Test & Avis – Cui Feng 2018 Gaoshan de Printemps – Kancha

Second thé de ma commande Kancha et  je dois dire que rien qu’à l’ouverture du sachet, je suis déjà enivrée et hypnotisée. Quel parfum, je me régale d’avance.

Ce Oolong peu oxydé (entre 15 et 20%) provient d’une culture biologique de haute altitude. Récolté à 1850 mètres, dans les montagnes Hehuan, ce thé bénéficie donc d’un terroir bien rocailleux.

Je l’infuse à 95° et 1 minute.

On voit qu’il n’a pas tout offert en voyant la feuille encore roulottée.

La liqueur est d’un jaune ostentatoire !

Je ne suis pas du tout déçue par son goût, plus subtil pourtant que ce que son parfum laissait présager.

Mais quelle finesse et délicatesse dans cette tasse !

Une brassée de fleurs timides en attaque puis la tasse s’équilibre sur des notes beurrées qui les portent, les mettent en valeur et les tapissent dans toute la bouche.

C’est un thé délicieux qu’on peut infuser longuement, les infusions successives offrant une expérience assez constante.

Toujours ravie après ce second thé Gaoshan de Kancha donc.

Mode de préparation : mode occidental en infusions longues et multiples en hohin en terre, intérieur émaillé.

Température de l’eau : 95° c

Temps d’infusion : 1 min puis 45 s (6 infusions)

Prix de ce thé :  5,80 € les 15 g en vrac (17 € les 50 g)

Où  l’acheter: ici chez Kancha

Publicités

Test & Avis – Red Jade – Tea Project

La petite société qui souhaitait proposer des thés natures de qualité a réussi sa levée de fonds via KissKissBankBank et y ayant contribué, j’ai reçu il y a quelques jours les compensations prévues.

Rappel de l’idée  –> faire découvrir des thés de qualité, en infusion à froid, faciles à réaliser et à emporter partout.

Vous savez que j’étais enthousiaste. A réception du paquet, je le suis moins.

Je me rends compte que le thé Sun Moon Lake a été renommé du nom de l’hybride théier taïwanais Red Jade, pourquoi pas puisque les Sun Moon Lake peuvent être des Red Jade (aka T18).

Mais il ne s’agit pas que d’un nouveau nom, car le thé, même si c’est un Sun Moon Lake (région de Nantou) n’est plus celui que j’avais goûté puisque je trouve en lieu et place un sachet avec du thé CTC.

Après entretien avec Tea Project, des contraintes techniques diverses les ont obligés à modifier certains paramètres : plus de thé préconisés par Stéphane Erler et le Red Jade a du passer à la moulinette.

Qu’à cela ne tienne, goûtons !

Infusion température ambiante dans la jolie bouteille. Je ne respecte pas la durée de 3 à 4 heures préconisée par Tea Project.

Avec du CTC, à moins d’adorer l’astringence ou souhaiter voir tomber toutes ses dents, même à froid, on va se calmer et rester sur 2 heures et demie.

Alors…belle couleur typique des thés noirs taïwanais.

J’éventre le sachet même si je sais que cela ne sera pas photogénique.

Au goût, c’est correct et se laisse boire, on trouve les notes compotées de la prune et de l’abricot accompagnées de touches longues florales. L’ensemble est toutefois quand même un peu plat.

Mais on sent aussi une astringence fine mais  persistante tout au long de la dégustation. Ceci est dû au type de théiers sélectionnés, les T18 qui possèdent cette caractéristique dû à leur variété mi-locale, mi-Assamica. Mais aussi et surtout, cela est très accentué par le fait que le thé ait été mouliné. On ne devrait pas, à froid,avoir cette astringence si les feuilles avaient été entières.

Concrètement sans être désagréable au goût, cela n’a donc rien à voir avec une infusion à froid de thé en feuilles entières.

Tea Project a dû vouloir à tout prix faire rentrer les feuilles (longues, noires et torsadées d’un Red Jade, voir à quoi ressembles ces feuilles ici) dans les mini sachets destinés à entrer dans la bouteille pré-sélectionnée, de 500 ml. Elles y sont donc entrées.Vaille que vaille.

Pour ma part, je préfèrerais à l’avenir mettre des feuilles libres de mes réserves de Red Jade dans la bouteille et filtrer l’ensemble à la sortie.

SI je devais noter je mettrais un 11/20. Intérêt très modéré pour ce thé, je testerai le Jin Xuan, qui lui a pu rester en feuilles car roulées , très prochainement.

Et je vous donnerai lors de ce second test mon avis final sur le concept Tea Project.

Mode de préparation : infusion à température ambiante en bouteille en verre

Température de l’eau : ambiante

Temps d’infusion :  2,5 heures

Prix de ce thé :  pas encore en vente

Où  l’acheter: prochainement chez Tea Project

Test & Avis – Fushoushan High Mountain Winter Oolong Tea lot 651-Taiwan Tea Crafts

Ce thé d’hiver a été récolté en octobre 2017, à une altitude de 2100 mètres, dans le comté de Taichung.

Il s’agit d’un terroir Lishan et le cultivar utilisé est un Qing Xin.

On observe une jolie feuille roulée très verte.

Que j’infuse à 95° et 1 minute en Gong Fu Cha en théière taïwanaise.

La première infusion détend déjà bien les feuilles, bien dentelées et plutôt grandes.

La liqueur est d’un jaune pâle et brillant.

Je ne suis jamais déçue avec les Oolongs de TTC. Et j’aime beaucoup les Lishan.

J’aime ce thé frais, léger et si subtil.

Celui-ci est un peu plus épais que ceux auxquels je suis accoutumée , plus capiteux en goût aussi.

Les notes rappellent aisément l’osmanthe combiné à un fruit gorgé d’eau comme la pastèque ou encore le concombre.

Le tout est donc assez équilibré.

Le goût perdure en bouche plutôt bien et les réinfusions sont très bonnes, comme pour tout bon Oolong taïwanais qui se respecte !

Un bon thé, chaudement recommandé.Les Oolong d’hiver valent le détour.

Mode de préparation : Mode Gong Fu Cha en théière en terre

Température de l’eau : 95°c

Temps d’infusion :  60 secondes (5 infusions)

Prix de ce thé : 17 USD les 50 g

Où  l’acheter: ici chez Taiwan Tea Crafts

Test & Avis – Lala Mountain Honey Gaoshan – Kancha

1er thé de ma toute récente 1ère commande chez Kancha.

Ce thé taïwanais certifié biologique est originaire de la région de Fuxing. Il a été récolté à 1400 mètres d’altitude, dans la montagne Daguan.

Le cultivar utilisé pour ce Oolong faiblement oxydé est le Qing Xin.

On observe une classique feuille verte roulée en petites billes.

Je choisis ma théière taïwanaise pour ce thé de même origine et on part sur un Gong Fu Cha. 95°, 45 secondes.

Jolie liqueur fluide et jaune pâle.

Ce thé est très fin, il offre de très fines saveur florales, délicates. La liqueur est légèrement veloutée.

Je décide de le pousser à 1 minute en seconde infusion.

La feuille se déroule et laisse apparaître une taille conséquente.

Les saveurs sont décuplées après ce traitement et la note fleurie envahit la tasse : il est clair que l’osmanthe que j’avais du mal à nommer sur la première infusion est l’invitée d’honneur.

La seconde note est miellée, mais légère, peu sucrée.

La texture a gagné en épaisseur et en moelleux. C’est assez impressionnant d’ailleurs.

La longueur en bouche est intense mais ne se fait pas sur l’intensité de la note florale. Elle se fait sur la note florale atténuée en longueur mais décuplée en durée.

Ce thé réinfuse un nombre de fois impressionnant (6 pour moi). J’ai tendance à davantage l’apprécier sur une infusion plus courte, les saveurs sont atténuées mais bien plus délicates et fines.

Un excellent thé. Je suis très contente de ma première rencontre avec les thés sélectionnés par Kancha.

Mode de préparation : mode occidental en infusions longues et multiples en théière en terre.

Température de l’eau : 95° c

Temps d’infusion : 45 s puis 1 min puis 45 s (6 infusions)

Prix de ce thé :  6,90 € les 15 g en vrac (20,40 les 50 g)

Où  l’acheter: ici chez Kancha

Test & Avis – Li Shan Oolong – What Cha

Ce provient d’une récolte du printemps 2017 réalisée à plus de 2000 mètres d’altitude dans  la province taïwanaise de Nantou.

Le thé Li Shan tire son nom de la montagne éponyme.

Ce thé va me permettre de baptiser ma tasse Léa Daviller fraîchement arrivée. Elle fera l’objet d’un billet dédié en septembre prochain.

Nous avons donc une feuille roulée bien verte, très peu oxydée où l’on décèle quelques tiges apparentes.

Je l’infuse à 95° et 1 minute.

La feuille se déplie plutôt bien à la première infusion.

La liqueur est d’un jaune moyen.

Au goût, aucune déception, nous sommes sur un thé bien texturé autour du moelleux.

Les notes d’attaques se font sur la note florale (muguet, chèvrefeuille, lys) mais rapidement, des notes de fruits à coque les rattrapent pour peu à peu les dépasser.

Les infusions suivantes sont tout aussi excellentes et vont révéler de petites touches fruitées de citron doux ou bergamote.

Sans faiblir, ce Oolong supporte 5 infusions.

La longueur en bouche est très bonne.

Un très bon thé.

Mode de préparation : Mode Gong Fu Cha en théière en terre

Température de l’eau : 95°c

Temps d’infusion :  60 secondes (5 infusions)

Prix de ce thé : 6,74  € les 25 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez What Cha

Test & Avis – Dayuling High Mountain Winter Oolong Tea lot 650 – Taiwan Tea Crafts

Ce thé d’hiver de cultivar Qing Xin nous arrive de la région du comté de Hualien, d’un jardin situé à 2100 mètres d’altitude.

On a une jolie feuille roulée, très verte, peu oxydée.

On infuse à 95° et 50 secondes.

On récupère une feuille encore peu dépliée, ce qui est logique. On observe des tiges.

La liqueur est elle d’un jaune net, peu timide et limpide.

La tasse est fleurie, typique des excellents Oolong de haute montagne, très fraîche,ample, enveloppante.

Un bouquet de fleurs d’osmanthe et de lilas emplissent la bouche pour monter en puissance, infusion après infusion.

De petites touches fruitées, de pêche, plus timides et timorées essaient de se frayer un chemin sans toutefois parvenir à s’imposer face à cette brassée de fleurs fraîches.

La texture est douce, lisse et veloutée.

Réinfusions multiples très satisfaisantes et longueur en bouche excellente.

Un régal de fraîcheur.

Mode de préparation : en mode Gong Fu Cha en théière en terre

Température de l’eau : 95° c

Temps d’infusion :  50 secondes (5 infusions)

Prix de ce thé : 19 USD les 25 g

Où  l’acheter: Ici chez Taiwan Tea Crafts