Test & Avis -Indonesia Toba Wangi Golden Needle Black Tea – What Cha

On ne voit pas beaucoup de thés indonésiens sur le marché et jusqu’ici je n’était pas entrée en lévitation après avoir bu l’un d’entre eux mais ce thé noir est plutôt surprenant.

La variété de ce thé récolté à 1100 mètres d’altitude dans la province de Java occidental est un Sinensis de Cultivar Si Ji Chun.

A sec, il sent délicieusement bon les fruits et le cacao. Les feuilles sont très brunes et modérément longues.

Infusion de 30 secondes en hohin, tout neuf et signé Andrzej Bero, dans une eau à 95°.

Feuille plutôt bien déliée.

Obtention d’une liqueur très ambrée.

Au goût, aucune déception. Le profil aromatique de ce thé est fort intéressant : extrêmement fruité en attaque, il se profile sur le cacao sec en seconde vague.

Abricot sec léger, miel et chocolat doux et presque lacté, ces saveurs persistent en seconde et troisièmes infusions que j’ai réalisées un peu moins chaudes, à 85°.

Un très bon thé. Par contre j’avais fait un choix crétin de l’utiliser pour accompagner mon repas composé de caprons… ce n’est pas le mariage le plus heureux que j’ai pu faire 😀

Mode de préparation : Mode gong fu cha en hohin en terre

Température de l’eau : 95 puis 85°c

Temps d’infusion :  30 secondes

Prix de ce thé : 9,76  € les 50 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez What Cha

Publicités

Test & Avis – Jin Mudan – Nannuoshan

Lors de la cérémonie de thé organisée par Nannuoshan chez @amaurea le 13 décembre, j’ai jeté mon dévolu sur ce Oolong acheté en 50 g.

C’est ce thé que j’avais choisi pour étrenner mon cadeau de Noël adoré, mon Gaiwan pourpre Taïwan Tea Crafts dont je vous ai longuement parlé dans cet article.

Ici nous sommes sur une classique feuille roulée, plutôt oxydée.

Ce thé est originaire du sud de la région du Fujian.

Infusion à 95° et 3 minutes.

Liqueur sépia au rendez-vous

On  aime ce Oolong assez atypique.C’est un thé que je qualifierais de « centriste », bien au centre de la carte des oxydations et des torréfactions.

A la fois floral et fruité, mais tout de même sur la réserve en terme de sensation  fruitée, ce thé est bien agréable en bouche.

Les fruits à coque sont très présents tout au long de la dégustation et une note miellée, douce et fine les accompagne avec brio.

Ce thé supporte bien 4 ré-infusions et le goût de fruits à coque et de céréale perdure assez longuement après la dernière gorgée.

Mode de préparation : mode semi-occidental en infusions longues et multiples en Gaïwan

Température de l’eau : 95° c

Temps d’infusion : 3 minutes puis 4 et 5, puis 5 et 5 (4 infusions)

Prix de ce thé :  8,50 € les 20 g en vrac

Où  l’acheter: ici chez Nannuoshan

Test & Avis – Seogwang Sencha Spring – Les Jardins de Gaïa

Je remercie Alain qui m’a donné un peu de son thé coréen, sa revue est d’ailleurs disponible ici.

Ce thé est réalisé selon la méthode classique japonaise, à la vapeur et provient de l’Ile de Jejudo. Les feuilles sont longues et travaillées en forme d’aiguille.

Après infusion à 70° et 2 minutes, elles se repulpent plutôt pas mal.

Obtention d’une liqueur épaisse, au coloris jaune bien franc.

J’ai une sensation très différente de celle d’Alain…pour moi, et j’ai été très surprise, ce thé a des notes pyrogénées et de fruits à coque et céréales.

L’attaque se fait sur des notes herbacées mais très vite, elles sont à mon palais dépassées par la note pyrogénée, par la noix et par le pain aux céréales grillé.

Étrange, je ne m’attendais absolument pas à ça. La longueur en bouche est très bonne et le thé ré-infuse bien jusqu’à 3 fois.

Plus étonnant qu’excellent pour mon palais.

Mode de préparation : mode occidental , en théière Kyusu

Température de l’eau : 70°c

Temps d’infusion : 2  minutes

Prix de ce thé :  15,70 € pour 100 g en vrac

Où l’acheter : ici chez Les Jardins de Gaïa

Test & Avis – Thé Pays de Rhuys – Baronny’s

Dernier thé rapporté de Bretagne en septembre dernier, Pays de Rhuys combine 2 types d’arômes que j’aime dans la nature : la poire et l’amande.

La base utilisée est un thé vert Sencha chinois, des morceaux de poire déshydratés, des morceaux d’amande déshydratés, des arômes naturels. Juste effroyable au nez, d’une puissance invraisemblable, je l’infuse très bas en température, 60° et 2 minutes.

La feuille est coupée mais les segments sont toutefois assez grands.

La liqueur est d’un ocre verdâtre, trouble.

J’avais déjà bu ce thé quand Alain l’avait bu, vous avez sa revue disponible ici. Je l’avais détesté mais pour cette fois, donc j’ai beaucoup abaissé la température et il se laisse boire.

L’amande est hyper présente, la poire patauge un peu en fin de gorgée.

Correct.

Mode de préparation : mode occidental , en théière en verre

Température de l’eau :  60°c

Temps d’infusion :  2 minutes

Prix de ce thé :  entre 4,20 et 7,00 € pour 50 g en vrac selon les boutiques

Où l’acheter : Ici par exemple

Un Jour, Une Tasse … Le Gaïwan Cardinal de Taïwan Tea Crafts

Cela faisait des mois que j’admirais ce Gaïwan au coloris pourpre si intense, si atypique pour du teaware et rappellant davantage les atours du haut clergé catholique…fourrure de lièvre exceptée !

Fatalement remarquable, avec une telle prestance et ce glaçage si brillant.

En porcelaine, il a été réalisé à la main, à Taïwan, mais par moulage. L’atelier artisanal de Bai Mu Quan réalisant ces gaiwans les moule un à un, les cuit à de multiples reprises et utilise ensuite une technique de glaçage complexe nécessitant beaucoup d’expertise.

Ce que j’apparente à la technique de la fourrure de lièvre version pourpre, est réalisé par taches d’huile mauve sur le rouge vermillon profond du corps du gaiwan. Mais elles ne prendront sens que lors de la cuisson en atmosphère oxydante. C’est l’oxyde de fer rouge qui permet de réaliser ces jolies gouttes.

La brillance et l’éclat sont apportés par application d’un vernis transparent.

On voit que le gaiwan est signé par l’artiste.

La prise en main est bonne pour un gaiwan aussi grand, on ne se brûle pas non plus grâce au couvercle bien étudié.

La contenance est importante et permet de verser 2 tasses, ce qui est parfait pour boire en duo un même thé au même moment.

Merci à mon chéri de m’avoir offert pour Noël ce si convoité gaiwan, en me faisant croire au préalable que je ne l’aurai pas car j’avais bien trop de teaware… mais on n’a jamaaaaaiiiiis trop de teaware ! ^^

Céramiste: Bai Mu Quan

Distributeur : Taiwan Tea Crafts

Matière : Porcelaine cuite

Capacité : 125 ml

Diamètre : 9 cm

Hauteur : 9 cm (avec couvercle) ou 6,5 cm (sans couvercle)

Offert : décembre 2017

Prix : 80 USD soit environ 67 €

Test & Avis – Green Tea Latte – Starbucks

Tekoe n’étant plus présent Gare de Lyon, je me suis rabattue sur le géant américain ayant absorbé Teavana afin de trouver un thé à consommer et attendre patiemment mon TGV.

Ce Green Tea Latte se révèlera être un matcha au lait dans sa forme la plus classique avec l’utilisation d’un matcha probablement pré-sucré.

Évidemment il n’est pas fouetté au Chasen mais dans un blender d’où une mousse épaisse.

On sent le côté poudré du matcha et son amertume. Le tout est très sucré quand même, trop à mon palais mais il est fait pour plaire au plus grand nombre et il doit atteindre sa cible aisément.

Le matcha donne un bon coup de fouet (^^) le matin …peut-être même énerve-t-il un peu ? Sans aucun doute, à en juger par mon humeur dans le TGV où je suis à deux doigts d’attenter à la vie de mon voisin de siège…le malheureux jugeant bon de consommer des petits gâteaux en fourrant frénétiquement et répétitivement  ses gros doigts dans un minuscule étui alu , pour un effet des plus sonores…

Je vais aller me chercher un café au bar pour me calmer, tiens 😀

Green Tea Latte

5,55 € en taille Talll (la plus petite)

à consommer sur place ou à emporter chez Starbucks