Test & Avis – Smoky Lion – Cape and Cape

Je suis gâtée, mon facteur vient de m’apporter cette jolie surprise et je remercie Maria d’avoir pensé à moi car je n’avais pas pu me rendre à la soirée de lancement.

Smoky Lion… ce thé noir fumé au bois de goyavier est issu des hauts plateaux du Malawi et pourtant son nom m’évoque 2 contrées… éloignées du Malawi !

D’abord Taiwan… avec son Lapsang Crocodile probablement aussi fumé et féroce que le lion ^^ Mais plus généralement fumé à l’épicéa.

Mais aussi la Jamaïque avec la célèbre chanson du non moins célèbre Bob Marley : iron Lion Zion. J’ai donc une boite de thé qui donne envie de chanter et c’est pas mal du tout.

Belles feuilles longues et brunes à l’odeur très intense et fumée.

Cape and Cape nous indique que ce thé est le seul thé africain à être ainsi fumé.

Infusion de 2 minutes à 95°

Une magnifique feuille toujours aussi fumée mais mouillée fait son apparition.

Et la belle couleur ambrée est un appel à la consommation.

Je suis d’abord surprise car au goût je m’attendais à quelque chose de plus innocent en terme de goût fumé. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs, sans doute à cause du goyavier que j’imaginais tout doux.

Le fumé est donc bien présent sans être trop fort, la base de thé est douce et fondante et contrebalance bien l’ensemble.

Les notes de tête sont donc tout naturellement bien boisées et légèrement épicées.

On sent une base de thé qualitative et fine. Et cette alliance est franchement très réussie.

Pas un thé que je boirai au petit déjeuner mais il est parfait avec un comté ou un cantal (déjà testé ce midi) et je l’imagine parfaitement accompagner bon nombre de mes repas ou après-midis.

Mode de préparation : à l’occidentale, en théière en verre

Température de l’eau : 95° c

Temps d’infusion :  2 minutes

Prix de ce thé :  15,20 € les 70 g en boîte rechargeable ou 11 € les 70 g en vrac

Où  l’acheter:  ici chez Cape and Cape

Publicités

Test – Pouchkine – Betjeman & Barton

Un thé parfumé que j’ai beaucoup aimé,que je continue à apprécier et auquel je n’ai pourtant jamais consacré d’article ici…

Rectifions donc cela de suite d’autant que le 7 janvier est la date du Noël Orthodoxe russe (en raison de l’utilisation du calendrier Julien) et que B&B a choisi le nom du célèbre écrivain russe pour son thé « goût russe ».

pouchkine-betjeman-barton-4

Rien d’exceptionnel dans la feuille coupée, c’est un classique blend de thés de Chine et de Ceylan .

Je l’infuse à 90° et 3 minutes.

pouchkine-betjeman-barton-1

Betjeman & Barton nous joue la carte des cachotiers en refusant de dire ce que contient le blend en plus de bergamote et d’autres d’agrumes.

pouchkine-betjeman-barton-0

Ce thé est à la carte de la maison depuis plus de 40 ans.

La liqueur est d’un brun ambré classique pour un thé de Ceylan et de Chine.

pouchkine-betjeman-barton-2

Le goût de ce thé est légèrement fumé et à ce titre il est proche du thé de Mariage Frères, Tzar Alexandre. Mais pas de pointes argentées dans Pouchkine, ni à priori de Lapsang Souchong dans la base…

pouchkine-betjeman-barton-3

L’aromatisation est fine et délicate, les agrumes que je crois détecter sont la bergamote, le citron et l’orange.

bref, matin ou après-midi un thé parfumé intemporel et raffiné.

pouchkine-betjeman-barton

Mode de préparation : à l’occidentale en théière porcelaine

Température de l’eau : 90°c

Temps d’infusion : 3 minutes

Prix de ce thé : 6,14 € les 100 g en vrac

Où l’acheter : ici chez Betjeman & Barton

Lapsang Souchong – Christine Dattner

Pas hyper vaillante ce matin, j’ai hésité à me faire un thé vert japonais, pour dire à quel point je ne suis pas moi même 🙂

Finalement, j’opte pour ce sachet  de thé Lapsang Souchong envoyé par Jessica. Merci encore Jessica.

laps souch

Mais comme je n’ai bu que des thés en sachet depuis 4 jours, je décide de régler son compte à celui- ci en l’éventrant, hop, I The Ripper. D’abord parce que le sachet ressemble à de la toile de jute et ne me plaît pas trop (Mariage a les mêmes dans sa gamme sachets pour certains distributeurs) et aussi parce que je veux pouvoir regarder les feuilles.

Mon appareil ayant décidé de prendre toutes les photos des feuilles sèches floues…et la patience n’étant vraiment pas ma qualité première…vous saurez juste qu’elles étaient assez courtes et courbées, très noires et qu’elles sentaient faiblement la fumée. J’infuse 5 minutes à 95°.

La feuille mouillée se laisse photographier et voilà.

laps souch 5

La liqueur est assez sombre mais reste translucide, je peux voir le fond de ma tasse.

laps souch 3

Au goût on obtient un Lapsang Louchong assez faible en goût fumé, il plaira à ceux qui n’aiment pas une fumée trop prononcée. Selon moi,  il est idéal pour un novice qui voudrait débuter avec ce type de thé qui fait peur à pas mal de monde. Le site argue que ce thé est moyennement fumé au bois d’épicéa, je dirais faiblement plus que moyennement.

De corps ultra léger (mais aussi légèrement dosé à 2 grammes, c’est ce qu’indique le sachet), il est facile à avaler même le matin. Cependant, et c’est une réserve de taille, il n’a absolument pas le côté enveloppant et moelleux si caractéristique de beaucoup de Lapsang Souchong. Personnellement, c’est cette dissonance entre le goût fumé souvent puissant et le moelleux exceptionnel de ces thés qui me fait les apprécier.

Je dirais donc qu’il s’agit d’un thé tout à fait décent pour un thé en sachet, que nous n’avons pas ici de poussière de thé mais bien des petites feuilles ce qui est très bien. Si vous débutez en Lapsang Souchong, courez l’acheter car il est absolument parfait. Si vous êtes plus avancé, il n’est pas du tout pour vous.

laps souch 4

Mode de préparation : mode occidental , en mug avec infuseur

Température de l’eau : 95°

Temps d’infusion :  5 minutes

Prix de ce thé :  5,70 € pour ? sans doute 100 grammes mais pas spécifié sur le site

Où l’acheter :http://fr.christinedattner.com/the-noir/1445642.html