Un déjeuner et un Thé à la Maison de la Chine

Depuis fort longtemps j’avais envie de déjeuner dans ce lieu et après mon passage aux journées de la céramique, la proximité ne pouvait que forcer le destin !

La Maison de la Chine est une agence de voyage chic qui possède un salon de thé restaurant en son sein et organise aussi parfois des expos.

Étonnamment le partenariat Thé en place est avec Mariage Frères.

Toute la déco est bien entendue d’inspiration asiatique.

Je choisis le thé du jour, un Yunnan, pour accompagner mon menu (Menu du Tigre à 18 €).

Le personnel est adorable et on m’apporte rapidement une grande théière de porcelaine Mariage Frère contenant le précieux Yunnan. Et une jolie tasse en céladon craquelé… japonaise 😀


Arrive rapidement ma succulente salade chinoise, sauce aux cacahuètes.

De la laitue coupée menue, des pousses de soja et de la ciboulette qui ont su faire mon bonheur (et cette sauce à tomber !)

On m’apporte ensuite en même temps les plats principaux :
Dim sum aux légumes, au poulet et aux crevettes. Coup de coeur sur celui au poulet (le jaune ici dans son panier)


2 Bahn cuon traditionnels (sortes de raviolis vietnamiens réalisés avec une crêpe à base de farine de riz enroulée et garnie de viande de porc haché et de champignons noirs). Purement délicieux.


j’avais choisi comme accompagnement des nouilles sauce satay. Là aussi totale réussite.

Et le thé alors ? Le yunnan de Mariage était bien infusé, pas trop fort donc à mon goût et bon.

Pour résumer, j’ai adoré mon repas du début à la fin.

A refaire pour tester les autres menus 🙂

Salon de Thé de La Maison de La Chine

76, rue Bonaparte (place Saint-Sulpice) 75006 Paris

Téléphone : 01 40 51 95 17

Ouvert du lund au samedi de 10h à 19h

Métro St Placide (ligne 4)

Un déjeuner et du thé chez Umami Matcha Café

Après un petit déjeuner fort réussi à l’automne dernier chez Umami Matcha Café, j’ai décidé de tester cette fois-ci le déjeuner en compagnie de mon amie Valérie.

Je ne reviens pas sur le décor et l’ambiance du café, les ayant déjà décrits dans mon 1er article.

Tout a l’air si bon sur papier que l’on a du mal à choisir mais j’opte pour 2 entrées et non un plat. Les portions sont plus adaptées à mon appétit et me faisaient plus envie.

En boisson, je pars sur le thé glacé du jour, un kukicha.

Ma 1ère entrée est un gaspacho de courge à l’huile de sésame et miso rouge. Juste un délice de fraîcheur et de gourmandise.

J’ai adoré également les petits agréments : graines de courge et mini chips de vitelotte apportent une touche de fantaisie et de croquant

La seconde entrée est un ensemble composé d’asperges vertes et d’un œuf dit en neige. Le trait noir graphique est en réalité la vinaigrette sésame (noir) et yuzu.

Plat frais et très agréable. Alternance de croquant (asperges mais aussi chips de vitelotte une fois de plus) et de moelleux (œuf très aéré)

Pour finir, j’ai opté sur les conseils de Valérie pour une tarte au yuzu meringuée.

La meringue est ici conceptuelle et ce n’est pas plus mal pour mon goût.

J’ai aimé ce dessert même si j’ai trouvé le palet faisant office de tarte un peu coriace à couper à la cuillère.

Et le thé ? Et bien là par contre j’ai des réserves sérieuses sur le thé kukicha glacé. Volontairement sous infusé, il n’a pas le goût du thé japonais et les quartiers d’orange ont pris le pouvoir.

Rafraîchissant certes mais plus orange que kukicha.

Pour finir le repas, j’ai opté pour un matcha au lait cortado (petite taille, court) qui m’a paru très bien réalisé.

Après une grande balade digestive, nous sommes revenues pour boire un thé et grignoter un cookie au matcha et chocolat blanc.

Genmaicha pour Valérie dans un coquet service à thé.

Sirop de yuzu à l’eau pour moi et le cookie que je n’attendais pas si énorme !

Je le qualifierais d’assez bon, pas trop sucré et faisant la part belle au Matcha.

J’ai beaucoup apprécié mon déjeuner frais,sain et aux tarifs abordables si on ne cumule pas trop de plats (de 3 à 9,50 € l’entrée – les miennes étaient à 6 € le gaspacho et 7 € les asperges- plats entre 14 et 17 €, desserts entre 3,50 et 8 €- le mien était à 6 €).

Toujours une bonne adresse donc 🙂

Umami Matcha Café

22 rue Béranger – 75003 Paris

Tel : 01 48 04 06 02

Ouvert du Mardi au Dimanche

M à V de 9h00 à 19h00 et S & D de 10h00 à 19h00

Métro : République (Lignes 3,5, 8,9 et 11)

Un Bubble Tea chez Momen’Tea Les Halles

Vous savez que mon expérience avec les bubble tea n’a jamais été concluante.

En traversant le forum des halles pour aller prendre un RER, je tombe par hasard sur cette enseigne (3 boutiques – 2 à Paris et 1 à Angers) que je ne connaissais pas du tout et décide d’y essayer de nouveau le fameux breuvage à la mode.

Déjà, le personnel est sympathique et c’est la première fois pour moi dans un Bubble Bar 😀 donc bon point.

L’affichage est clair, on comprend vite ce qu’on peut choisir, ce sera la grande taille de bubble tea taïwanais au lait. On peut ajouter un « topping » ce sera au litchi.

On prépare la boisson sous mes yeux, dans une sorte de shaker en métal. Le coloris ne semble pas super naturel (poudre marron orangée) mais voyons cela.

J’ajoute un gâteau au matcha pour 1,50 € et rentrer dans la formule Tea Time. Mon Bubble était à 5,90 €

Le gâteau est plutôt lambda, ni bon ni mauvais. Il est fourré à l’azuki.

Le bubble en lui-même est assez agréable, doux et sucré (peut être un poil trop). Le velouté du lait est perceptible mais la texture demeure fluide.

On ne détecte pas vraiment le thé taïwanais mais soyons réalistes, il ne faut pas espérer beaucoup sentir le thé dans ce type de boissons.

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est l’absence de perles de tapioca dans cette boisson. Ici elles ont été avantageusement remplacées par des perles de fruits (ici au litchi puisque tel a été mon choix). Elles explosent en bouche, libérant un jus de fruit sucré et frais. Très agréable tant en texture, effet, qu’en goût.

Qualité plutôt correcte donc pour ces bubble teas qui devraient plaire au plus grand nombre et répondent sans doute au goût standard du genre.

Le mien m’a plutôt plu et rafraîchie donc mission accomplie.

Momen’Tea

101 Rue Berger  75001 Paris (Zone Rambuteau – Niveau -2 du Forum des Halles)

Métro ou RER Les Halles (lignes 1,4,7,11 et 14, RER A B et D)

Un Thé et un Dorayaki chez Pâtisserie Tomo

J’ai enfin passé la porte de chez TOMO tant loué, tant prisé, tant apprécié par mes coreligionnaires de Thé.

On entre dans une 1ère salle où sont exposés les thés Jugetsudo qui sont servis dans la maison de Thé et on apercoit d’entrée les pâtisseries dans leur vitrine.

Le lieu est un peu froid au 1er abord : murs en dégradé de beige, du bois blond partout mais qui ne réchauffe pas totalement l’atmosphère, carrelage gris au sol et pas d’effet tranché entre les tables et les chaises (2 bois proches mais différents).

Pour réhausser un peu tout ça, on a un canapé en tissu dans une des salles et des touches de couleurs grâce à une bibliothèque garnie de livres et de vaisselle, boîtes etc…

Bibelots colorés en forme de pâtisserie.

et des origami

Pour mon goût, mon ressenti personnel, je trouve que ce lieu manque d’âme, pèche par son côté « clinique » trop épuré. Ce n’est pas un lieu où j’ai trop envie de m’attarder de ce fait.

Je choisis sur carte un Dorayaki. J’avoue que j’ai l’habitude des Wagashi en terme de pâtisserie japonaise et que je vais être surprise.

J’ai opté pour le classique (japonais) et de saison, aux cerises et pâte Azuki.

Très visuelle, cette pâtisserie est servie dans une jolie vaisselle.

j’avais choisi un Sencha pour l’accompagner.

Le chéri avait lui opté pour un Dorayaki au Matcha

et pour l’accompagner un chocolat au sobacha.

Verdict…Chéri a eu le nez creux avec sa sélection !

Il faut reconnaître que je suis très chiante en pâtisserie et que j’aime principalement l’onctuosité en terme de textures. Donc même s’il était bon, mon Dorayaki ne m’a pas emportée.

Pour le sencha, le souci est que j’ai pu goûter ce thé Jugetsudo chez Jugetsudo et chez moi et que celui-ci m’a semblé un peu clairet et manquant de corps.

A contrario, j’ai adoré le chocolat au soba de mon chéri (rassurez-vous je n’en ai bu qu’une gorgée, il a pu en profiter !)

Et la crème au matcha de son Dorayaki offrait le velouté qui manquait au mien.

Je n’ai donc peut être pas fait les bons choix pour mon goût aussi je reviendrai tester les Dorayaki franco-japonais, qui semblent associer davantage de crèmes aux pancakes et je tenterai un des fameux chocolats maison (au matcha ou au soba ou hojicha).

Le service est attentionné et discret et les produits de grande qualité. Je dois donc revenir pour choisir des pâtisseries plus adaptées à mes papilles 🙂

Pâtisserie Tomo,

11 rue Chabanais  75002 Paris

Métro ligne 14  ou 7 Pyramides ou ligne 3 Quatre Septembre ou Bourse.

Ouvert du mardi au dimanche de 12h00 à 19h00

Un Thé chez Pekoe Tea à Edimbourg

Lors de mon voyage mi-mai en Écosse, je suis tombée nez à nez le 1er soir à Edimbourg avec cette boutique, sise au bout de la rue où je logeais.

Quelle bonne surprise dans cette région où l’on ne m’a servi que du blend en sachet accompagné de sucre en poudre et de lait.

J’y suis donc passée avec mon ami dès le lendemain matin à l’ouverture.

On peut y boire un thé et si on le souhaite choisir des douceurs.

Emy, la responsable de la boutique nous a parfaitement accueillis et nous a expliqué le concept de la marque.

Car si la boutique fête ses 6 ans, la société familiale, qui est aussi grossiste, existe depuis 2008. La maison se procure des thés équitables directement et majoritairement à la source et les met en pochette à Édimbourg.

La maison propose thés natures mais aussi rooibos et thés parfumés et bien entendu un choix de Teaware.

du plus classique au plus moderne.

Voici un aperçu de la carte de thés à consommer (il y a 8 autres pages). On apprécie au 1er coup d’œil la variété mais aussi les prix pratiqués qui restent très abordables.

Je jette mon dévolu sur un Dan Cong après avoir beaucoup hésité.

Emy m’apporte un joli bateau et la dégustation est en Gong Fu Cha dans une théière de Taïwan ( gros point positif, ici on n’essaie pas de nous leurrer, on nous dit que ce n’est pas de la terre de Yixing et c’est une honnêteté très appréciée).

Tous les gestes sont précis, maîtrisés et réalisés dans une grande simplicité et sans chichis ce qui est parfait.

J’ai un Dan Cong bien torréfié qui supportera parfaitement 3 infusions (il pouvait en faire davantage mais j’avais une ville à visiter 🙂 )

Côté vert, chez mon ami, c’est un peu moins parfait. Il a choisi un Tai Ping Hou Kui et le choix de la théière pose souci.

Car si la théière sans filtre permet à la feuille de bien se déployer et offre une bonne 1ère infusion, la seconde est fatalement sur-infusée et charpentée.

Le tout était néanmoins très honorable même la fin de théière.

Nous avons choisi 2 thés en boutique parmi la large gamme proposée.

Un taïwanais et le fameux thé écossais poussant près de la ville de Dundee, à Angus.Revues à suivre donc ^^

En boutique pas de jarres et pas de remplissage de sachets, tout est déjà pré-emballé.

Les conditionnements varient de 20 grammes à 100 g selon les thés.

J’ai hâte de goûter les 2 thés à la maison 🙂

Bref, PekoeTea est une chouette adresse dans la capitale écossaise.

Pekoe Tea

20 Leven Street
Edinburgh, EH3 9LJ
Scotland, UK
Tel : +44 1314771838
Ouvert du Lundi au Samedi de 10h à 18h et le dimanche de 12h à 17h
Arrêt de Bus : Tollcross (diverses lignes dont la 23 et 27)

Un brunch et un Thé chez Colorova

Dimanche 8 avril je suis allée prendre un brunch chez Colorova sur lequel je n’avais entendu que concert de louanges.

Le lieu est cosy, on y trouve un mélange de bois type « martelé » et de tables de jardin vertes.

Les fauteuils sont recouverts de tissus chamarrés hétérogènes. Colorova signifie multicolore en polonais CQFD 🙂

2 salles sont disponibles : sur rue ou sur cour sous une verrière.

Mon amie Valérie et moi avons opté pour le brunch Smiley. Et là commence les soucis. Car le personnel est aussi gentil que désordonné.

Normalement nous aurions dû avoir nos boissons (j’avais choisi un Darjeeling et Valérie un Genmaicha) et la corbeille de pains en 1er lieu assortie de ses confitures et pâtes à tartiner maison.

Mais on nous apporte le pain perdu et une compote de pommes avec de la crème chantilly ainsi qu’un jus de fraise et pomme.

J’ai adoré le pain perdu très moelleux, fin et pas trop sucré.

La compote était sympa même si le mix avec la crème fouettée ne n’a pas renversée (voilà, ici se cache un poke à M.Savourer le thé…)

Les confitures maisons sont délicieuses et d’une finesse incroyable tout comme la pâte à tartiner aux noisettes qui révèle idéalement le fruit à coque.

Pendant que l’on déjeune, on peut observer le ballet en cuisine et c’est bien sympa.

Une jeune femme se rend compte que nous n’avions pas eu la corbeille de pains, qu’on nous apporte. Composée de 3 types de pains qui n’avaient rien de particulier ni mémorable.

Après avoir mangé tout ceci, nous n’avions toujours pas notre thé, je l’ai donc réclamé et d’ailleurs par deux fois.

Notre plat arrive, une superbe et succulente mousseline de carottes aux asperges blanches et œuf poché. Un délice. Et une belle réussite visuelle également.

Et là, apparition de mon thé et de celui de Valérie ! Servi dans des théières en fonte, la maison de référence est ici Theodor.

Je goûte et c’est étrange car déjà la couleur ne ressemble pas à un Darjeeling mais le goût est assez oxydé et boisé.

Je regarde donc la feuille…

J’avais raison, nous sommes là sur un Oolong très oxydé. Correct mais ce n’est pas ce dont j’avais envie.

Valérie par contre avait bien son Genmaicha 🙂

Nous avons aussi dû demander nos desserts car le serveur ne savait plus si ils étaient compris dans la formule. Le dessert du jour est à la formule brunch et on nous annonce un crumble.

En fait un crumble revisité sur une brioche roulée. Difficile à manger avec une cuillère.

Je n’ai pas aimé mon dessert et Valérie non plus. Dommage.

Un Brunch en demi-teinte donc avec d’excellentes choses culinairement parlant mais au service très brouillon et mal assuré.

Une offre de pains qui pourrait être bien plus qualitative.

Je reviendrai pour un goûter avec ma fille pour tester les jolis gâteaux de la vitrine qui n’étaient malheureusement pas dans le brunch.

Colorova

47 Rue de l’Abbé Grégoire, 75006 Paris

Téléphone : 01 45 44 67 56

du mardi au dimanche de 9 h à 18h

Métro : St Placide – Ligne 4