafraîchissant.

Sencha Yamacha Rock Garden, un thé vert japonais que j’ai depuis testé à la maison et dont vous pouvez lire la revue complète ici.

Nous avons fait un petit aparté avec Michaël qui nous a donné un cours de méditation … et j’ai un gros boulot à faire sur moi-même pour y arriver, c’est une certitude !

Après ce moment de détente et de relaxation, retour au thé.

Car les thés parfumés et autres infusions ont aussi été à l’honneur et Arlette a pu partager avec nous son amour du rooibos mais aussi du Honeybush et surtout de l’Afrique du Sud.

J’ai bien retenu : c’est un pays à voir absolument et Arlette a su me convaincre avec cet argument massue : on y voit les plus beaux ciels du monde (moi qui était déjà subjuguée avec ceux d’Écosse, il va falloir que je compare !). Voici la liste des thés ou rooibos parfumés que nous avons eu le plaisir de partager tous ensemble.

Dans le Bush , un rooibos poire cacao, mélange original très gourmand.

Thé vert Fraise Basilic, que j’avais déjà goûté et que j’apprécie toujours autant.

Le Secret des Muses enfin, un thé blanc aromatisé framboises et fleurs de sureau que j’adore et qui selon mes papilles est le meilleur thé à la framboise jusqu’ici proposé sur le marché.

La journée touchant à sa fin, nous avons fait une halte à la boutique. Toujours aussi superbe que dans mon souvenir.

2 thés et une théière plus tard, il fallait bien se résoudre à partir.

Merci à toute l’équipe des Jardins de Gaïa pour cette fantastique journée.

Vous pourrez aussi lire la perception de cette journée par les membres du groupe Teasters présents lors de cette journée. Celui de Mathilde est déjà paru ici sur son blog, ceux des autres participants sont à suivre ! Guettez donc attentivement la prose de Nathalie sur Divinithé, celle d’Alice sur son blog  la chaîne d’Alex Alex Thé , les écrits d’Adeline pour Thé + Toi  et sans oublier Lauren et son travail sur Saveurs & Perspectives.

Les Jardins de Gaïa

ZA – 6 rue de l’écluse

67820 WITTISHEIM

Horaires d’ouverture

du lundi au samedi de 10h à 12h et de 13h à 18h

Tél. +33 (0)3 90 56 20 20

Et pour ceux qui ne peuvent pas aller en Alsace, il y a la boutique en ligne, très bien fournie elle aussi

Publicités

Test & Avis – Selimbong Golden Flower – Les Jardins de Gaïa

Ce thé Darjeeling issu de la gamme Les rares & précieux est un second Flush du fort réputé jardin de Selimbong.

Ce jardin est l’unique jardin de thé du Darjeeling certifié en agriculture biodynamique depuis 1997 avec qui LJDG travaille.

Cette plantation existe depuis 1860 et a remporté le prix « Tea Board of India Award for Quality » pour sa qualité jugée exceptionnelle.

J’avais eu la chance de goûter l’excellente version 1rst Flush l’an passé et réalisé la revue, toujours visible ici.

Ce thé indien a été glissé dans le sac qu’on nous a remis au sortir de la journée chez Les Jardins de Gaïa  (Merci Anne) dont vous aurez le compte rendu exhaustif demain matin sur le blog.

On admire de jolies feuilles légèrement bouclées et vaporeuses de coloris brun et vert assez caractéristiques des Darjeeling.

J’infuse un peu moins chaud que demandé car j’aime les Darjeeling doux, donc ce sera 90° et non 95° et je respecte les 3 minutes requises.

On peut constater que la feuille aura bien profité de son bain rapide.

La liqueur quant à elle est déjà bien assombrie.

D’un beau brun profond même.

Au goût, j’obtiens un Darjeeling d’été assez classique en attaque avec ses notes muscatées. Mais, incroyablement, d’autres notes font rapidement leur entrée en scène, cacaotées cette fois et de texture légèrement poudrée.

Cela n’alourdit en rien la texture qui demeure imperturbablement fluide et légère.

Peu tannique si l’on ne le sur-feuille pas et si l’on respecte le temps d’infusion, ce thé offre une belle douceur au palais.

Le final s’effectue sur une double note, grillée d’un part et fruitée – nectarine – de l’autre.

Un thé bien agréable qui accepte 3 infusions mais faiblit tout de même au fil de celles-ci.

La longueur en bouche est moyenne.

J’avoue avoir préféré – une fois n’est pas coutume ! – la version First Flush mais ce thé d’été demeure une belle surprise aux notes surprenantes pour un Darjeeling et est très doux et plaisant à siroter lentement.

Mode de préparation : mode occidental , en théière en terre

Température de l’eau : 90°c

Temps d’infusion : 3  minutes pour la 1ère infusion et les 2 suivantes

Prix de ce thé :  13 € pour 50 g en vrac

Où l’acheter : ici chez Les Jardins de Gaïa

Test & Avis – Sencha Yamacha Rock Garden – Les Jardins de Gaïa

Lors de la visite de notre groupe d’amateurs de thé, Teasters, chez Les Jardins de Gaïa (dont je vous parlerai la semaine prochaine), nous avons eu la chance de pouvoir goûter ce Sencha originaire de Hamamatsu City, Shizuoka.

Nous avons eu la chance de découvrir qu’il avait été généreusement offert dans le sac qu’on nous a remis en partant et je n’ai pas eu besoin de l’acheter, ce qui était dans mon idée de départ !

J’ai de ce fait pu m’acheter d’autres thés et ce joli kyusu noir présent dans le test.

A l’ouverture de la boîte, on est saisi par l’odeur délicieuse des feuilles et par leur finesse et longueur.

J’infuse à 75° et 2 minutes comme préconisé.

Ce thé de terroir montagneux est produit en très petite quantité et je savoure ma chance.

La liqueur est assez claire et penche davantage vers le jaune que vers le vert. Elle est très légèrement trouble.

Les notes végétales et plus particulièrement herbeuses s’installent en attaque.

Des touches de céréales grillées prolongent l’expérience gustative avec un final sur des notes d’agrumes.

La saveur umami emporte le tout dernier argument et s’installe très durablement en bouche mais vraiment très longtemps. Pour notre plus grande joie.

Un excellent Sencha biologique chaudement recommandé.

Mode de préparation : en théière en grès , 3 infusions longues.

Température de l’eau : 75° c

Temps d’infusion : 2 minutes puis 2 minutes puis 3 minutes

Prix de ce thé :  21 € les 50 g en vrac ,en boîte

Où  l’acheter: ici chez Les Jardins de Gaïa

Test & Avis – Tara’s Offering – Les Jardins de Gaïa

Ce Darjeeling bio primeur m’a été adressé par Anne des Jardins de Gaïa que je remercie chaleureusement.

Il provient du jardin Samabeong, situé entre 1450 et 2010m d’altitude et cultivé depuis 1990 après une longue période d’abandon.

L’an passé, j’avais adoré Holi Beauty et je pressens que l’offrande de Tara (déesse du bouddhisme tibétain considérée comme la Libératrice, et la Mère de tous les Bouddha. Elle protègerait de la peur ^^) doit marcher sur la même voie.

Bouclée, mi-longue, ce Darjeeling révèle un camaïeu clair obscur de vert et de pointes d’argent.

Zou, dans la théière à 80° (LJDG préconise 85° à 90°mais je reste très sur mes gardes avec les thés indiens)

Bourgeons re-pulpés.

liqueur translucide et d’un jaune abricoté.

L’abricoté ne réside pas que dans l’aspect, de petites touches fruitées et délicatement sucrées (raisin) explosent en bouche dès le début de la dégustations pour s’évanouir peu à peu.

La longueur en bouche est bonne.

Une grande fraîcheur et un fort dynamisme émanent de ce Darjeeling.

C’est à cette agilité et à cette énergie que je reconnais un bon Darjeeling, ce côté pétillant et joyeux est communicatif.

Holi Beauty m’a davantage emportée mais Tara’s Offering, plus léger et plus limpide ravira les amateurs de Darjeeling plus nuancés et légers sur les fruits.

Je l’ai beaucoup apprécié.

Mode de préparation : en théière en verre , 3 infusions longues.

Température de l’eau : 80° c

Temps d’infusion : 2 minutes puis 2 minutes puis 3 minutes

Prix de ce thé :  18 € les 40 g en vrac ,en boîte

Où  l’acheter: ici chez Les Jardins de Gaïa

Test & Avis – Thé Vert aromatisé Fraise Basilic (glacé) – Les Jardins de Gaïa

Seconde nouveauté des Jardins de Gaïa, arrivée chez moi par la grâce d’Anne, la bonne fée de la maison alsacienne. Cette nouveauté est aromatisée à la fraise et au basilic.

Ce thé est composé d’une base de thé vert mais l’origine n’est pas spécifiée (je tablerais sur une origine chinoise). Elle accueille une aromatisation 100% d’origine naturelle et biologique et majoritaire en basilic (8%) et de fraise (7,5%) ainsi que de l’huile essentielle de citron (dans des proportions probablement proches).

Des fleurs roses ont été ajoutées au blend.

 

Je décide d’infuser ce thé à froid, je trouve que le type d’aromatisation s’y prête à merveille.

Hop dans un filtre papier et dans une carafe en verre d’1,5 litres, le blend part en villégiature au frigo.

4 heures plus tard, je me verse enfin un verre de cette liqueur bien jaune.

Le mélange est je dois dire fort réussi et pourtant j’avais quelques craintes avec la fraise (souvent les thés aromatisés à la fraise sont très décevants)

L’attaque se fait sur le basilic mais la fraise prend ensuite ses aises pour perdurer en bouche jusqu’à la dernière gorgée.

La base de vert est présente. Je ne pense pas utile d’infuser ce thé plus de 4 heures à froid.

Très rafraîchissant, ce thé fait partie de la gamme Thé Militant Terre & Humanisme.Voilà ce que dit la marque de cette ligne :

C’est au cœur de l’Ardèche que Terre et Humanisme, initiée par Pierre Rabhi en 1994, œuvre pour la transmission de l’agroécologie. Ces pratiques agricoles performantes et créatrices de lien réintroduisent l’écologie dans les systèmes agricoles locaux et œuvrent pour l’autonomie alimentaire et la sauvegarde de la terre nourricière. En achetant ce thé, vous soutenez la formation d’animateurs en agroécologie et la structuration d’un réseau qui touche chaque année près de 200 000 personnes (paysans, institutions publiques, structures associatives…). 

J’essaierai en version chaude mais la froide m’a bien séduite.

Mode de préparation : à froid, dans pichet en verre au frigo

Température de l’eau : 5 à 6°C

Temps d’infusion : 4 heures 

Prix de ce thé : 9,50 € les 100 g en boîte bétal

Où  l’acheter: ici chez Les Jardins de Gaïa

Test & Avis – Long Jing Senteur Céleste – Les Jardins de Gaïa

Ma boîte à lettres est chanceuse en ce moment, j’ai eu la surprise de recevoir 3 thés de la part des Jardins de Gaïa et je remercie hautement Anne de me les avoir adressés.

Je débute par ce Long Jing, cultivé dans le Zhejiang et j’en profite pour inaugurer ma tasse en porcelaine de la céramiste belge Fabienne Withofs  et dénichée aux journées de la céramique.

A l’ouverture de la boîte, je sais déjà que je vais me régaler. Quelle fraîcheur, quelle senteur végétale et amandée.

Je décide d’infuser à 75° et 2 minutes.

De belles feuilles fines et de toute petite taille se révèlent après ce traitement.

La liqueur, d’un jaune pâle est très fluide et limpide.

Effectivement, non nez n’a pas berné mes papilles : ce thé est excellent. Frais, léger en bouche mais puissant en saveurs végétales et surtout noisettées en fin de gorgée.

Très souple et ample, ce Long Jing permet 3 infusions sans déperdition des saveurs.

Sa longueur en bouche est bonne et laisse en bouche une impression de frais et de propre.

Les caractéristiques d’un très bon Long Jing sont bel et bien là, la certification biologique en plus.

Mode de préparation : mode occidental en infusions multiples , en théière en verre

Température de l’eau : 75°

Temps d’infusion :  2 minutes  puis 2 minute puis 3 minutes (3 infusions)

Prix de ce thé : 26 € les 60 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Les Jardins de Gaïa