Test & Avis -Paris for Him Paris for Her – Palais des Thés

Cap sur les derniers-nés de Palais des Thés, genrés et parfumés sortis pour la fête planétaire la plus nunuche, la St Valentin.

Nous sommes ici clairement dans le domaine du parfum et plus du tout du thé. Et dans le parfum cucul la praline avec une affreuse police de caractère, cette bouche rouge maquillée et ce nœud papillon de garçon de café… supposés évoquer à priori le chic parisien en mode stylisé naïf cool ?

Je trouve aussi exceptionnel pour célébrer Paris d’utiliser l’anglais mais c’est aussi plus facile à vendre aux touristes probablement.

Bref, je déballe les 2 sachets.

Je vire les deux affreuses toiles de jute faisant office de sachets dits « mousseline » pour voir les feuilles.

Le blend « hôôômmme » est réussi visuellement avec son thé noir, ses écorces d’agrumes, ses graines de coriandre et son odeur vanillée.

Il est qualifié d’ « intense » à contrario du blend « fââââââmme »affublé lui de l’adjectif « délicat » forcément et évidemment c’est un thé vert parfumé à la rose, framboise et litchi.

Infusons selon les recommandations.

Nous sommes donc sur des couleurs de liqueur tranchées.

Et des feuilles mouillées pas si différentes : coupées, de segments de même taille, parsemées de leurs additifs d’apparat.

Au goût, le thé « for Her » est assez plat, les arômes de litchi, rose et framboise s’agglomèrent sans trop se détacher. Le tout est sans surprise, ni bon ni mauvais et laisse plutôt indifférent. La base de thé vert utilisée n’est pas pour relever l’ensemble (Sencha chinois probablement)

La « femelle » Palais des Thés fait davantage office de Pot de Fleur que de femme de caractère.

Passons à « For Him », plus plaisant, rond en bouche où les notes d’agrumes et de coriandre se détachent légèrement. La base de thé noir n’a pas non plus un caractère époustouflant.

Le « mâle » Palais des Thés sonne quand même très métrosexuel  ! Pour un thé genré ça sent la panne de testostérone… où est le musc où est le vétiver où est la goutte de transpi 😀 ?

Bref, ces thés en plus d’être un concept marketing assez ridicule -comme le soulignait si justement il y a quelques mois Émilie  qui nous expliquait pourquoi elle n’achèterait pas ces 2 thés – n’ont rien de transcendant. Ni bons ni mauvais.

Moi je ne les aurai pas achetés non plus et pour les mêmes raisons mais j’en ai eu 2 échantillons en achetant du thé et un accessoire ^^ alors je les ai goûtés.

Sur ce, je reprends mon mode de consommation et mon rapport animal au thé et vais me faire un Oolong, peut-être le futur thé transgenre de PDT ? Ni vraiment noir ni vraiment vert…

Animal…ni bien ni mal…comme l’écrivait Victor Hugo.

Mode de préparation : mode occidental en mugs avec infuseurs

Température de l’eau : 80° c et 90°

Temps d’infusion : 3 minutes et 5 minutes

Prix de ces thés :  12€ les 100 g en vrac

Où  les acheter: ici et ici chez Palais des Thés

Test & Avis – Charme des Minorités – Goutte de Thé

Ce thé est issu de ma commande Goutte de Thé et j’avais été séduite par ce thé Yunnan que j’avais envie de comparer à d’autres thés du même endroit : la montagne du Yuanjiang, où vivent trois minorités ethniques : Hani, Yi et Dai.

Pour en savoir davantage sur ces minorités, composant 3 des 56 nationalités de Chine, c’est par-ici et et encore ici.

Une jolie feuille bouclée parsemée de bourgeons dorés, une odeur de cacao amer, tout cela semble prometteur.

J’infuse en Gong Fu Cha et 30 secondes.

La feuille se déplie plutôt pas mal pour une température peu élevée pour un thé noir.

La liqueur est au-delà de l’ambré, on est sur un joli chocolat roux.

Je suis bluffée par ce thé. Je ne m’attendais pas à un aussi bon Yunnan je crois. Car je n’aime pas de la même façon tous les Yunnan. Ceux qui sont sont sur des notes terreuses et rocailleuses, sur des notes d’eucalyptus n’ont pas ma préférence.

Celui-ci est sur le profil de Yunnan que j’apprécie le plus : onctueux en texture, très doux sur des notes de cacao en attaque, de patate douce en note de cœur, mâtinées d’une touche de malt doux.

Très bon, idéal pour débuter une journée. Ce thé est impeccable pour commencer en douceur le matin. Très contente de l’avoir choisi.

Son prix est aussi très raisonnable.

Mode de préparation : mode gong fu cha en infusions courtes et multiples en théière yixing.

Température de l’eau : 90° c

Temps d’infusion : 35 secondes puis 45 s puis 1 minute ( 4 infusions)

Prix de ce thé :  7,49 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Goutte de Thé

Test & Avis – Dong Cheon Daejak Semi-Wild Green Tea – What Cha

Aujourd’hui le voyage théiné va m’emporter en Corée, dans la vallée de Hwagae, près des monts Jirisan (2nd sommet plus élevé de Corée du sud). Et pour être encore plus précise, dans district de Hadong dans la province du Gyeongsang du Sud.

Contemplons ce thé vert aux feuilles relativement longues, d’un camaïeu de verts, du plus foncé au plus clair.

L’infusion doit se réaliser à 70° et 45 secondes, exécution.

Les feuilles un peu oxydées recouvrent leur verdeur et s’uniformisent.

La liqueur est d’un jaune tonique et relativement soutenu.

Ce thé ne révèle pas de notes fraîches et végétales contrairement à ce que je pensais.

A contrario il met en valeur des notes céréalières, de maïs et de blé toasté. Quelques saveurs d’herbe sèche sont aussi révélées, plutôt en fin de gorgée.

Je crois bien qu’il s’agit là de mon 1er Daejak (récolte d’été des thés coréens) et je remercie beaucoup Fabrice qui a eu la gentillesse de m’en adresser.

J’ai eu un peu de mal à l’apprivoiser mais essentiellement parce qu’il n’est pas ce à quoi je m’attendais. C’est une fois de plus une belle sélection de What Cha.

Si devais le rapprocher d’une famille de thés que je connais, je citerais les Tamaryokucha mais en bien plus grillé.

La longueur en bouche de ce thé est très bonne et les ré-infusions jusqu’à 3 très convenables.

Mode de préparation : mode Gong Fu Cha, en théière Yixing

Température de l’eau : 70°

Temps d’infusion :  45 secondes puis 1 minute  puis 1 minute 30 (3 infusions)

Prix de ce thé : version été 2016 en rupture de stock (attendre la prochaine récolte)

Où  l’acheter: ici chez What Cha

Test & Avis – Grand Earl Grey – Comptoirs Richard

Voici le type de thé qu’on peut se voir servir dans un café lorsqu’on a un peu de chance.

Les sachets utilisés par la marque Comptoirs Richard sont fins, laissent la feuille – même coupée – s’exprimer et sont donc de qualité.

Le mélange est composé de thé noir et de pétales de fleurs de bleuet et de carthame.

On observe, au bout de 2 minutes d’infusion, une liqueur ambrée.

Le corps est léger, l’aromatisation subtile, fine et zestée mais laisse le thé (probablement un Ceylan) se faire une place avec ses petites touches boisées toutes douces.

Pour un thé en sachet servi sans que le personnel ne prête grande attention à l’infusion, c’est bien plus qu’honorable.

Pas mal du tout.

Compter entre 3,40 et 5 € selon les cafés ou en vente ici

Test & Avis – Thé Vert de Pâques – Mariage Frères

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas bu un thé parfumé et qui plus est j’étais persuadée d’avoir déjà effectué la revue de celui-ci mais c’est la version thé noir que j’avais déjà publiée.

A l’ouverture de la boîte, une bonne odeur vanillée et citronnée envahit les narines.

La base de thé utilisée ressemble à un sencha chinois et est agrémentée d’arômes sensés évoquer la crème brûlée.

Liqueur à tendance ocre.

Je préfère cette version verte à l’originale sur thé noir.

On sent pleinement le zeste d’agrume et la vanille douce ici. L’évocation de la crème brûlée invoquée par Mariage Frères est ici assez réussie. Mais une crème brûlée à la fleur d’oranger.

Il y a un petit côté fleuri dans ce thé également.

Dans la gamme des thés gourmands de Mariage, je trouve qu’il tire son épingle du jeu.

Mode de préparation : mode occidental , en théière céramique

Température de l’eau : 80°c

Temps d’infusion :  2 minutes

Prix de ce thé : 25 € la boîte de 90 g

Où l’acheter: ici chez Mariage Frères 

Test & Avis – Souvenir de Bai Juyi – Goutte de Thé

Cultivé dans la province Jiangxi, ce thé vert Yun Wu aux feuilles un peu sombres offre une odeur fraîche et aussi grillée assez virulente au sortir de son joli sachet.

D’un vert sombre mais tout de même un peu bleutée par reflets, la feuille est attirante.

Façonnée délicatement en hameçon, elle est aussi asse longue.

Hop, c’est parti pour 1 minute d’infusion en eau chauffée à 80°.

Ça se défroisse lentement et reverdit.

La liqueur est jaune, d’un jaune très légèrement trouble.

L’attaque s’effectue sur des notes de légumes cuits comme l’artichaud, l’asperge – des légumes aux goûts assez vifs, à la limite de la petite pointe d’acidité.

Les fruits à coque, la noix notamment et sa pellicule amère sont aussi de la fête dans ce thé aux notes complexes, se révélant par touches successives.

Une amertume contenue est immédiatement présente en pic, puis va decrescendo jusqu’à l’ultime gorgée.

La longueur en bouche est excellente. Ce thé vert réinfuse parfaitement bien en conservant ses notes fraîches et vives.

Je ne le trouve pas aussi charpenté que ce qu’annonce Goutte de Thé et j’ai beaucoup apprécié ma tasse.

Mode de préparation : mode gong fu cha en infusions courtes et multiples en théière verre.

Température de l’eau : 80° c

Temps d’infusion : 1 minute puis 1 et 1 (3 infusions)

Prix de ce thé :  9,90 € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Goutte de Thé