Test & Avis – Diamant Noir – Goutte de Thé

Après le très bon Diamant Vert, je teste enfin le Diamant Noir issu du même jardin et de ma commande Goutte de Thé.

Ce thé chinois est une qualité premium et provient lui aussi de Guizhou.

Goutte de Thé ne donne pas d’autres informations hormis que les feuilles de thé sont soigneusement cueillies à la main au printemps.

Ce thé est façonné en toute petites perles roulées un peu comme un Oolong mais en bien plus petit. J’imagine que c’est de sa forme que ce thé tire son nom même si je me sens peu l’âme d’un acheteur anversois de diamant !

L’infusion offre une robe d’un orange pâle et translucide et très fluide.

 

La feuille se déplie facilement dès la 1ère infusion et totalement dès la seconde.

Je ne vais pas ménager davantage le suspense intenable…j’ai bien moins apprécié ce diamant noir que son homologue vert.

J’ai bien relevé la note florale mise en avant par la marque mais je ne l’ai pas trouvée si tranchée et la note pyrogénée, trop importante, de ce thé m’a un peu gênée tout au long de la dégustation.

La texture est fluide et limpide et la longueur en bouche moyenne.

Soit je suis passée à côté de ce thé soit il n’est pas fait pour moi mais une chose est certaine : c’est bien dommage.

Mode de préparation : mode gong fu cha en infusions courtes et multiples en théière kyusu céramique.

Température de l’eau : 90° c

Temps d’infusion : 1 minute puis 1 et 1 (3 infusions)

Prix de ce thé :  9,90 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Goutte de Thé

Publicités

Test & Avis – Vietnam Shan Tuyet Pai Hao Black Tea – What Cha

Comme cela ne se voit absolument pas, nous sommes ici en présence d’un thé noir vietnamien originaire d’une plantation située à plus de 1300 mètres d’altitude dans la montagne Tay Con Linh  (région de Ha Giang).

Ce thé est une variété Camellia Sinensis native du Vietnam, le pubilimba.
On admire des feuilles vert foncé et vert clair très bouclées et volumineuses, un peu duveteuses.

Je les infuse presque comme requis à 95°et 2 minutes.

Les feuilles se déploient et prennent leurs aises. On les découvre entières et plutôt grandes.

La liqueur est d’un orange pâle.

Parlons du goût à présent : surprenant. A peine le breuvage a-t-il atteint ma langue que j’ai été assez étonnée des notes développées par ce thé.

Contrairement aux descriptions de What Cha, je trouve ce thé plutôt boisé en attaque, sur des saveurs d’écorce sèche et de mousse.

La touche fruitée est présente dans un second temps et sucre légèrement la boisson. Pour mon palais elle reste dans l’ensemble de la dégustation plutôt anecdotique.

Ce thé possède une grande profondeur et est très texturé. Il n’est pas exagérément complexe mais se décompose toutefois en couches successives de saveurs, intenses et pénétrantes.

Tout ceci en réalisant l’exploit d’être relativement doux, surtout pour un thé vietnamien (j’ai tendance à les trouver un peu charpentés en général) et de très bien ré-infuser.

Ses saveurs perdurent bien en bouche également.

Je l’ai vraiment beaucoup apprécié et j’ai adoré être surprise !

Mode de préparation : mode Gong Fu Cha , en théière en verre

Température de l’eau : 95°c

Temps d’infusion :  2 minutes (4 infusions)

Prix de ce thé : 7,93 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez What Cha

Test & Avis – Bourgeons Dorés de Longlin – Thé Câlin

Thé du matin par excellence, ce thé noir de cultivar Bai Hao certifié biologique est originaire du district de Longlin.

Le jardin biologique Yaming est situé dans le nord-ouest de la province du Guangxi, dans une zone montagneuse (500 à 1200 mètres d’altitude) principalement peuplée par l’ethnie minoritaire zhuang.

Il se compose de jolis bourgeons dorés et chocolat plus deux feuilles.

J’infuse à 90° et comme requis en gong fu cha.

La liqueur obtenue est vite brune et profonde.

Les feuilles se déplieront bien à la 4ème infusion.

Relativement tannique, ce thé révèle un fort caractère.

Il ne rentre pas dans les profils de thés noirs chinois que j’affectionne (les qimen ou les thés aux liqueurs moins lourdes, plus chocolatées)

A contrario, ces bourgeons dorés de Longlin se rapprochent d’un certain type de Yunnan que j’apprécie le moins : un peu âpres, corsés avec des notes végétales portées sur l’eucalyptus et un fort malt.

Malgré tout, ce thé reste rond en bouche et ne présente pas d’amertume.

Sa longueur en bouche est très bonne.

Il n’est juste pas dans le profil aromatique que j’affectionne et de surcroit je deviens difficile en thés noirs, mes goûts ont changé.

Mode de préparation : mode Gong Fu Cha en infusions multiples , en théière yixing

Température de l’eau : 90°

Temps d’infusion :  40 s, 50 s, 1 minute puis 2 minutes  (4 infusions)

Prix de ce thé : 9 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Thé Câlin

 

Test & Avis – 1983 Sun Moon Lake Aged Black Lot 486 – Taiwan Tea Craft

Je remercie Fabrice pour m’avoir adressé ce thé âgé de 1983.

Ce thé n’est plus au catalogue de Taiwan Tea Craft mais un autre lot est disponible. Les Sun Moon Lake sont des thés issus de la province de Nantou à Taïwan. Ce sont des thés que j’apprécie beaucoup.

La particularité additionnelle de celui-ci est sa date de récolte et ce thé a été vieilli.

Les feuille sont courtes et d’un brun moyen, d’un aspect un peu poussiéreux.

J’infuse à 95° et 2 minutes.

Les feuilles infusées reprennent un coloris noir extrême et c’est souvent le cas avec les thés âgés.

La liqueur est quant à elle d’un ambré profond, tirant fortement sur le rouge.

Sa texture est fluide, sans grande épaisseur.

Le goût de ce thé est d’une douceur absolue, sans aucune amertume. Des notes franches boisées amorcent la dégustation et sont rapidement dépassées par de puissantes et profondes notes terreuses.

De petites touches grainées, sableuses restent en gorge après dégustation.

La longueur en bouche est moyenne et les ré-infusions possibles mais de nombre limité.

Thé intéressant plus que captivant, je préfère les Oolong âgés aux thés noirs âgés pour une tenue plus importante en bouche.

Mode de préparation : en mode occidental, en théière en verre

Température de l’eau : 95° c

Temps d’infusion : 2 minutes et 3 minutes (2 infusions)

Prix de ce thé :  9,50 USD les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Taiwan Tea Crafts pour le nouveau lot

Test & Avis – Korea Jeong Jae Yeun’s Hwangcha Balhyocha Tea – What Cha

Je n’ai pas d’infos sur ce thé car il n’est plus sur le site de What Cha. Je remercie Fabrice qui m’en a envoyé de belles feuilles.

Très longues et torsadées, leur noir brillant appelle à l’infusion.

Les Balhyocha sont des thés coréens qui parfois peuvent être classifiés Oolong ou… thés jaunes…..ou noirs… bon….à l’œil, je perçois un thé noir mais infusons-le à 95° et 2 minutes.

On obtient une belle robe ambrée mais pâle.

Je réalise 3 infusions à des temps divers.

Au goût j’obtiens de belles notes cacaotées mais toutes douces, doublées de notes fruitées, exotiques comme de la papaye ou de la grenade.

Le tout est très léger et surtout étonnamment lisse. Le thé réinfuse plutôt bien à ma grande surprise et conserve une grande légèreté et douceur.

Très intriguée par ce thé jaune, noir et Oolong je suis allée rechercher des infos sur le net anglo-saxon et voici une sorte de synthèse  des infos trouvées sur World of Tea :

Balhyocha (발효 차) se traduit par «thé fermenté», ce qui se réfère en fait au «thé oxydé». Cela signifie que tout thé oxydé est un balhyocha, y compris un hwangcha.

Hwangcha est un type de thé jaune, transformé comme un thé vert, mais avec une étape supplémentaire consistant à laisser fermenter les feuilles en les empilant (autour de 70 cm souvent mais pas exclusivement), ce qui les jaunit et les oxyde légèrement.  Les feuilles ne sont pas roulées ou flétries comme les Oolongs.La majeure partie de l’oxydation et de la fermentation a lieu dans ce processus d’empilement . Le hwangcha coréen n’est pas soumis au processus de fixation qui tue les enzymes. 

J’espère ne pas avoir commis de contresens entre les termes chinois, coréens et anglais… sinon merci de me faire signe !

Pour moi c’est un thé noir très léger.

Mode de préparation : mode occidental en infusions multiples , en théière kyusu en céramique

Température de l’eau : 95°

Temps d’infusion :  2minutes  puis 3 minute puis 3 minutes (4 infusions)

Prix de ce thé : aucune idée

Où  l’acheter: chez What Cha, s’il revient pour 2017

Test & Avis – Qimen Mao Feng Prestige – Thé Câlin

Séduite par les Keemun (Qimen), j’avais choisi ce grand cru dans la liste des échantillons offerts lors de ma dernière commande Thé Câlin.

Ce fameux thé chinois  pousse dans les jardins de Gu Dao situés dans la province de l’Anhui, dans les montagnes Huang Shan.

Les keemun – et celui-ci ne fait pas exception- se distinguent par une feuille très fine. A l’ouverture du sachet une très forte et délicieuse odeur de cacao affleure les narines.

J’infuse 1 minute en Gong Fu Cha et obtiens une liqueur brune, aux reflets orangés.

L’attaque porte sur des notes de pain aux céréales grillées. Cette sensation perdure, amoindrie, sur la durée de la dégustation.

Rapidement, les notes de cacao amer investissent les papilles et contrebalancent harmonieusement les notes grillées.

Comme très souvent avec les keemun, la part florale est également importante. Des pointes de rose sont facilement détectables en fin de gorgée et ce sont ces notes qui perdurent bien après avoir avalé le contenu de sa tasse.

Ce thé réinfuse parfaitement jusqu’à 4 infusions et sa tenue est excellente.

Même s’il s’agit d’un grand cru et que j’ai beaucoup apprécié ce thé, je lui ai toutefois préféré le Joyau Céleste de Qimen. Mais celui-ci arrive en bonne place juste derrière !

Mode de préparation : GongFuCha, en théière en céramique

Température de l’eau : 85° c

Temps d’infusion : 1 minute puis 1 et 2 (4 infusions)

Prix de ce thé :  22 € les 100 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Thé Câlin