Un Thé chez Pekoe Tea à Edimbourg

Lors de mon voyage mi-mai en Écosse, je suis tombée nez à nez le 1er soir à Edimbourg avec cette boutique, sise au bout de la rue où je logeais.

Quelle bonne surprise dans cette région où l’on ne m’a servi que du blend en sachet accompagné de sucre en poudre et de lait.

J’y suis donc passée avec mon ami dès le lendemain matin à l’ouverture.

On peut y boire un thé et si on le souhaite choisir des douceurs.

Emy, la responsable de la boutique nous a parfaitement accueillis et nous a expliqué le concept de la marque.

Car si la boutique fête ses 6 ans, la société familiale, qui est aussi grossiste, existe depuis 2008. La maison se procure des thés équitables directement et majoritairement à la source et les met en pochette à Édimbourg.

La maison propose thés natures mais aussi rooibos et thés parfumés et bien entendu un choix de Teaware.

du plus classique au plus moderne.

Voici un aperçu de la carte de thés à consommer (il y a 8 autres pages). On apprécie au 1er coup d’œil la variété mais aussi les prix pratiqués qui restent très abordables.

Je jette mon dévolu sur un Dan Cong après avoir beaucoup hésité.

Emy m’apporte un joli bateau et la dégustation est en Gong Fu Cha dans une théière de Taïwan ( gros point positif, ici on n’essaie pas de nous leurrer, on nous dit que ce n’est pas de la terre de Yixing et c’est une honnêteté très appréciée).

Tous les gestes sont précis, maîtrisés et réalisés dans une grande simplicité et sans chichis ce qui est parfait.

J’ai un Dan Cong bien torréfié qui supportera parfaitement 3 infusions (il pouvait en faire davantage mais j’avais une ville à visiter 🙂 )

Côté vert, chez mon ami, c’est un peu moins parfait. Il a choisi un Tai Ping Hou Kui et le choix de la théière pose souci.

Car si la théière sans filtre permet à la feuille de bien se déployer et offre une bonne 1ère infusion, la seconde est fatalement sur-infusée et charpentée.

Le tout était néanmoins très honorable même la fin de théière.

Nous avons choisi 2 thés en boutique parmi la large gamme proposée.

Un taïwanais et le fameux thé écossais poussant près de la ville de Dundee, à Angus.Revues à suivre donc ^^

En boutique pas de jarres et pas de remplissage de sachets, tout est déjà pré-emballé.

Les conditionnements varient de 20 grammes à 100 g selon les thés.

J’ai hâte de goûter les 2 thés à la maison 🙂

Bref, PekoeTea est une chouette adresse dans la capitale écossaise.

Pekoe Tea

20 Leven Street
Edinburgh, EH3 9LJ
Scotland, UK
Tel : +44 1314771838
Ouvert du Lundi au Samedi de 10h à 18h et le dimanche de 12h à 17h
Arrêt de Bus : Tollcross (diverses lignes dont la 23 et 27)

Un brunch et un Thé chez Colorova

Dimanche 8 avril je suis allée prendre un brunch chez Colorova sur lequel je n’avais entendu que concert de louanges.

Le lieu est cosy, on y trouve un mélange de bois type « martelé » et de tables de jardin vertes.

Les fauteuils sont recouverts de tissus chamarrés hétérogènes. Colorova signifie multicolore en polonais CQFD 🙂

2 salles sont disponibles : sur rue ou sur cour sous une verrière.

Mon amie Valérie et moi avons opté pour le brunch Smiley. Et là commence les soucis. Car le personnel est aussi gentil que désordonné.

Normalement nous aurions dû avoir nos boissons (j’avais choisi un Darjeeling et Valérie un Genmaicha) et la corbeille de pains en 1er lieu assortie de ses confitures et pâtes à tartiner maison.

Mais on nous apporte le pain perdu et une compote de pommes avec de la crème chantilly ainsi qu’un jus de fraise et pomme.

J’ai adoré le pain perdu très moelleux, fin et pas trop sucré.

La compote était sympa même si le mix avec la crème fouettée ne n’a pas renversée (voilà, ici se cache un poke à M.Savourer le thé…)

Les confitures maisons sont délicieuses et d’une finesse incroyable tout comme la pâte à tartiner aux noisettes qui révèle idéalement le fruit à coque.

Pendant que l’on déjeune, on peut observer le ballet en cuisine et c’est bien sympa.

Une jeune femme se rend compte que nous n’avions pas eu la corbeille de pains, qu’on nous apporte. Composée de 3 types de pains qui n’avaient rien de particulier ni mémorable.

Après avoir mangé tout ceci, nous n’avions toujours pas notre thé, je l’ai donc réclamé et d’ailleurs par deux fois.

Notre plat arrive, une superbe et succulente mousseline de carottes aux asperges blanches et œuf poché. Un délice. Et une belle réussite visuelle également.

Et là, apparition de mon thé et de celui de Valérie ! Servi dans des théières en fonte, la maison de référence est ici Theodor.

Je goûte et c’est étrange car déjà la couleur ne ressemble pas à un Darjeeling mais le goût est assez oxydé et boisé.

Je regarde donc la feuille…

J’avais raison, nous sommes là sur un Oolong très oxydé. Correct mais ce n’est pas ce dont j’avais envie.

Valérie par contre avait bien son Genmaicha 🙂

Nous avons aussi dû demander nos desserts car le serveur ne savait plus si ils étaient compris dans la formule. Le dessert du jour est à la formule brunch et on nous annonce un crumble.

En fait un crumble revisité sur une brioche roulée. Difficile à manger avec une cuillère.

Je n’ai pas aimé mon dessert et Valérie non plus. Dommage.

Un Brunch en demi-teinte donc avec d’excellentes choses culinairement parlant mais au service très brouillon et mal assuré.

Une offre de pains qui pourrait être bien plus qualitative.

Je reviendrai pour un goûter avec ma fille pour tester les jolis gâteaux de la vitrine qui n’étaient malheureusement pas dans le brunch.

Colorova

47 Rue de l’Abbé Grégoire, 75006 Paris

Téléphone : 01 45 44 67 56

du mardi au dimanche de 9 h à 18h

Métro : St Placide – Ligne 4

Tea After Work #Teasters chez Cueillette Coftea Shop

Pour notre Tea After Work mensuel, nous étions 10 ( avec Alice d’ In Food We Trust, Madeline @amaurea , Cécile, Alex Thé,  Mathilde @instafinebouche, Adeline, de Thé+Toi, Estelle de Volutes Tea, Morgane de thémonoolong, Zoé de Zoe in the kitchen) chez Cueillette Coftea Shop, un lieu dédié au thé et au café. Et je dirais même plus : au bon thé et au bon café.

Voilà les réjouissances qui nous ont été proposées sur cette petite carte de bienvenue.

Le lieu est un mélange de classicisme et de modernité sublimé par la présence de mur bruts et notamment de brique rouge.

Le mobilier oscille entre style scandinave et industriel. Le tout est très réussi.

L’accueil hyper chaleureux d’Isabelle (Madame Thé) et de Brian (M.Café) nous a de suite mis à l’aise et nous avons pu admirer les jolies théières Tokoname qui allaient nous être destinées ainsi que les pots de réserve et les filtres.

Le logo rappelle aussi la présence de nombreux végétaux dans le bar à thé et café.

Nos infusions se sont déroulées dans les règles de l’art, du thé le moins oxydé au plus oxydé.

Les marques sélectionnées sont Lupicia et Terre des Thés, on est donc dans d’excellentes mains !

Nous avons pu apprécier nos thés chauds mais également infusés à froid.

Et avons été gâtés avec des financiers très goûtus, le mien est ici aux pistaches.

Ma préférence théinée est allée au Yunnan Pointe d’Or dont le velouté m’a emportée.

Le gâteau Matcha fraises a aussi produit son petit effet.

Finish en beauté sur un très bon Pu-erh Shu tout doux et rond aux notes terreuses et boisées.

Accueil au top, thés parfaitement infusés, pâtisseries simples et bonnes, petits prix, décor accueillant… en résumé, Cueillette Coftea Shop c’est génial, courrez-y !

Cueillette Coftea Shop
6 Rue du Moulin Joly, 75011 Paris
Métro ligne 2 Couronnes ou 11 Belleville
Facebook 

Ouvert de Mardi à vendredi 8h-18h samedi & dimanche 10h00 – 17h00

Quelques tarifs pour vous faire une idée : Espresso 2/2.50€, latte 4€, Chaï latte 5€, thé 2.50€ en tasse ou 5/8€ en gong fu Cha et 18 € le brunch

Un thé et une glace chez Pastelli Mary Gelateria

En balade un dimanche dans le quartier du Marais, l’idée première était d’aller goûter chez Lilly in the Valley… mais en voyant la taille du lieu et la cohue, j’ai vite changé d’avis !

Quelques minutes de marche plus tard mon ami m’indique cette petite échoppe rue du temple.

Accueillis chaleureusement, c’est parti pour une glace et un thé.

La maison propose aussi des plats traiteurs faits maison d’où une décoration « cuisine » et pas uniquement « glacier ». Et oui on voit des tomates au mur mais on sera aussi surpris et enchanté de trouver de la glace à l’avocat côté glacier.

On note sur l’ardoise qu’on pense à l’heure du thé ^^

Cette boutique est tenue par une dynamique italienne qui réalise ses glaces artisanalement en utilisant des fruits de saison, de préférence Bio – mais pas exclusivement-

Élue cône d’or en 2008, je ne pouvais choisir autre chose qu’une glace pour goûter.

Mais ce sera avec un thé chaud ! Mary nous en propose plusieurs de 3 maisons différentes – dont 2 Mariage et un Lupicia.

Je pars sur le Lupicia « épices », le seul que je ne connais pas dans cette panière.

Thé en vrac, préparé classiquement en théière céramique, aucun souci, je choisis mon temps d’infusion : 2 minutes.

Parfait. On a un thé sympathique qui se laisse boire agréablement. Les épices sont bien là mais ne masquent pas le thé noir.

Côté glaces je suis ravie de voir seulement 12 bacs aux textures lisses car pour moi veut dire que véritablement les glaces doivent être réalisées sur place et maison.

J’ai horreur de ces « glaciers » qui proposent plus de 30 références et présentent leurs glaces en monticule de dégoulinades glacées.

j’opte pour une boule Matcha et une boule Fleurs d’oranger.

Que dire… c’est délicieux mais vraiment fondant, délicat en terme de parfum, raffiné.

Ma glace au matcha sent le matcha avec sa complexité et sa pointe d’amertume, pas de sucre exagéré.

La fleur d’oranger est exceptionnelle et j’ai goûté un peu de glace noisette de mon ami et c’est stupéfiant de vérité fruitée.

J’ai aussi pu goûter la glace au sésame noir et c’est une merveille ^^

Bref, j’ai apprécié mon thé et adoré les glaces !

Compter 6,50 € la coupe 2 boules et 5 € un thé sur place. Les glaces sont à 5,50 € les 2 boules à emporter.

Pastelli Mary Gelateria

70, rue du Temple   75003 Paris

Métro Rambuteau ligne 11

Tel : 09 83 89 05 05

Ouvert tous les jours de 11h à 22h

Un Thé chez La Maison des 3 Thés

Dimanche il y a 15 jours, visite de la Maisons des 3 Thés, ouverte depuis 1995, institution vivante du thé chinois à Paris. Véritable cave à thés, elle en renfermerait plus de mille.

On ne peut que remarquer la boutique couverte de calligraphies chinoises, somme toutes très atypiques dans le 5ème arrondissement de Paris.

Les baies vitrées font la part belle à la lumière et donnent un aspect ouvert sur la rue à ce lieu où l’on ne peut pénétrer qu’après avoir sonné et qu’on nous ait ouvert.

On nous accueille très agréablement et nous sommes accompagnés jusqu’à une table du salon de dégustation, assez vaste et pourtant déjà bien rempli.

Mon regard s’attarde sur des plantes grasses placées dans une théière pendant que j’ai déjà choisi mon thé.

On nous apporte une énorme théière/bouilloire reposant sur son axe chauffant. Ceci assure d’avoir constamment une excellente température de l’eau et de pouvoir se resservir à l’envi.

Voici mon set de dégustation  : classique vaisselle Gong Fu Cha pour le Oolong composée d’un pichet, d’une tasse arôme et d’une tasse à boire ainsi que d’un bateau à thé et d’une yixing. Le tout sur un plateau en bambou.

La jolie Yixing sur son bateau écru et bleu.

Pour mon ami, au thé jaune (encore !), un gaiwan au nom de la maison parisienne.

Voici les feuilles de mon Jin Xuan après infusion. La 1ère a été réalisée par notre hôtesse d’une main bien assurée.

Voici la liqueur.

et la seconde infusion du thé vert en gaiwan.

J’ai raté ma seconde infusion…trop occupée à discuter ! mais je me suis rattrapée ensuite d’autant que ce Jin Xuan supporte sans souci 5 infusions.

Au bout de 5, voilà les feuilles…tout ceci tenait dans ma yixing 🙂

On note la petitesse des feuilles, réputées plus tendres et fines que les grandes.

Elles n’en demeurent pas moins grandes par le goût.

Les lieux sont calmes et très reposants. Le mobilier en bois est simple et adapté aux dégustations. La star ici est le thé.

Passage ensuite au comptoir où des centaines de boîtes identiques sont disposées. Le personnel est très compétent et sait orienter nos choix.

Il y en a pour tous les budgets et pour tous les goûts. Au delà des thés chinois et taïwanais, la maison propose aussi une petite sélection de thés japonais sélectionnés par Maître Tseng, présente ce jour-là et qui nous les a présentés.

La jolie vaisselle extra fine en porcelaine est aussi en vente, comme des articles en céladon et des théières Yixing.

J’y ai passé un excellent moment et fortement apprécié mon Jin Xuan.

La maison ne dispose pas de site internet et ne vend pas en ligne, une visite s’impose donc.

Compter 20 € la dégustation au minimum et cela peut aller crescendo selon le thé choisi. Le mien était à 21 € et j’aurais pu en faire 8 infusions je pense.

La Maison des 3 Thés

1, rue Saint Médard   75005 Paris

Métro Place Monge ligne 7

01 43 36 93 84

Ouvert du Mardi au Dimanche Boutique de 11h à 19h30 et Dégustation de 13h à 18h30

Un Thé chez Thé-Ritoires – Un thé avec un renard ?

Dimanche dernier, je suis allée chez Thé-Ritoires dont j’avais tant entendu parler en bien. Le slogan au lancement de la boutique était « avez-vous déjà pris le thé avec un renard ? »

Le renard est le logo de la marque mais je n’apercevrai qu’une jolie peluche sur un fauteuil.

J’étais donc en confiance quasi totale lorsque j’ai passé la porte et cela s’annonçait très bien au vu de la très jolie boutique qui joue sur le vintage, l’esprit club anglais et brocante.

Accueil chaleureux, on nous a demandé où l’on préférait s’assoir et apporté une carte de type carte au trésor parchemin où des thés était proposés + une petite ardoise de suggestions d’autres thés. Immense majorité de thés natures, j’étais ravie.

On nous explique la carte, les types de thés, très bon accueil.

D’emblée je tique un peu sur le prix du thé mais après tout pourquoi pas puisqu’il s’agit de très grands crus sélectionnés avec soin.

Il manque des thés verts à la carte, quoi de plus normal à cette saison précédant les récoltes, aucun souci. J’opte pour un Taiping Houkui et mon ami pour un thé jaune.

je peux observer d’autres tables où je vois d’énormes théières (de plus d’un litre je pense) mais je me dis que ces clients ont dû choisir des thés parfumés.

En vision périphérique, je vois la préparation des thés de notre table et de celle de nos voisins.

Ce sera en grande théière. Je me dis alors qu’au final 15 € la théière est sans doute correct pour un très grand thé en grande quantité.

Je vois aussi le filtre utilisé….et là je tique. Il s’agit d’un filtre dit « chaussette » en tissu. Je suis très étonnée en imaginant mon Taiping Houkui passer par ce filtre… mais bon, j’attends de goûter.

On nous apporte les théières et des tasses en céramiques.

Je suis étonnée, il n’y a plus le filtre et on ne nous présente pas non plus les feuilles utilisées. Là je commence à être déçue car pour un lieu présenté partout comme une boutique où d’excellents crus rares etc… sont servis, je pensais qu’on laissait admirer les feuilles aux clients comme chez George Cannon – L’essence du Thé par exemple.

Mais bon…après tout Mariage Frères ne présente pas les feuilles… voyons le goût car au final il n’y a que ça de vrai.

Et c’est là que la déception se transforme en une sorte de colère froide. D’une la tasse est très chaude, surprise, généralement on n’a pas vraiment ça après s’être versé un thé vert.

De deux,le Taiping Houkui est un thé vert fin et raffiné mais là je détecte à peine une misérable note végétale dans un océan d’eau.

Je le fais boire à mon ami, après tout je peux avoir les papilles engourdies. A voir sa tête ce n’est pas le cas…

Je goûte son thé jaune : c’est mieux mais franchement pas transcendant, loin de là.

Il doit y avoir un gros souci de rapport feuille/eau et il y a un souci de température pour mon thé vert mais qui n’a pas été impactant.

Je suis agacée d’avoir emmené mon ami dans ce lieu que je pensais dédié au thé d’excellence et obtenir ce qui m’a été servi.

Du genre tenace, je me dis qu’on peut rater une infusion, voire 2, avoir choisi une mauvaise contenance de théière et un filtre pas terrible pour les thés natures mais sélectionner et vendre du bon thé.

Je vais donc au comptoir -où se trouvent de très jolies petites yixing qui seraient, elles, bien adaptées aux thés natures servis en salle -où je suis toujours très bien accueillie et apprends qu’on peut commander aux 10 grammes.

Ça c’est un point génial et très positif. Je choisis 2 thés (revues à venir) et demande où sont sourcés les thés de la maison.

C’est une question que je pose souvent en boutique et toujours sans malice et malheureusement parfois les gens paraissent la percevoir comme une quasi agression.

Ce n’est pas le cas ici et le jeune homme m’explique que c’est Arnaud Bachelin – le propriétaire des lieux- qui va les sélectionner directement auprès de petits producteurs.

Alors là… décharge de taser dans mes veines…je demande si c’est le cas pour tous les thés (car ils ont des origines diverses), je fais préciser « même pour le Japon ? » On m’assure que oui.

Je croise le regard de mon ami…ah non, il ne vaut mieux pas que je le croise !

Hum…Je ne connais pas le volume débité par Thé-Ritoires mais j’imagine alors que la société a des activités parallèles car il semble peu rentable de se déplacer dans divers pays d’Asie pour les seuls volumes d’une boutique et de multiplier les échanges avec des fermiers locaux. J’aurais plutôt pensé à des achats centralisés auprès de très bon grossistes asiatiques.

Je doute fortement mais après tout je ne connais pas la vie du fondateur qui est présenté sur le site de la marque comme expert et historien du thé et ancien archéologue.Toutefois sans plus de détails et je n’ai pas non plus trouvé de détails additionnels ailleurs sur le web à ce sujet.

Pour finir, j’aperçois un thé de Noël sur les rayons, je demande sa composition : orange et pomme, on me le fait sentir. L’odeur est entêtante et il reste l’équivalent de 2 cuillères à café dans cette boîte d’environ 100 g.

Je demande qui réalise cette composition parfumée pour Thé-ritoires.Le jeune homme pense que c’est 100% réalisé maison mais va chercher Arnaud Bachelin.

Celui-ci rectifie, non c’est une recette créee par Thé-ritoires mais réalisée en laboratoire. Mais il ajoute qu’il n’y a pas d’arômes dans cette composition, que des morceaux de fruits et de fleurs ajoutés. Je tique et demande « il n’y a pas d’huiles essentielles du tout ? » Non est la réponse obtenue.

J’ai acheté cette boîte qui ne comporte aucune indication de composition, le site ne donne plus aucune info sur les thés mais au vu du prix (16 € les 90 g) et de l’odeur d’une force exceptionnelle, des explications de l’aromaticienne de Dammann Frères et de celles des Jardins de Gaïa, j’ai là encore de très sérieux doutes.

Résumé –> Je ne suis pas une ayatollah du thé : pas de souci pour une grande théière, pas en gong fu cha ça m’est égal… mais le minimum c’est une infusion réussie surtout quand on pratique un tarif aussi élevé pour des thés dits triés sur le volet (pardon, achetés directement au petit producteur par un expert du thé).

J’ai 3 thés à tester, j’en ai goûté 2 – 1 correct et un vraiment bon. Je n’ai pas encore tenté le thé de Noël. Le souci semble donc se concentrer sur la dégustation en salon et sur le discours.

La boutique est très jolie à l’ambiance réussie et objets neufs et anciens chinés avec goût et on y bénéficie d’un très bon accueil.

Je vous invite donc à essayer cet endroit et à me donner votre propre avis.

Thé-ritoires

5, rue de Condé 75006 PARIS

01 42 03 31 51

Métro Odéon ligne 4 et 10

du mardi au dimanche de 11h30 à 19h30

compter entre 10 et 15 € la théière et 7 ou 8 € une pâtisserie