Test & Avis – Easter Tea – Dammann Frères

C’est le moment ou jamais n’est-ce pas ? Voici le thé de Pâques version Dammann Frères qui m’a été adressé par la maison parisienne.

Merci Sandrine d’avoir pensé à moi bien que je n’ai pas pu venir à la dégustation des nouveautés mi mars.

Une jolie boîte classique de forme mais pas en illustration : elle réveille cette boîte Or aux jolies fleurs fuchsia (ce sont des églantines dirait-on ?).

A l’ouverture l’odeur est enivrante à double titre : forte mais je sens une sorte de vapeur d’alcool dans l’air.

Au nez c’est sucré et vanillé en plus d’être alcoolisé 😀

J’infuse mais moins chaud et moins longtemps que préconisé, à 80° et 2 minutes car je ne veux pas être trop gênée par l’aromatisation qui semble puissante.

Buvant désormais très peu de thés aromatisés, je suis devenue hyper sensible aux aromatisations à base d’huiles essentielles (qui, je le rappelle, constituent la quasi totalité des aromatisations puisque les fleurs et les fruits parfument peu un blend sauf si de grandes quantités sont utilisées ce qui rendrait le blend inabordable en terme de coût. Les blends réalisés au seul contact de fleurs sont généralement les thés au lotus, au jasmin ou à la rose)

Après ma très précautionneuse infusion, voici la feuille détendue.

Le blend reste élégant une fois mouillé et la liqueur est ambrée.

J’ai bien fait d’infuser à ma manière car l’aromatisation reste très présente mais agréable et bien tonique.

Indéniablement gourmand, ce thé est assez équilibré. En note de fond, le chocolat et une pointe de cerise acidulée (le marasquin probablement) et citronnée (le naranquilla peut être bien mais je ne connais pas ce fruit exotique) et dans le rôle de la star, en note de tête, une vanille sucrée.

Et la base ? le thé en somme ? il est là, sans mal détectable, doux et rond et je l’imagine comme d’habitude originaire de Sri Lanka et de Chine. La base est ici la facilitatrice de l’aromatisation, réussie.

Un agréable thé gourmand à ne pas infuser trop longtemps ni trop chaud.

Mode de préparation : à l’occidentale, en mug avec infuseur

Température de l’eau : 80° c

Temps d’infusion :  2 minutes

Prix de ce thé :  12,50 € les 125 g en boîte

Où  l’acheter: ici chez Dammann

Test & Avis – Vanille & Pamplemousse – Whittington

Oh le beau nom de marque qui fleure bon le Royaume de sa gracieuse majesté ! Et bien raté c’est italien, la marque de thé « haut de gamme »de Luigi Lavazza et exclusivement réservé aux professionnels.

vanille-pamplemousse-whittington

Trouvé dans un café (avec de belles tables en faux bois …faut arrêter les mecs… mettez du bois ou pas…mais pas ces horreurs de trompe l’œil à 2 balles), j’opte pour un thé blanc parfumé.

Proposé dans un sachet alvéolé de qualité, on aperçoit de la feuille coupée et des morceaux de fruits séchés.

L’odeur est forte en pamplemousse et vanille.

vanille-pamplemousse-whittington-0

On m’amène de l’eau bouillante ^^ j’attends quelques minutes avant d’immerger le sachet pour 2 minutes.

vanille-pamplemousse-whittington-3

Voyons cela… je pose le sachet mouillé sur l’emballage pour ne pas abîmer la belle table de booooooââââââ 😀

vanille-pamplemousse-whittington-2

La liqueur est très orangée.

vanille-pamplemousse-whittington-4

Au goût ……..c’est compliqué….je n’ai pas pu l’infuser correctement mais je sens bien toutefois que l’aromatisation est sur-représentée…surtout en vanille. Une vanille bien « bourrine ». Je ne crois pas me tromper en disant qu’il s’agit d’un arôme non naturel ici.

Le pamplemousse est aux abonnés absent par contre, ou très très léger pour être précise.

La base de thé blanc est très peu présente, elle aussi.

Bref…je ne connaissais pas et bien à présent je connais.

vanille-pamplemousse-whittington-1

Thé Whittington

à boire dans les cafés partenaires.

3,50 € la petite théière environ

Test – Toit du Monde – George Cannon

Bon, ce thé m’a adorablement été adressé par Cidö qui l’a beaucoup aimé.

Du coup je suis bien chagrine de ne pas lui avoir trouvé les mêmes qualités mais il a eu la malchance d’être dégusté le lendemain de Miss Dammann et surtout après Le Joueur de Flûte des Jardins de Gaïa qui propose les mêmes saveurs.

Toit du Monde - George Cannon 2

La base est ici différente puisqu’il s’agit d’un Oolong mais il contient aussi du thé vert au jasmin. Il est aromatisé à la vanille et à la bergamote et agrémenté de fleurs de lavande..

La couleur est d’un vert un peu triste.

Toit du Monde - George Cannon

La liqueur obtenue après infusion à 90° et 3 minutes est d’un jaune un peu sépia.

Toit du Monde - George Cannon 0

Toutes les promesses sont tenues : jasmin, vanille et bergamote , tout est là. Mais la base de thé est quasi absente en revanche.

Les saveurs sont si harmonieuses, tellement en osmose qu’elles constituent un jus assez aromatique mais monochrome, assez plat, sans grand relief (voire sans relief du tout pour mon palais).

On peine à isoler les saveurs une par une même si on les reconnait toutes dans cet assemblage.

Toit du Monde - George Cannon 3

Très doux, il se laisse boire aisément mais davantage comme une eau de fruits que comme un thé.

Pour le toit du monde je m’attendais à un peu plus d’effets vallonnés.

Toit du Monde - George Cannon 1

Mode de préparation : mode occidental , en théière céramique

Température de l’eau : 90°c

Temps d’infusion :  3 minutes

Prix de ce thé :  aucune idée

Où l’acheter : chez George Cannon

Test – Le Joueur de Flûte – Les Jardins de Gaïa

Tout d’abord, merci à Alain de m’avoir laissé la fin de son échantillon de ce thé. Sa revue est disponible ici.

Ce thé est un thé bio, comme toutes les créations et les sélections Les Jardin de Gaïa. Il s’agit ici d’une base de thé vert du Vietnam, issu de théiers sauvages.

Le Joueur de Flûte - Les Jardins de Gaïa

Ce thé est parsemé de fleurs de lavande, de souci et de bleuet et aromatisé à la vanille et à la bergamote. Il semble que seule l’essence de vanille utilisée ne provienne pas de l’agriculture biologique – si je lis correctement l’étiquette.

Ce thé vert est plutôt foncé et le blend est visuellement très beau.

Le Joueur de Flûte - Les Jardins de Gaïa 2

Infusion de 3 minutes à 85° où la verdeur des feuilles refait apparition.

Le Joueur de Flûte - Les Jardins de Gaïa 0

Toujours aussi beau, ce mélange.

Le Joueur de Flûte - Les Jardins de Gaïa 1

Nous sommes donc en présence d’un bon thé aromatisé, la part belle reste au thé vietnamien qui a une légère astringence pas du tout désagréable.

La bergamote est ici une bergamote vive, piquante, acidulée. Presque plus sur la note florale que fruitée (certaines bergamotes sont plus fruitées et d’autres plus florales, d’après mon expérience avec les thés Earl Grey).

La vanille est elle aussi plus orchidée que gousse vanillée. Je ne détecte pas spécialement la lavande en revanche mais cela n’a aucune importance.

J’ai aimé ce thé très tonique et vivifiant, impeccable pour boire l’été.

Le Joueur de Flûte - Les Jardins de Gaïa 3

Mode de préparation : mode occidental , en mug en verre avec infuseur

Température de l’eau : 80°c

Temps d’infusion :  3 minutes

Prix de ce thé :  8,00 € pour 100 g en vrac

Où l’acheter : Ici chez les Jardins de Gaïa

Test – Thé des Concubines – Le Palais des Thés

Voilà un thé arrivé chez moi sous cette forme, dans son petit pot de verre et apporté par ma Maman dont vous pouvez ici admirer l’écriture pointue.

Thé des Concubines - Le Palais des Thés

Je n’avais jamais goûté ce fort célèbre thé et lui en avais demandé un peu.

J’admire donc un thé aux feuilles très disparates : longues, courtes, noires, vertes et chocolat. Des écorces d’agrumes et des pétales de fleurs beiges accompagnent joliment ce fier camaïeu.

Car contrairement à ce que Maman a écrit sur le pot, ce blend est un mélange de thé noir et de thé vert, tous deux originaires de Chine.

Thé des Concubines - Le Palais des Thés 0

J’infuse à 90° et pendant 4 minutes, moins chaud et moins longtemps que ce que préconise Le Palais des Thés mais je n’aime pas aller dans des températures trop élevés dans les blends contenant du thé vert.

Thé des Concubines - Le Palais des Thés 1

Voici la feuille mouillée avec les écorces d’orange gorgées d’eau et bien réhydratées.

Thé des Concubines - Le Palais des Thés 4

La liqueur est d’un orangé franc.

Thé des Concubines - Le Palais des Thés 2

Bien ambré même.

Je ne m’attends à rien de bien transcendant et je crains la sur-aromatisation…et là…je suis surprise ! Et en bien !

Thé des Concubines - Le Palais des Thés 3

La base de thé n’a rien d’exceptionnelle mais elle est perceptible, assez voire très neutre mais existante.

Je n’ai pas l’impression de boire du parfum et ça c’est bien, je commençais à désespérer de mon palais, devenu trop sélectif.

Là où cela se gâte pour moi, c’est dans la dissociation des saveurs car, si je perçois des notes fruitées et florales, je peine vraiment à les distinguer unitairement.

Une pointe de vanille sans doute et d’agrumes mais pour le reste, c’est plus compliqué.

Le Palais des Thés nous indique que le blend est aromatisé à la cerise, la mangue et la vanille.

Pas mal ce petit thé pour clore une journée.

Thé des Concubines - Le Palais des Thés 5

Mode de préparation : à l’occidentale, en théière en porcelaine

Température de l’eau : 90° c

Temps d’infusion :  4 minutes

Prix de ce thé :  7,50 € les 100 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Le Palais des Thés

Test – Célébration – Theodor

Pour Pâques, buvez du thé.Et du thé aux noisettes tant qu’à faire.

Aujourd’hui c’est thé parfumé de chez Theodor. Pourquoi ? parce que j’ai toujours trouvé que ce thé aux noisettes et à la vanille a un petit goût chocolaté …

Célébration - Theodor

Une petite feuille coupée sans ajout de fleurs, juste des huiles essentielles.

85° degrés, de l’eau, 4 minutes plus tard, la feuille est bien vilaine.

Célébration - Theodor 2

Une belle liqueur sombre, à contrario, ressort.

Célébration - Theodor 1

Autant je peine à terminer mes thés parfumés – ils m’agressent les papilles à présent, pour 80% d’entre eux – autant ce thé se laisse boire aisément.

Il est très doux, le chocolat – qui n’entre pas dans sa composition mais que je ressens néanmoins- est un chocolat doux, sans amertume. La noisette réhausse admirablement le chocolat. Cela ne fait pas Nutella toutefois, la noisette est bien sèche ici, pas crémeuse.

La vanille est discrète, ne faisant son apparition qu’en fin de dégustation.

Je le trouve assez sympa ce thé pour un jour de Pâques.

Célébration - Theodor 3

Mode de préparation : à l’occidentale, en mug avec infuseur

Température de l’eau : 85° c

Temps d’infusion :  4 minutes

Prix de ce thé :  7,15 € les 100 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Theodor